“La Fête à Mélenchon” sera organisée à Saint-Tropez en juillet prochain, avec un grand défilé de yachts au programme.

Suite au succès de “La Fête à Macron”, le 5 mai dernier à Paris, les riches se mobilisent pour montrer à François Ruffin et à Jean-Luc Mélenchon, qu’eux aussi, ils savent manifester, dans la joie et la bonne humeur, pour défendre leurs droits.

Mis à jour.

La démonstration de force de François Ruffin a tenu ses promesses. Le rassemblement anti-réformes, organisé à Paris, le samedi 5 mai, dont le député La France Insoumise est l’initiateur, s’est déroulé dans une ambiance d’allégresse et de colère maîtrisée.

“On avait toutes et tous envie de lâcher un gros caca devant le siège de la banque Rothschild, quand on est passé devant, mais on s’est retenu. A la place, on a chanté, c’est bien aussi. Pas aussi revendicatif, mais c’est déjà ça”, précise une manifestante.

Étudiants, retraités, fonctionnaires, élus En Marche renvoyés, smicards et chômeurs ont défilés de la place de l’Opéra à Bastille, en scandant bruyamment des slogans tels que “Macron, président des très riches”, “La guillotine pour les riches”, “Macron, t’es en CDD, ne l’oublie pas”, “Macron, tête de cochon”, “Macron, licencié”, “Macron, retourne chez Rothschild”, “Trop fainéant pour chanter”, “Trop illettré pour écrire sur une pancarte”, “Macron désolé, j’ai oublié mon costard”, “Touche pas à ma retraite gamin”, “Les gens qui ne sont rien sont dans la rue”…

“On craint dégun à La France Insoumise”

L’évènement “La Fête à Macron” a rassemblé 38.900 personnes, selon le décompte du cabinet Occurence, à la demande de plusieurs médias. Mais le nombre de manifestants présents serait de 1.000.000 de personnes, selon les chiffres officiels d’Alexis Corbière, députés de La France Insoumise (FI). “Même si Mélenchon a déménagé à Marseille, ville où tout est exagéré, il est vrai, mon estimation n’est pas surestimée, loin de là. Pourquoi dirais-je des chiffres qui n’existent pas ?. La réalité ne nous fait pas peur. Mes chiffres sont bons. Je le dit franchement. On craint dégun à La France Insoumise. En plus, on va niquer l’Atlético en finale de l’Europa League. On préfère Barcelone à FI. Madrid ne veut pas l’indépendance du Barça, donc on sera tous derrière l’OM. Allez l’OM, pour l’indépendance de la Catalogne et aussi pour le camarade-commissaire Mélenchon”, précise avec fierté Alexis Corbière, son drapeau de l’OM sur le dos.

“Envergure jamais vue dans l’histoire sociale française”

Mais au sommet de l’échelle sociale, la riposte s’organise. Les plus grandes fortunes de France manifesteront, l’été prochain, à Saint-Tropez. Le rassemblement intitulé “La Fête à Mélenchon” sera d’une “envergure jamais vue dans l’histoire sociale française, depuis les mouvements de grève de mai-juin 1936. Les prolos avaient gagné en 1936. En 2018, cela sera notre tour“, selon l’un des organisateurs. La date n’est pas encore fixée. Les organisateurs hésitent entre 19 juillet, date anniversaire de l’exonération des dividendes sur les produits fiscaux structurels et le 8 août, date de promulgation de la loi sur la défiscalisation des revenus d’actifs issus de produits dérivés. “Notre choix se porte, à 95%, sur le 19 juillet, mais rien n’est encore décidé. On discute encore au siège de LAREM“, confie un organisateur de “La Fête à Mélenchon”.

“Les riches travaillent aussi”

Au programme, l’organisation a notamment prévu un petit-déjeuner en face du port et une marche revendicative dans une plage privée. Après le défilé de yachts dans le Golfe de Saint-Tropez, un discours est prévu sur le marché de la Place des Lices. La manifestation “La Fête à Mélenchon” traversera plusieurs quartiers de la ville, très touristique, de Saint-Tropez (Zegna, Brunello Cucinelli, Vuitton, Lacoste, Isaia, Ralph Lauren, L’Oréal, Baume & Mercier, Berluti, Loro Piana, Cartier, Moët & Chandon…). Un briefing se fera dans un restaurant étoilé tropézien, puis la journée de revendication et de protestation s’achèvera dans une discothèque branchée de la ville. Tout au long de la journée, les manifestants auront à disposition des mets de qualité pour leur donner de la vigueur protestataire, tels que sorbets, toasts, petits fours et pâtisseries. “Il faut ce qu’il faut pour ne pas manquer d’énergie durant cette rude épreuve. Bien évidemment, qui dit Saint-Tropez dit tropézienne. Il y aura de ces succulents gâteaux à volonté pour tous nos manifestants. Malgré les apparences, les riches s’épuisent aussi. Il ne faut pas croire les légendes urbaines des prolétaires. Il n’y a pas qu’eux qui sont éreintés en fin de journée, après le travail. Car oui, les riches travaillent aussi”, précise un organisateur.

