Pyeongchang 2018 : Kim Jong-un demande à ses pom-pom girls de rentrer en urgence en Corée du Nord pour y être exécutées.

Les 230 pom-pom girls nord-coréennes font actuellement sensation lors des Jeux Olympiques d’hiver de Pyeongchang 2018 en Corée du Sud.

Ultra-entraînées, réalisant des chorégraphies au millième de seconde près, les pom-pom girls nord-coréennes, 230 ravissantes jeunes femmes au total, ont été envoyées en Corée du Sud, pour les JO d’hiver de Pyeonchang, afin de soutenir les athlètes de leur pays, la Corée du Nord.

“Notre illustre et orgasmique leader, Kim Jong-un”

“Les spectateurs regardent nos chorégraphies et les tapements de mains patriotiques communistes avec ferveur, bien plus que les compétitions sportives. Notre illustre et orgasmique leader, Kim Jong-un, qui a créé les Jeux Olympiques avant sa naissance comme tout l’univers le sait, leur avait gentiment ordonné d’être en synchronisation totale. Il leur a bien expliqué, en présence de généraux armés avant leur embarquement dans l’avion militaire transportant des armes nucléaires de sécurité à l’aéroport, qu’aucune faute de rythme ne serait tolérée. Avec une kalachnikov sur la tempe, je pense que les pom-pom girls devaient avoir bien saisi le message, mais apparemment non”, précise  un émissaire politique de la délégation nord-coréenne.

Pour 100% des habitants, les JO et tous les sports en lice du monde entier ont été créés par le dirigeant actuel Kim Jong-un bien avant sa naissance, selon un récent sondage du seul cabinet de consulting de Corée du Nord, affilié au parti communiste au pouvoir.

“La sécurité du pays et le bien-être de nos citoyens”

Mais une petite erreur de 3/100ème de seconde de la part d’une pom-pom girl pourrait gâcher la fête. Après avoir visionné, comme à son habitude les vidéos de ses charmantes émissaires diplomatico-sportives, le leader nord-coréen a remarqué que l’une de ses supportrices n’avait pas tapé des mains en cadence. “3/100ème de seconde c’est beaucoup trop. C’est inadmissible. La cadence s’en est trouvée faussée. L’honneur de notre glorieuse nation a été bafoué. Nous ne pouvons tolérer ce genre de faute grave qui met en danger la sécurité du pays et le bien-être de nos citoyens, bien plus que les famines, les épidémies, les tortures et les condamnations à mort arbitraires et injustifiées qui sévissent actuellement sur les terres arides et ensanglantées de notre irréprochable patrie, terre des Droits de Kim Jong-un et de l’Homme communiste. Notre glorieux et civilisé chef-commissaire-dominateur, fleuve de science et de générosité, a ordonné de les acheminer immédiatement en Corée du Nord afin qu’elles soient emprisonnées et jugées par ses soins. Il prononcera, comme à sa généreuse habitude d’équité, une condamnation à mort digne avec un couteau patriotique aiguisé de ses propres mains sacrées”, indique un membre de la Délégation olympique nord-coréenne.

La mort sera Citius, Altius, Fortius

Lors d’une annonce à la télévision nord-coréenne, le dirigeant Kim Jong-un a déclaré que “l’exécution sera conforme avec la devise olympique. “La mise à mort symbolique, mais réelle, sera Citius, Altius, Fortius. La mort de nos pom-pom girls dévouées se fera en respect total avec les espérances de Feu Pierre de Coubertin. La mort sera Citius, Altius, Fortius, c’est-à-dire rapide, haute et forte. N’oublions pas qu’en Corée du Nord, nous sommes les médaillés d’or mondiaux de la discipline sportive d’égorgements d’innocents”, a indiqué Kim Jong-un.

“Les tympans, la langue et les yeux des pom-pom girls avaient été arrachés”

Suite à cette annonce, des associations de défense des droits humains, ainsi que des membres du CIO et de toutes les délégations sportives ont cherché à avertir les pom-pom girls, mais les autorités nord-coréennes leur avaient fait subir des transformations anatomiques de “bien-être”, selon la charte olympique nord-coréenne. Les tympans, la langue et les yeux des pom-pom girls avaient été arrachés, quelques semaines avant leur départ pour Pyeongchang, par “mesure préventive et souci de performances artistiques”, selon le Secrétariat aux Droits humains de Corée du Nord.

Le Comité International Olympique (CIO) fera une conférence de presse dans les prochains mois sur cette affaire jugée “grave, inhumaine, inacceptable et en contradiction totale avec l’esprit olympique”, selon un cadre du CIO.

 

 

Photo : capture d’écran Youtube.

 

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.