Oeufs contaminés : premier cas de pousse de plumes chez un homme aux Pays-Bas.

L’OMS a confirmé la quarantaine des habitants des Pays-Bas, que nous avions révélé le 19 août, suite à la pousse de plumes chez un homme résidant en Hollande.

Mis à jour.

Maurits Van Dekeerk, un habitant du petit village de Spijkert, dans le sud du pays, est en auscultation à la clinique vétérinaire de Rotterdam, suite à la pousse de plumes.

Interrogé par la Cheffe-Vétérinaire du service avicole, la Professeur Heike Wittert, Maurits a déclaré que, malgré l’affaire des œufs contaminés au Fipronil, il a continué à consommer sa petite omelette et sa gaufre hollandaise chaque matin, comme à son habitude.

“Ses plumes sont d’abord apparues dans le dos, puis sur le torse. D’une longueur de 5 millimètres, il semblerait que les plumes soient de couleur marron clair. La pousse future nous donnera la couleur définitive”, révèle la spécialiste. L’experte vétérinaire ajoute que si les règles en matière de mutation, chez l’être humain, sont respectées, il y aura probablement des pontes d’œufs par des femmes. “Mais cela ne sera pas pour tout de suite, malheureusement”, confie la médecin, curieuse d’analyser ces transformations jamais vues auparavant de manière si rapide. “Mais le spécimen que nous avons entre nos mains est scientifiquement fabuleux. Même sa voix mue”, se réjouit l’experte.

Du point de vue de l’alimentation, il semblerait que l’individu soit attiré par les céréales. Lui qui n’en a pas consommé depuis son enfance. Cette nouvelle addiction attire la curiosité des spécialistes en nutrition, mais aussi des spécialistes animaliers.

Rappelons que le Fipronil est un insecticide et acaricide dont l’utilisation est interdite dans le traitement aux animaux destinés à la consommation humaine. Une sociétés hollandaise aurait ajouté du Fipronil à d’autres produits pour le traitement de la maladie du pou rouge, qui ravage les élevages de volailles, dont font parties les poules pondeuses.

L’Organisation Mondiale de la Santé confirme donc la quarantaine imposée au pays et demande que toutes les personnes voyant des plumes pousser sur leur corps contactent immédiatement un médecin, un vétérinaire ou les responsable des produits frais des épiceries, supermarchés ou hypermarchés.

Crédit photo : Max Pixel, cc0.

 

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.