Blocage du 17 novembre : Karl Lagerfeld et Alexandre Benalla défileront en gilet jaune aux côtés des manifestants.

Les manifestants du 17 novembre prochain pourront compter sur deux soutiens de poids. En effet, deux grandes personnalités médiatiques rejoindront les rangs des très remontés Gilets Jaunes pour défiler contre la hausse des prix du carburant. Le grand créateur Karl Lagerfeld et l’ancien grand défenseur de la citadelle élyséenne, Alexandre Benalla, défileront samedi prochain à Paris.

Alors que les manifestants se préparent à manifester leur grogne face à la hausse de l’essence et du diesel, deux célèbres personnalités très médiatiques viendront apporter leur soutien au mouvement politico-social de 17 novembre prochain.

“Avoir Benalla de notre côté, plutôt qu’en face”

“Ils ont dit à la télé que Benalla sera présent le 17 novembre à la manif. On en a discuté avec mes voisins qui viendront aussi. On en a conclu qu’on préfère avoir Benalla de notre côté, plutôt qu’en face », confie un futur manifestant-bloqueur qui ne quitte pas son gilet jaune.

« Benalla est passé de l’autre côté de la barrière érigée par les forces de l’ordre. En même temps, c’est normal car il n’a plus de chauffeur et c’est lui qui paie son essence maintenant. C’est normal qu’il manifeste avec les Gilets Jaunes. C’est dans la logique des choses », fait savoir un expert en sciences politiques.

Karl Lagerfeld, le célèbre créateur de haute couture, se joindra également à la manifestation parisienne du 17 novembre. Le célèbre designer avait, en 2008, créé le nouveau design des célèbres et obligatoires gilets jaunes. Lagerfeld avait également posé dans des campagnes de sensibilisation à la sécurité routière, sur des affiches 4 par 3 notamment. « C’est évident que le gars tout maigre des défilés de mode (Karl Lagerfeld, ndlr) allait manifester avec nous. C’est quand même lui qui a crée le gilet jaune officiel. On l’avait vu dans les affiches quand on partait chez mémé le dimanche sur la départementale. A l’époque, on faisait la route en un rien de temps. Mais maintenant, c’est 70 km/h maximum. Mais bon, mémé n’est jamais pressée. Attendre 2 heures en plus ou en moins, ça change rien pour elle. En plus, maintenant, elle ne pense qu’à sa CSG qui a augmenté. Elle donne moins d’argent aux gosses pour leurs étrennes et ça la chagrine. Au gouvernement, ils ont pensé aux bambins qui ne touchent plus un pognon de dingue pour leurs étrennes ?. Apparemment, non ! », hurle une manifestante qui porte son gilet au-dessus de son tailleur imitation Chanel. Une autre manifestante ajoute, « Ce gilet est beau, car il est dessiné par Monsieur Lagerfeld, mais surtout, il est utile. Après tout, c’est pour la bonne cause. Pour la bonne cause de mon porte-monnaie. Après avoir payé l’ISF et toutes les taxes foncières de mes 30 appartements, il ne me reste à peine que quelques centaines de milliers d’euros pour finir le mois. Cette hausse du carburant est injuste, voyez-vous».

“C’est jaune, mais ça peut vous sauver la vie”, explique Karl Lagerfeld, tout en réalisant de somptueux croquis de robes taille 32.

“A nos côtés avec envie, désir et force”

Les organisateurs sont aux anges. Ils préparent champagne et petits-fours pour recevoir comme il se doit l’acteur incontournable du secteur des vêtements de luxe. “Il y aura des manifestantes grosses, laides, tatouées, en robes Pucci ou en jogging, mais il sera présent. Il n’aime pas du tout les personnes qui s’habillent en jogging, qui ont perdu le contrôle de leur vie comme l’a dit Monsieur Labelfeld. Je ne suis pas trop d’accord, mais nous avons besoin de sa présence. Le seul mec connu qui sera présent avec nous, pour l’instant, c’est Laurent Wauquiez. Vous parlez d’un soutien. Donc Monsieur Labelfeld viendra. Il sera à nos côtés avec envie, désir et force. Ah, je vous ai pas dit. Nous avons demandé aux manifestants d’appeler le créateur des gilets jaunes Monsieur Labelfeld et non pas Monsieur Lagerfeld. C’était marqué dans le bouquin Le Monde selon Karl. Je l’ai pas lu, mais j’avais rapidement parcouru un magazine chez le dentiste. Ils l’avaient écrit dans un magazine pour gonzesses. Il ne nous a pas ordonné de l’appeler Labelfeld, mais c’est mieux. Ça serait mieux aussi que les manifestantes ne viennent pas avec leurs paquets de chips. En particulier les grosses bonnes femmes qui ont pour habitude de s’asseoir devant leur télé, comme il les appelle. Je ne sais pas ce qu’il a contre les chips, mais Monsieur Labelfeld n’aime pas les patates en sachets.  Je ne sais pas non plus ce qu’il a contre les grosses. Mais cela dit, Monsieur Labelfeld est la modestie même. Il n’est pas du tout condescendant. Il sait rester simple. C’est un grand monsieur. Nombreuses sont les personnes qui oublient qu’il est un label vivant”, fait savoir un organisateur.

 

 

Crédit-photo : Kaz, pixabay, cc0.

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.