JO 2018 d’hiver de Pyeongchang : la Russie en charge des contrôles anti-dopage.

Les Jeux Olympiques d’hiver 2018 de Pyeongchang débutent aujourd’hui avec une information surprenante et encourageante pour l’esprit du sport.

Les JO d’hiver 2018 de Pyeongchang, en Corée du Sud, débutent aujourd’hui jeudi, avec les épreuves de curling et de saut à ski. La cérémonie d’ouverture aura lieu demain vendredi, avec des tirs de missiles sol-sol vers la Corée du Nord en guise de festivités.

Mais un tout autre domaine semble attiser les curiosités. En effet, le Comité International Olympique a annoncé que la Russie sera en charge des contrôles anti-dopage pour les jeux d’hiver 2018, ainsi que pour ceux des Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo 2020.

Malgré le froid diplomatique entre le Comité Olympique Russe (ROC) et le Comité International Olympique (CIO), la Russie effectuera les prises de sang et les analyses de tous les athlètes des Jeux Olympiques de 2018 et 2020, suite à un contrat de sponsoring entre le CIO et la marque de produits énergisants “Vitamines Tchernobyl”. “Si nous rompons le contrat de sponsoring, nous nous verrions contraints de payer une amendes de plusieurs centaines de millions de dollars. Ce qui est inconcevable car nous renoncerions aux voyages dans les îles paradisiaques où nous effectuons nos séminaires mensuels dans des palaces hors de prix. Pierre de Coubertin ne serait peut-être pas d’accord, mais l’esprit du sport a évolué. C’est fini le temps où les athlètes jouaient au tennis en pantalon durant les compétitions”, indique un membre du CIO, avant de prendre son jet personnel de fonction.

Malgré l’exclusion de nombreux athlètes russes, pour dopage ou soupçons de dopage, la Russie s’est dite satisfaite de cette décision. “Il y a des soupçons, mais trouver du sang de cheval dans des échantillons ne fait pas de nos athlètes des coupables. La présomption d’innocence existe. Nous saluons cependant ce choix du CIO de faire de la Russie l’entité pour contrôler les cas de triches. Nous serons intransigeants, nous le jurons sur la tête du Tsar Nicolas II“, souligne un membre du Comité Olympique russe.

Les athlètes russes qui participent aux JO 2018 défileront en tant qu’ Athlètes olympique de Russie, suite à la suspension de la Russie pour dopage institutionnalisé.

 

 

Crédit-photo : Max Pixel, cc0.

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.