JO Los Angeles 2028 : des épreuves inspirées de la série à succès Squid Game parmi les nouvelles disciplines olympiques.

Squid Game, la série événement diffusée sur la plateforme Netflix, continue de faire parler d’elle. En plus de l’hystérie audiovisuelle qu’elle provoque, à juste titre de par sa qualité, auprès des internautes du monde entier, le thriller phénomène semble avoir également séduit le milieu sportif.

Ainsi, le comité d’organisation des Jeux olympiques de 2028, qui auront lieu à Los Angeles, aux États-Unis, a décidé d’incorporer des épreuves de Squid Game dans la 34ème édition. Le budget de ces jeux Made in USA, estimé à environ 6 milliards de dollars, pourrait être revu à la hausse. « Nous allons négocier les droits avec Netflix et les producteurs des Squid Game. S’il le faut, nous sommes prêts à doubler le montant prévu pour ce spectacle (JO, ndlr). Sky is the limit. Ce sont quand même les Jeux modernes, et plus modernes que les plateformes de VOD en général et Netflix en particulier, il n’y a pas », estime un Business Developer des JO 2028.

« Pas de violences supérieures aux normes autorisées par la FDA… »


« Les Squid Game version JO 2028, c’est comme le décathlon, mais en plus gore. Je rassure tout le monde, les athlètes ne seront pas blessés. Du moins, les sportives et les sportives ne le seront pas gravement, on va dire. En tout cas, il y aura de l’action, c’est certain. Les spectateurs et les téléspectateurs vont adorer », confie l’un des organisateurs, ancien cadre à Hollywood. Cependant, il n’y aura pas de violences supérieures aux normes autorisées par la FDA (Food and Drug Administration, ndlr), rassure-t-il. Avant d’ajouter : « Il y aura du sang, mais ça, les gens y sont habitués. Aux États-Unis, surtout. Tu sors tranquillement faire tes courses au supermarché et tu vois un mec en sang courir vers l’hôpital le plus proche après une fusillade. Les armes sont en vente libre : plus gore, il n’y a pas, et pourtant, c’est autorisé. Tout comme est autorisée l’absence de soins pour les personnes pauvres. Il n’y a jamais eu de scandale, ni de manifestations contre cela. Alors que c’est très atroce et violent à la fois quand même, des gens qui ne peuvent pas être soignés en raison de leur pauvreté. »

« Ici, ce n’est pas Paris, mec… »

« Le conseil que je peux donner aux athlètes, c’est de souscrire à une excellente mutuelle santé. Ici, aux USA, si tu n’allonges pas les billets à l’accueil de l’hôpital ou de la clinique : impossible de se faire soigner. C’est même la première chose qu’ils demandent avant de te poser des questions sur ton état de santé. Même quand tu hurles de douleur : ils demandent à voir le pognon. Moi, j’ai réussi à réunir la somme, auprès de ma famille et de mes amis, pile-poil avant de me vider du dernier litre de sang qu’il restait dans mon organisme quand j’ai été renversée par un véhicule électrique. Connerie de véhicules propres qui ne font pas de bruits. Ici, ce n’est pas Paris, mec. Il n’y a pas de soins gratuits. »

« Un sport comme un autre, après tout »

Les épreuves, qui s’inspireront de l’extraordinaire série sud-coréenne, sont en cours d’élaboration. « Déjà, il y aura l’épreuve des biscuits. C’est sûr à 100%. Les sponsors se bousculent pour mettre en avant leurs produits. Toutes les plus grandes marques du secteur de la biscuiterie veulent une part du gâteau marketing et de la visibilité qu’offriront ces épreuves. »

