Paris Fashion Week : le Ministère de la Santé effectuera des contrôles anti-maigreur sur les mannequins lors des défilés.

L’univers de la mode connaît un rebondissement imprévu. Le Ministère des Solidarités et de la Santé effectuera des contrôles anti-maigreur lors des défilés. La sanction en cas de manquement aux règles est lourde : l’annulation pure et simple de la Paris Fashion Week.

Après la charte LVMH-Kering, le Ministère des Solidarités et de la Santé prend les choses en main. Le ministère français contrôlera les mannequins, avec l’aide de médecins et de nutritionnistes étatiques.

Les mannequins taille 32 ont 24 heures pour prendre une taille au dessus.

“Les mannequins femmes taille 32 ont 24 heures pour prendre une taille au dessus. idem pour les hommes en taille 40”, prévient un fonctionnaire chargé des contrôles anti-maigreur. Les contrôles ont pris un peu de retard mais ils se feront en bonne et due forme, annonce le ministère.

Une seule taille 32, cela sera l’annulation de toute la Paris Fashion Week.

“Les créateurs doivent savoir que l’on ne plaisante pas. Si nous remarquons une seule taille 32, cela sera l’annulation de toute la Paris Fashion Week de cette année”, alerte le fonctionnaire. On ne badine plus avec la maigreur extrême des mannequins, femmes ou hommes, annonce le ministère.

Les tests anti-cocaïne ont été annulés, faute de budget.

Le Ministère des Solidarités et de la Santé précise cependant qu’il n’y aura pas de tests anti-drogues. “Les mannequins de taille 34 et plus peuvent dormir sur leurs deux oreilles dans ce domaine. Les tests anti-cocaïne ont été annulés, faute de budget. Nous avons reporter le montant des dépenses aux contrôles anti-maigreur”, annonce le ministère.

Crédit-photo : Pixabay, cc0.

 

 

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.