Les impressionnantes images des 2 lunes si vous avez raté le majestueux phénomène qui a lieu tous les 100.000 ans.

Publié le 28.08.2020 à 16h10. Mis à jour à 16h28.

Focalisés sur le port ou non du masque dans la rue, et par l’angoissante rentrée scolaire qui s’annonce, nombreuses et nombreux ont été les français à avoir raté, dans la nuit de jeudi à vendredi, le phénomène astral qui se produit tous les 100.000 ans. “Moi, je suis sorti dehors pour fumer une clope, comme tous les soirs, et j’ai vu deux lunes, à l’œil nu, sans lunette astronomique et sans lunettes tout court, même si je suis astigmate. C’est à la fois grandiose et hallucinant. D’habitude, je vois deux lunes, mais uniquement quand je suis bourré”, ironise un rennais. Aussi, nous publions quelques clichés pour les malchanceux.

“Davantage de chances de croiser Dieu en tête-à-tête”

Partout dans le monde, les terriens, passionnés ou non d’astronomie, ont pu contempler cette parade sidérale, tout aussi rare que fantastique. “Les éclipses ou les étoiles filantes, c’est du pipi de chat à côté de ces deux lunes, quasiment côte à côte. Les étoiles filantes, c’est de la branlette, astronomiquement parlant. Je peux mourir tranquille, à présent que j’ai vu cette merveille de la nature spatiale. T’auras davantage de chances de croiser Dieu en tête-à-tête que deux voir deux lunes en même temps dans le ciel”, prévient un astronome athée, qui vit en ermite depuis plus de 15 ans dans son observatoire, financé via mécénat par une célèbre marque d’optique.


“Pas écrit Nostradamus sur nos fronts”

Cette merveille cosmique se produisant tous les 100.000 ans, les chercheurs en astronomie n’ont pas pu prévoir cette apparition subite, malgré leurs algorithmes informatique ultra-puissants, et malgré les recherches d’astronomes, anciens ou vivants. “Ils ont réquisitionné tous nos ordinateurs pour prévoir la seconde vague de covid. Résultat, nous sommes obligés de travailler avec les vieux Atari, les Apple IIe et les Pentium M qu’on avait dans nos placards. De toute façon, même avec des ordis téra, peta ou même exa musclés, on n’aurait pas pu deviner qu’un seconde lune allait venir près de la Terre. Il n’y a pas écrit Nostradamus sur nos fronts”, confie une chargée de recherches.

“Visibles depuis n’importe quel point sur Terre”

En effet, la lune qui a fait son apparition s’est déplacée à une vitesse fulgurante, avant d’être ralentie par l’attraction terrestre. Sa célérité étant passée de 600.000 km/h à 2,38 km/s. Cependant, les heureux chanceux n’ont eu que très peu de temps pour goûter, de leurs yeux ébahis et grands ouverts, ce féerique événement. Du fait de la masse du sporadique astre lunaire, cinq fois plus lourd que notre traditionnelle et romantique lune, elle a repris son chemin pour s’éloigner de la Terre. “Les malchanceux pourront se rabattre sur les photos et les vidéos, mais ce n’est pas la même chose. Pour imager : voir un strip-tease sur un écran et regarder des nanas, ou des mecs, se dévêtir langoureusement pour de vrai sans vitre, en direct-live devant toi, ce n’est pas du tout la même chose. C’est pareil pour ces deux lunes qui ont été visibles depuis n’importe quel point sur Terre, philosophe un professeur-chercheur spécialisé en physique théorique.

 

La lune capturée depuis… l’autre lune.

Photo : pxhere, cc0.

Le soleil, la Terre et notre sempiternelle lune photographiés depuis la nouvelle lune par la sonde Bubble.

 Photo : pxhere, cc0.

Time-lapse des deux lunes.

Photo : pxhere, cc0.

“Reste encore”

Les gynécologues prévoient une hausse spectaculaire et inédite des naissances dans 9 mois. “Coïncidence ou pas, cette nuit, les gens ont forniqué comme jamais. Je n’ai jamais entendu de cris orgasmiques d’une telle ampleur dans mon voisinage. Il y avait cent fois plus d’instructions sexuelles comme par exemple ‘Encore’, ‘Oui, oui, vas-y, plus fort imbécile’, ‘C’est qui le meilleur ?’, ‘C’est trop bon !’, ‘Ça fait du bien’, ‘Reste encore, ne sors pas maintenant’ ou ‘Tu aimes, tu aimes ?’. Comme quoi, Mère Nature nous réserve de très belles et aphrodisiaques surprises”, philosophe une praticienne.

 

Crédit-photo principale : pxhere, cc0.

Partager.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!