Les loups arctiques quittent Montréal et se dirigent vers Chicago, New York et Washington.

La vague de froid historique que connaissent les Etats-Unis provoque des situations jamais vues jusqu’ici, avec des températures atteignant -20° Celsius. Avec un tel environnement, des milliers de meutes d’animaux sauvages du pôle nord se dirigent vers les grandes villes des USA, à la recherche de nourriture.

Le froid et la tempête polaire qui sévissent en Amérique du nord provoque fermeture des aéroports et des écoles, blocage du trafic routier, mais également un déplacement d’animaux sauvages jusqu’ici domiciliés à l’extrême nord du continent.

Des milliers d’animaux sauvages, dont des ours polaires, des pingouins, mais également des loups arctiques se dirigent vers les grandes agglomérations américaines (Chicago, New York, Washington, Philadelphie…) en quête de nourriture. “Avec le réchauffement climatique, les animaux sauvages n’ont plus assez à manger. Cette vague de froid est donc une aubaine pour eux, mais pas pour les habitants”, indique Richard O’Connor, Docteur en biologie animale à l’Université de Chicago, dans l’Illinois. Il ajoute, “les gens ne doivent pas s’approcher des ours polaires, ni des loups arctiques. Ils ne doivent surtout pas les nourrir, même pour s’amuser. Il faut savoir que si vous nourrissez un Canis lupus arctos, plus communément appelé loup arctique, en particulier un mâle alpha, il essayera d’avoir l’ascendant sur vous pour vous dominer et vous faire fuir très loin. Les mâles alpha prendront possession de votre domicile. Le mâle alpha n’hésitera pas à s’accaparer votre compagne ou compagnon pour s’accoupler. Il adoptera même vos enfants qu’ils tentera de domestiquer pour en faire un membre de sa meute, avec les autres loups de son groupe, les loups bêta, gamma, delta et omega”.

Les loups sont passés à côté de Montréal, au Canada. Effrayés par l’accent québecois, ils ont continué leur traversée vers les Etats-Unis. “Rares sont les choses qui effraient les loups arctiques. Nous venons donc d’apprendre, avec ce cas extraordinaire, que l’accent québecois fait peur aux loups. La nature réserve tant de surprises et de magie “, confie Richard O’Connor.

Les autorités américaines commencent à munir les officiers de police de fusils à flèches paralysantes pour endormir les animaux jugés dangereux, comme les ours polaires et les loups arctiques.

La Maison-Blanche a, dans un communiqué, autorisé les habitants américains à recueillir les pingouins, à condition de les nourrir correctement en poissons et autres fruits de mer.

En attendant l’intervention des forces de l’ordre, les autorités et les services vétérinaires des USA conseillent aux habitants de diffuser des films québecois, avec le volume au maximum, pour empêcher les loups arctiques de s’approcher de leurs maisons.

 

 

Crédit-photo : pxhere,cc0.

 

Partager.

1 Comment

  1. Bon , moi je suis concernee , qu-ce-wie vous faire avec le Pney BABAR ! Il y a certement une place chez une FERME ! Appeler la SPA pour trouvé une place!! La Boucherie?? Vous n’avez pas Honte ?? Facebook.com est aussie un Possibilite !!!!!!

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.