Le Maire de New York demande aux habitants de ne pas abattre les ours polaires aperçus à Manhattan.

Le Maire de la ville de New York, aux Etats-Unis, a demandé à la population de Big Apple de na pas abattre ou d’approcher les ours polaires récemment vus à Manhattan.

Mis à jour.

Avec le froid record qui sévit en Amérique du Nord, avec des températures frôlant -50° Celsius, des ours polaires et des pingouins ont élu domicile dans les grandes villes des USA et du Canada, en quête de nourriture. Face à cette situation, le Maire de New York, Bill de Blasio, a officiellement demandé aux habitants de ne pas abattre les ours polaires qui se promènent, en quête de nourriture, dans le quartier de Manhattan.

Avec le réchauffement climatique et la fonte des glaces, cette vague de froid en Amérique du Nord est une aubaine pour de nombreuses espèces animales sauvages. Affamés, ces animaux parcourent des milliers de kilomètres pour trouver de la nourriture.

Hormis les ours polaires et les pingouins, d’autres animaux sauvages sillonnent les rues de New York et Chicago : morses, éléphants de mer et loups arctiques.

“J’ordonne aux new-yorkais de ne surtout pas nourrir les ours avec des Big Mac”.

Lors d’une conférence de presse, il a été très clair sur le sujet, demandant aux habitants de New York de faire attention lorsqu’ils circulent dans la Grande Pomme. La ville qui ne dort jamais aura du mal à trouver le sommeil face à cette incroyable situation. Du jamais vu depuis la création de la ville en en 1624. “Je demande à nos habitants de ne pas abattre les ours polaires qui ont été vu dans certains quartiers de New York, notamment à Manhattan. J’appelle également nos citoyens à ne pas capturer les pingouins. Je comprends la curiosité des habitants de notre chère ville face à ces animaux que nous voyons d’habitude uniquement à la télévision, mais il faut les laisser errer en paix. Ils ne nous veulent pas de mal. Ces animaux sauvages sont déstabilisés, autant que nous le sommes face à ce froid glacial, mais les choses rentreront dans l’ordre bientôt. J’ai aussi donné ordre aux services vétérinaires de la ville de New York de capturer vivants les ours polaires et autres pingouins. J’ordonne aux new-yorkais de ne surtout pas nourrir les ours avec des Big Mac et autres Whopper. Ils pourraient faire des malaises”.

Les villes de Chicago, Détroit, Minneapolis et d’autres grandes villes des USA feront des annonces similaires.

“Les québecois et les ours polaires vivent en communion depuis des siècles”.

Au Canada, les autorités n’ont pas fait d’annonce lors de cette vague de froid. “Vous savez, chez nous au Canada, nous avons appris avec les ours polaires. Les québecois et les ours polaires vivent en communion depuis des siècles. Nous les respectons et ils nous laissent vivre en paix. Ce n’est pas méchant un ours. Il suffit juste de ne pas le regarder dans les yeux lorsqu’il urine ou lorsqu’il est en érection. Les femelles ours sont plus pacifiques. De nombreuses femelles ours allaitent les bébés canadiens lorsque leurs mamans n’ont plus de lait maternel. Pour les pingouins, il n’y a pas de danger. On en trouve régulièrement dans les classes de maternelle ou de primaire. Ils ne font qu’un avec les jeunes canadiens et québecois”, précise un élu québecois.

 

Crédit-photo : Pexels, cc0.

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*