Les 4.000 agents licenciés de Pôle Emploi refusent d’être suivis par les conseillers… Pôle Emploi.

Finger Gesture Hand Insult Middle Finger Finger

A peine l’information dévoilée par le JDD, que les premières contestations apparaissent de la part des agents de Pôle Emploi licenciés.

Près de 4.000 conseillers de Pôle Emploi seront au chômage, selon l’information du Journal du Dimanche (JDD). “C’est l’animateur Tex qui a donné l’information à l’un de nos journalistes qui le connaît. Tex était parti pour avoir un entretien avec son conseiller depuis son licenciement par France Télévisions“, relate un responsable du JDD, avant sa semaine de repos qui débute tous les lundis.

“Les postes supprimés découlent de la baisse du chômage de 1%, durant le 1er trimestre 2018, dans la catégorie des inscrits sans activité”, selon un analyste économique, au chômage.

“Se retrouver de l’autre côté du guichet”

Cette décision est un coup dur pour les conseillers Pôle Emploi qui vont se retrouver de l’autre côté du guichet. Ce débauchage massif est également un coup de massue pour les agents qui resteront en fonction. “Jusqu’ici, chaque conseiller devait s’occuper de 21.000 dossiers, par mois. Là, avec ces licenciements drastiques, chaque conseiller aura 28.000 dossier sur les bras. On ne tiendra pas le coup, c’est sûr”, prévient un conseiller de Pôle Emploi, suivi par un thérapeute en maîtrise des émotions depuis son embauche en 2002.

“Les conseillers licenciés connaissent toutes les ficelles”

Les agents licenciés “ne se laisseront pas faire”, confie un responsable syndical. Il ajoute, “je souhaite du courage à la direction de Pôle Emploi avec ces nouveaux chômeurs. Les conseillers licenciés connaissent toutes les ficelles, les rouages, les subterfuges, les manigances, les combines, les procédés, les manèges et toutes les autres astuces pour démotiver ou envoyer vers une formation bidon les inscrits. Ils savent également comment procèdent les conseillers Pôle Emploi pour vous trouver un petit job alimentaire minable, usant et démotivant, qui n’a rien à avoir avec le cursus de la personne suivie, uniquement pour faire baisser les chiffres. Ils n’accepteront pas les listes de sites internet d’emploi que Pôle emploi donne systématiquement aux chômeurs. Cela ne marchera pas sur les agents virés. Ce sont des coriaces. Pôle Emploi ne la leur mettra pas bien profond. Les agents licenciés feront comme dans ‘La maison qui rend fou’ dans le dessin animé ‘Les 12 travaux d’Astérix’. Pôle Emploi se dissoudra de l’intérieur, sans violence, toute en douceur, en finesse, avec diplomatie et le sourire qui va avec, de surcroît”.

“On a vu grandir les chômeurs que nous suivions”

Même son de cloche de la part des agents licenciés. Ils sont effondrés et furieux à la fois “Nous avons subi, et même partagé, toutes les peines, les déprimes, les tracas, les interrogations, les chagrins, les détresses, les écœurements et les larmes de ces pauvres chômeurs, déboussolés et démotivés, pendant des années. Et voilà comment on nous dit merci. On a vu grandir les chômeurs que nous suivions. Des demandeurs d’emploi appellent même leur conseiller Tata ou Tonton. C’est comme ça que Pôle Emploi nous remercie ?. Quelle ingratitude. On va avoir l’air de quoi quand on sera dans la même file d’attente que des chômeurs que nous avions suivi ?. Je le leur demande aux ministres du gouvernement. Ils y ont pensé à ça, les cadors des ministères ?”, demande un agent licencié, tout en consultant les sites d’emploi sur son smartphone.

 

 

 

 

Crédit-photo : Max Pixel, cc0.

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*