La marque Pitch également inscrite dans la catégorie “Pornographie” à l’INPI par le groupe Brioche Pasquier.

La célèbre brioche fourrée au chocolat et autres arômes Pitch est déposée, depuis ce matin, dans la catégorie “Pornographie et érotisme” de l’INPI.

Alors que l’Institut national de la propriété industrielle vient de créer la catégorie “Pornographie et érotisme”, le célèbre fabricant de brioches et autres viennoiseries et biscottes industrielles Brioche Pasquier s’est engouffré dans la fente pour y faire déposer sa brioche fourrée Pitch.

“Sinon je les enfarine à sec sans beurre pommade”

Depuis plusieurs semaines, l’industriel Brioche Pasquier est en bataille judiciaire avec les sociétés utilisant le terme Pitch, très en vogue chez les start-ups notamment. A coups de lettres recommandées et d’envoi de cercueils en pâte feuilletée envoyés à des dizaines de sociétés et start-ups digitales qui utilisent le terme Pitch, Brioche Pasquier a donné des précisions sur ces attaques juridiques. De plus, la saga cinématographique Pitch Perfect sera dorénavant appelée Oreo Perfect. “Je m’en bat les pralines que le mot Pitch signifie présentation en anglais, m’en fout on parle pas angliche (ndlr : english) dans nos usines. Pour nous, Pitch égal Brioche Pasquier, point barre au choco (rire). Foi d’industriel, personne d’autre n’utilisera ce terme. Pitch est à nous. Que les boîtes de glandeurs avec leurs ordis à la noix de cajou continuent de créer des trucs qui ne se mangent pas, on s’en fouette les blancs d’œufs, mais qu’ils n’utilisent pas le mot Pitch et qu’ils arrêtent de me râper les citrons, ce mot est à nous, à nous, à nous, à nous, à nous à nous et rien qu’à nous, à nous, à nous, à nous, à nous. gare à eux, sinon je les enfarine à sec sans beurre pommade”, indique un cadre du service juridique du Groupe Pasquier, tout en continuant à dire “à nous” et en écrasant des viennoiseries de ses mains recouvertes de farine T45.

Le groupe Pasquier a expliqué que le fait que le terme Pitch soit utilisé, même dans des domaines externes à la pâtisserie, nuisait à l’image de sa marque et pouvait “créer une confusion auprès des consommateurs”. “Un mec qui voit sur un disque dur le mot Pitch écrit dessus, il aura pour reflex de mordre à pleines dents dedans. C’est comme les madeleines de Prout (ndlr : madeleines de Proust). Pour la santé des clients, aucune autre société, en dehors du groupe Brioche Pasquier, ne doit utiliser le mot Pitch. C’est ce que nous disons durant tous les procès et nous gagnons à chaque fois. C’est clair comme du beurre clarifié”, explique un avocat tout en dévorant violemment son Pitch fourré à la fraise.

“Je t’enfourne mon gros Pitch dans ton petit four thermostat 69”

L’un des dirigeants a indiqué que l’inscription de la marque Pitch dans la catégorie “Pornographie et érotisme” de l’INPI était évidente. “Nous ne voulons pas qu’un film pour adultes intitulé ‘Je t’enfourne mon Pitch dans ton petit four thermostat 69’ ou ‘Laisse-moi tremper mon pitch petite gourmande’ ou bien ‘Duel de Pitch chauds entre mecs gourmands’ ou encore ‘Viens pétrir mon Pitch si t’aimes la crème’ sortent demain sur DorcelTV, xHamster, Youporn ou Jacquie et Michel. Vous comprendrez que pour notre image cela serait parasitant pour le consommateur, même si le domaine du X est un marché porteur à explorer toutefois. Mais pas dans l’immédiat, non”, précise l’un des dirigeants du groupe industriel Brioche Pasquier.

 

 

 

Photo : capture d’écran Youtube.

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.