Du côté du CIO, c’est l’euphorie. « Nous allons enfin concurrencer la FIFA en termes de gains. Leurs pontes frimeront moins lors des congrès professionnels. Ils ne nous traiteront plus d’amateurs, nous les cadres du CIO. Nous allons avoir un show bien mieux que leurs pelouses remplies de stars médiatiques qu’on voit sur Instagram dans des jets privés. Les joueurs de foot devraient moins avoir la grosse tête. Les stars du foot ne sont pas le centre du monde. Ils devraient avoir un peu plus les pieds sur terre et moins craner. Ils pensent que les gens n’ont d’yeux que pour eux. C’est incroyable. Il n’y a pas que le foot comme sport ! C’est un sport comme un autre, après tout », tempère un chargé de marketing du Comité International Olympique, avant de me montrer une petite série de selfies qu’il avait pris avec Diego Maradona, Johan Cruyff, Yoo Sang-chul, Pelé, Samuel Eto’o, Christopher Nkunku, Sadio Mané, Adrien Truffert, Diego Simeone, Frédéric Antonetti, Nabli Fekir, Carlos Puyol, Jamie Vardy, Nicolas Anelka, Matthijs de Ligt, Wissam Ben Yedder, Ui-jo Hwang, Clara Matéo, Lee Kang-in, les frères Hazard, les frères Hernandez, les Chiesa père et fils, les Kluivert père et fils, les Thuram père et fils, les Weah père et fils, les 3 générations de Maldini, Ciro Immobile, Park Ji-Sung, Wahbi Khazri, Roberto Baggio, Kalidou Koulibaly, David De Gea, Mauricio Pochettino, Eduardo Camavinga, Delphine Cascarino, Christophe Galtier, Juninho, Luis Enrique, Gerard Moreno, Aymeric Laporte, Luis Figo, Kevin De Bruyne, Christian Eriksen, Roberto Mancini, Min-jae Kim, Wayne Rooney, N’Golo Kanté, Leonardo Bonucci, Éric Cantona, Eric Maxim Choupo-Moting, Yoon Bit-Garam, Milan Škriniar, Lieke Martens, Benjamin Pavard, Claudio Ranieri, Kadidiatou Diani, Romain Hamouma, Miralem Pjanić, Jorge Sampaoli, Olivier Giroud, Zinédine Zidane, Gabriel Batistuta, Virgil van Dijk, Christine Sinclair, Francesco Totti, Vinícius Jr, Edin Džeko, Jürgen Klopp, Denis Bouanga, Franck Ribéry, Romário, Victor Osimhen, Claude Puel, Zlatan Ibrahimović, Phil Foden, Julio Cesar Dely Valdes, Marta Vieira da Silva, Bruno Genesio, Manuel Neuer, Ada Hegerberg, Pep Guardiola, Jan Oblak, Frank Rijkaard, Henry (Amandine), Henry (Thierry), Carlo Ancelotti, Basile Boli, Robert Lewandowski, Yassine Bounou, Marco van Basten, Heung-Min Son, Nenê, Hakim Ziyech, Arnaud Kalimuendo, Julien Stéphan, David Beckham, Amine Gouiri, Michel Platini, Marcus Rashford, Zico, Edinson Cavani, Jean-Michel Aulas, Dennis Bergkamp, Mohamed Salah, José Mourinho, Yoann Gourcuff, Steve Mandanda, Erling Haaland, Unai Simón, Daniel Bravo, Harry Maguire, Eugénie Le Sommer, Mike Maignan, Paulo Dybala, Saki Kumagai, Islam Slimani, Milan Škriniar, Alisson Becker, Aimé Jacquet, Samir Nasri, Ruud Gullit, Édouard Mendy, Hatem Ben Arfa, Hansi Flick, Kylian Mbappé, Vivianne Miedema, Kasper Schmeichel, Riyad Mahrez, Dominique Rocheteau, Cristiano Ronaldo (CR7), Ronaldo (R9), Alain Giresse, Wendie Renard, Unai Emery, Djibril Cissé, José Fonte, Dele Alli, Stéphane Guivarc’h, Lionel Messi, Ferran Torres, Keylor Navas, Jean Tigana, Bernardo Silva, Pedro Miguel Pauleta, Cengiz Ünder, César Azpilicueta, Marc-André ter Stegen, Burak Yilmaz, Marius Trésor, Sergio Agüero, Raphaël Varane, Vikash Dhorasoo, Xavi, Didier Deschamps, Ronaldinho, Antoine Kombouaré, Claude Makélélé, Neymar Jr, Megan Rapinoe, Romelu Lukaku, Hugo Lloris, Toni Kroos, Karim Benzema, Robert Pirès, Mattéo Guendouzi, David Alaba, Joël Bats, Raí, Patrick Battiston, Raheem Sterling, Gianluigi Buffon, John Stones, Thomas Tuchel, Pol Lirola, Edmond Tapsoba, Samantha May Kerr, Wojciech Szczesny, Kurt Zouma, Eder Militao, Alain Roche, Thibaut Courtois, Vincent Guérin, Luis Suàrez, Fabien Barthez, Valentin Rongier, Willy Sagnol, Seo Jung-Won, Paul Pogba, Philippe Mexès, Thomas Müller, David Ginola, Javier Pastore, Sergio Ramos, Gareth Bale, Antoine Griezmann, Ederson, Paul Le Guen, Gianluigi Donnarumma, Michel Hidalgo, Carli Lloyd, Kakà, Harry Kane, Raymond Domenech, Alex Morgan, Andrés Iniesta, Jack Grealish, Bernard Lama, Gerard Piqué, Thiago Silva, Jean-Pierre Papin, Marco Verratti, Gavi, Dimitri Payet et tout l’effectif du FC Nantes.

Bande-annonce Squid Game – Netflix.


Source : Netflix – Youtube.

 

Photo : capture d’écran Netflix – Youtube.

 

Partager.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

lejournalnews.com