Inondations à Monaco : les autorités monégasques demandent aux citoyens français de rapporter lingots, diamants et liasses de devises emportés par les eaux.

Les tristes événements météorologiques qui ont touché le sud de la France ont également été constatés chez nos voisins. Ainsi, la très sélecte Principauté de Monaco a vu ses coffres inondés ce week-end.

La situation revient peu à peu à la normale, mais les fortes précipitations de ce samedi ont provoqué de gros dégâts matériels. “J’ai fait la connerie d’acheter ma baraque pendant une période de canicule. Le beau temps, l’apéro dans le jardin et les grillons qui font du violon, forcément, j’ai signé direct. Enfoirés de grillons !”, prévient un habitant du Gard, qui a réduit de près de 90 % le prix de vente de sa maison pour la céder coûte que coûte, sans succès pour l’instant. Un météorologue ajoute : “Quelle idée d’acheter dans une zone inondable, aussi ?, faut vraiment être con ou bien à la rue, aussi.  Quoi ? C’est vrai ! Du temps des romains, le Gard, ça s’appelait l’Atlantide gauloise, c’est pas par hasard.”

“Plein de lingots sur les greens du Golf de Monte-Carlo”

Mais les gens du sud ne sont pas les seuls affectés par ces caprices de la lunatique Dame Nature. Les banquiers monégasques sont déboussolés. Du fait des herculéennes précipitations, les coffres-forts des établissements bancaires ont également été inondés. Sous la pression de l’eau, les serrures ont cédé. Profitant des tuyaux d’aération, lingots, diamants, bijoux hors de prix, montres de luxe, liasses de billets et autres objets de valeurs se sont retrouvés dans la nature aquatique. “Je ne pensais pas qu’une liasse épaisse comme le cul de ma femme pouvait flotter”, constate un niçois. Même observation de la part d’une habitante de La Turbie : “Les rupins ont vraiment le cul bordé de nouilles. Il y a plein de lingots sur les greens du Golf de Monte-Carlo. Dès la première journée, j’ai amorti mon abonnement annuel. Perso, je n’avais jamais pensé m’inscrire pour faire du golf, mais là, ça en valait la peine”, se réjouit la salariée d’une société industrielle, payée au SMIC. “Mes gosses ont trouvé des Louis d’Or en rentrant de l’école, sur le chemin du retour. On doit les rendre ou pas ? Ça m’arrangerait de les garder pour refaire ma baraque. Le gars des assurances viendra d’ici 3 mois pour constater les dégâts. C’est rapide, 3 mois, par rapport aux réponses des mutuelles santé pour les devis, mais bientôt, ça sera l’hiver. Je dois vite commencer mes travaux”, explique un affable père de famille du sud de la France.

“Surtout chez vous en France”

Une récompense sera donnée aux personnes rapportant les objets et devises charriés par les eaux. “Nos clients grugent leurs pays en cachant leur pognon chez nous, mais ils ne sont pas malhonnêtes, loin de là. Ils sont juste prévoyants. Un gouvernement de gauche est vite monté au pouvoir, surtout chez vous en France”, analyse un analyste financier d’une grande et discrète banque monégasque.


 

Crédit-photo : pxhere, cc0.

 

Partager.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!