“Quels ingrats !”

“Nous aurions pu manifester dans des quartiers populaires tels que Boulogne-Billancourt, Rambouillet ou le 9ème arrondissement de Paris, mais les pauvres sont en vacances à ce moment-là. Notre appel n’aurait pas été entendu de manière optimale. Et en termes d’optimisation, nous sommes les meilleurs (rire). Que voulez-vous ?. Ce sont les désagréments des congés payés que nous leur avons généreusement accordé. Malgré cela, ces gens manifestent contre les réformes progressistes et humanistes de ce charmant jeune homme qu’est Emmanuel Macron. Un mec bien, comme disent les smicards. Et les pauvres ont osé manifester contre nous le 5 mai dernier. Ce sont les riches qui leur donnent leurs salaires. Ils ont la mémoire courte. Quels ingrats !”, rouspète une milliardaire française.

“C’est pas de tout repos l’été à Saint-Tropez”

Les forces de l’ordre sont déjà en alerte maximale. “Ils n’auraient pas pu choisir un autre endroit les bouffeurs de caviar ?. Comme si on n’avait pas assez de boulot pendant cette période ?. C’est vrai qu’on glande 10 mois sur 12, mais c’est pas une raison, merde. Croyez-moi à la fin de chaque période estivale, on a le moral dans les chaussettes. Entre les mecs qui veulent faire comme dans Fats & Furious, alors qu’ils roulent en Peugeot ou en Renault. Entre les gars bourrés qui vomissent partout dans les rues, comme s’ils avaient la gastro. Entre les types qui ne peuvent pas attendre de retourner à leur hôtel ou à leur camping et qui se branlent dehors, car personne ne veut se faire pénétrer par eux, croyez-moi, c’est pas de tout repos l’été à Saint-Tropez. Si, en plus, les riches s’y mettent, on s’en sortira pas. Pourtant, on les apprécie les riches. Pas les nouveaux riches. Eux, c’est les conneries des beaufs, mais multipliées par mille. Chaque année, ils demandent du champagne quand ils sont au poste pour alcoolémie. Ils s’imaginent tout permis avec leur pognon. Mais les riches normaux, eux, il n’y a rien à dire. L’éducation, les bonnes manières. Même avec leurs regards hautains légendaires, c’est la grande classe. Mais là, je ne suis pas d’accord avec leur ‘Fête à Mélenchon’. Ils nous rajoutent du boulot. Vous comprenez maintenant pourquoi on fout rien les 10 mois restants ?. Allez circulez, on a la réunion au bar avec les collègues”, ordonne le maréchal des logis-chef, Louis Cruchot.

Parcours de la manifestation “La Fête à Mélenchon” :

  • Départ à 10 heures : Place Baron Ernest-Antoine Seillière.
  • Boulevard Rothschild.
  • Rue Courtin-Clarins.
  • Rue Warren Buffet.
  • Boulevard Liliane Bettencourt.
  • Rond-Point Bill Gates.
  • Rue Amancio Ortega.
  • Avenue Pinault.
  • Rue Larry Page.
  • Rue Sergey Brin.
  • Rue Pierre Bellon.
  • Rue Carlos Slim Helú.
  • Gare Dassault.
  • Défilé de yachts dans le Golfe de Saint-Tropez.
  • Rue Jack Ma.
  • Avenue Bernard Arnault.
  • Fontaine Castel.
  • Rue Alice Walton.
  • Avenue Jeff Bezos.
  • Rue Wertheimer.
  • Faubourg Drahi.
  • Rue Decaux.
  • Avenue Mark Zuckerberg.
  • Place Hermès.
  • Parking Bouygues.
  • Avenue Mohed Altrad.
  • Allée Michael Bloomberg.
  • Rond-Point Vincent Bolloré.
  • Avenue Xavier Niel.

 

 

 

 

Crédit-photo : rycky21, pixabay, cc0.

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.