Père Noël : “Je casserai la gueule à tous les casseurs et les pilleurs qui s’en prendront à mon traîneau”.

Magnifique revirement de situation pour les fêtes de fin d’année, le Père Noël viendra bien en France livrer les tant attendus cadeaux sous le sapin.

Alors que le service presse du Père Noël avait évoqué son hésitation, et même son doute, quant à venir en France cette année, en raison des troubles qui règnent lors des manifestations des valeureux Gilets jaunes, adultes et enfants peuvent enfin être rassurés. En effet, le Père Noël viendra bien déposer les cadeaux sous le sapin de chaque foyer du pays, comme il le fait d’ordinaire en chaque fin d’année.

“On laissera passer son traîneau en priorité”

“Dans le nuit du 24 au 25 décembre, on laissera passer son traîneau en priorité. On s’est donné le mot avec tous les collègues de blocage. Il est sympa le Père Noël, c’est pas comme l’autre, le Père Macron. Lui, je l’aime pas !”, vocifère un Gilet jaune pendant qu’il bloque l’autoroute A1.

“J’ai le plus grand des respects pour les Gilets jaunes”

“Je viendrai déposer les cadeaux dans toutes les maisons des habitants de France, qu’elles aient un sapin ou non. Avec le maigre budget de certains ménages, je comprends que certaines personnes n’aient pas de sapin, mais je comprends. Que les gens ne se fassent pas de mouron, je serai bien présent. Donc, je viendrai finalement en France cette année, mais je vais défoncer tous les casseurs et les pilleurs qui s’en prendront à mon traîneau. J’ai le plus grand des respects pour les Gilets jaunes, mais les gens qui sèment le trouble, je ne l’accepte pas. Écris-le bien dans ton article pour lejournalnews mon petit que je casserai la gueule à tous les casseurs et les pilleurs qui s’en prendront à mon traîneau”, prévient le Père Noël, tout en faisant le contrôle technique de son traîneau.

“Le Père Noël pourra affronter facilement 30 ou 40 casseurs en même temps”

Peu de gens le savent, mais le Père Noël est aguerri aux techniques de self-défense. “N’oubliez pas que le Père Noël réside au Pôle Nord. Là-bas, vous êtes obligés de savoir comment vous défendre, mais aussi et surtout, vous devez savoir battre. Quand vous avez une meute de loups affamés en face de vous, il ne sert à rien de savoir courir vite. Même Mbappé ou Bolt ne pourraient pas cavaler à 60 km/h comme ils le font dans les stades en temps normal. Normal, la neige, ça ralentit. Donc, au Pôle Nord, vous êtes contraints de combattre les loups en face-à-face, souvent à mains nues. Il faut savoir qu’au Pôle Nord, vous n’avez pas le temps de recharger votre fusil devant 20 ou 30 bêtes sauvages en quête de chair fraîche. Je ne suis pas un expert en combats de rues ou de banquise polaire, mais, malgré son air débonnaire et son embonpoint, le Père Noël pourra affronter facilement 30 ou 40 casseurs en même temps. Anatomiquement parlant, un loup polaire équivaut à 5 casseurs ou 5 pilleurs. Je ne vous raconte même pas le carnage si le Père Noël est accompagné de ses vaillants et redoutables lutins. Eux, ils ont des procédés d’attaque semblables à celles du doberbmann pinscher. Ils sont minces, mais extraordinairement vifs et féroces. Malgré leur apparence de gentils farfadets, ils feront un véritable carnage au sein des meutes de casseurs et de pilleurs”, indique un éminent Professeur universitaire, doté d’un Doctorat d’Etat ès-Sciences Naturelles.

 

 

Crédit-photo : pxhere, cc0.

 

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.