Contrat du Siècle : la France donnera en bonus à l’Australie Antoine Dupont, le meilleur rugbyman du monde, si elle achète ses 12 sous-marins.

Après avoir, à l’étonnement général, écarté la France dans le contrat dit du siècle, l’Australie s’était tournée vers les USA et la Grande-Bretagne pour acheter plus d’une dizaine de sous-marins. Cependant, un nouveau revirement pourrait changer la donne.

Malgré les accords écrits et surtout, malgré la parole donnée, Canberra avait finalement tourné le dos à la France et s’était fournie en sous-marins auprès des États-Unis et du Royaume-Uni. Le manque à gagner pour l’hexagone s’élevant à 56 milliards d’euros. « Notre sentimentalisme nous perdra, je le dis à chacune de nos réunions en interne. Les anglo-saxons sont moins tendres, c’est leur force. Ils te sourient, rient à tes blagues, te montrent leurs photos de famille, mais le lendemain, ils te croisent sans même te dire bonjour. Pas même un regard, rien, peau de fesse, même aux chiottes. Ils sont très forts, y’a pas à dire. Moi, perso, je ne pourrais pas le faire. C’est plus fort que moi, que voulez-vous ?, j’ai des principes, personne n’est parfait. Et puis, ma grand-mère m’engueulera si je reviens sur mes dires vis-à-vis de mes interlocuteurs », confie un haut-fonctionnaire du ministère français de l’Économie.

« Annuler leur put*** de commande auprès des mâcheurs de steaks OGM et des bouffeurs de pudding »


« Je ne comprends pas la décision des australiens. Dans nos sous-marins Made in France, on installe des pianos de cuisson La Cornue ou Lacanche. Comme gage de qualité, qu’y a-t-il de plus haut de gamme ?, sacré nom d’un plat surgelé », rouspète un grand Chef-cuisinier des forces armées françaises, tout en préparant pour le personnel du sous-marin dans lequel il sert une centaine d’assiettes de gigot d’agneau de Quercy confit 7 heures au vin blanc, au jus d’agneau à l’ail accompagné d’une poëlée de petits légumes de saison.

Alors que les gouvernements US et britanniques fêtent encore la signature de cet accord de vente XXL à coups de bouteilles imitation champagne Made in Californie et à coups de vin arôme Oreo, un événement extra-économique pourrait rabattre les cartes. En effet, dès l’annonce de la désignation du meilleur rugbyman mondial de l’année, à savoir le capitaine de l’Equipe de France de rugby et joueur du Stade Toulousain Antoine Dupont, le ministère des Armées a proposé un nouvel accord à l’Australie. « On leur donne le petit prodige (Antoine Dupont, ndlr) à condition que les bouffeurs de kangourous (australiens, ndlr) nous achètent nos put*** de sous-marins high-tech Premium. Ils n’auront tout simplement qu’à annuler leur put*** de commande auprès des mâcheurs de steaks OGM (américains, ndlr) et des bouffeurs de pudding (anglais, ndlr) », a fait savoir un commercial Grands comptes du ministère français de la Défense.

« Le top du top »

« Nous n’avons pas trop le choix. Si les australiens acceptent, on devra laisser notre génial phénomène (Antoine Dupont, ndlr) partir », a précisé un responsable de la Fédération française de rugby, tout en me montrant ses blessures datant de sa période de joueur pro. « Joueur pro, joueur pro, c’était sur le papier. On gagnait nettement moins que les autres frimeurs (joueurs de football, ndlr). Maintenant, ça a évolué dans le bon sens, fort heureusement. Les stars du Top 14 ont des salaires qui font deux fois le SMIC, ce n’est pas rien. De mon temps, les joueurs payaient les frais médicaux de leur poche. Résultat, on faisait nos points de suture et les remises en place de nos clavicules nous mêmes sur le parking », a-t-il ajouté.

Tout en planifiant un plan pour contrer une vaste attaque de requins, un Général australien réfléchit à l’idée de ce deal qu’il juge très intéressant. « Chaque jour, il y a plus de 166 espèces de ces satanés requins qui veulent nous bouffer, mais le pire, ce sont ces enfoirés de grands requins blancs. Un conseil, le journaliste : dodu comme tu es, fait gaffe à tes mollets quand tu te baignes. Pour les requins, tes gambettes, c’est l’équivalent pour nous d’une succulente tranche de bœuf de Kobé à 900 dollars la livre (450 grammes en unité de mesure normale, ndlr). Le top du top », m’indique le prévenant haut gradé.

« Indépendants depuis 1901… »

Même sentiment de la part d’une ministre australienne. « Votre demi de mêlée est très fort. Et puis, on en a marre de nous faire battre à chaque match de rugby par les bouffeurs de côtelettes d’agneau (néo-zélandais, ndlr). Votre joueur pourrait grandement nous aider s’il joue avec l’Australie. De toute façon, on peut annuler notre commande géante passée auprès des américains et des britanniques. On a bien annulé une fois, pourquoi pas deux ? Tout le monde connaît notre caractère de bourrin, après tout. Les bonnes manières ?: rien à foutre ! N’oubliez pas que les australiens sont tous descendants de bagnards anglais qui dépeçaient pour un oui ou pour un non. Mon arrière-arrière-arrière-grand-père désarticulait toutes les personnes qui marchaient sur le même trottoir que lui, même les gosses et les petits vieux. Les minauderies chichi-pompon de snobinards, ce n’est pas notre truc à nous les australiens, mais alors pas du tout. C’est une tradition anglaise, ça. Malgré nos liens avec l’Angleterre, je rappelle que nous sommes indépendants depuis 1901. Nous n’avons plus de comptes à rendre aux chochottes, avec tout mon respect », explique-t-elle, tout en se curant le nez avec mon doigt lors de l’interview.

 

World Rugby Awards : Antoine Dupont, élu meilleur joueur de l’année.


Source : chaîne Youtube France Rugby.

Crédit-photo : capture d’écran France Rugby – Youtube.

 

Partager.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

lejournalnews.com