Les gangs de Los Angeles lancent leur propre chaîne d’information en live.

Alors que les séries de téléréalités, diffusant des poursuites de voitures par des véhicules de la police, cartonnent, tous les gangs de l’intrépide ville de Los Angeles, aux Etats-Unis, se sont unis pour un projet commun. Une première dans l’histoire du grand banditisme.

Depuis la trêve historique du  quartier de Watts, entre les redoutables gangs des Bloods et des Crips, les USA en général et la ville de Los Angeles en particulier, n’avaient pas vu tel accord de paix et surtout de business entre tous les bandes rivales de L.A, la cité des anges californienne. “Ces enculés (journalistes, ndlr) viennent traverser nos territoires pour nous filmer en train de nous faire poursuivre par les flics et ce sont ces foutus connasses (chaînes télévisées, ndlr) qui empochent tout l’argent. Ce n’est pas normal. Il a fallu réagir, mais pacifiquement et surtout intelligemment, sans les flingues, pour une fois”, précise le chef d’un célèbre gang californien, tout en nettoyant son arme à feu.

“Travailler dans la légalité”

Tous les gangs de la ville internationalement connue pour son cinéma, Los Angeles, ont décidé de créer leur propre chaîne info. Ils ont engagé des cameramen, monteurs, ingénieurs du son, réalisateurs et autres techniciens, tous issus des quartiers défavorisés de la célèbre ville hollywoodienne, pour produire leurs propres reportages, en direct. “Nos jeunes sont instruits, mais quand tu es pauvre et black de surcroît, on ne t’offre pas les meilleurs boulots et encore moins les meilleurs salaires. Nos jeunes sont très doués, ils ont étudié et c’est à nous de créer les projets adéquats pour qu’ils puissent travailler dans la légalité. Ok, ils gagneront moins qu’avant. Le journalisme rapporte moins que le trafic de drogue, mais au moins, ils ne risquent pas de faire des excursions à thème dans les prisons du comté. Là, ils ne risquent rien, à part se prendre une put*** de balle perdue. De toute façon, aux USA, tout le monde risque de se prendre une put*** de balle perdue. Les armes sont en libre circulation. C’est grâce à ça que nous faisons du trafic d’armes à feu. Que Dieu bénisse la constitution et que Dieu bénisse la NRA, qui défend les intérêts des armes”, confie, en faisant le signe de croix, le membre d’un gang de Los Angeles.

“Gangs TV, OKLMTV ou K2A News”

La nouvelle chaîne sera diffusée dès l’an prochain, sur le câble et internet. “Nous hésitons entre plusieurs noms de chaînes. Cela sera soit Gangs TV, OKLMTV ou K2A News. Nous avons aussi pensé à BRBT News Network. BRBT signifiant blacks reunited by television. Nous publierons un communiqué de presse, en temps voulus”, précise le porte-parole de notre holding. Il ajoute, “par contre, durant cette conf’, nous ne voulons pas une seule question sur le mode de financement initial de notre chaîne info. Vu que tu insistes, mother fucker, tout ce que je peux dire à ton put*** de site lejournalnews, c’est que c’est en rapport avec le trafic de drogue. Nous avons quand même acheté 20 camion équipés, avec liaisons satellites et 3 hélicoptères. On ne peut pas se les payer en travaillant dans un restaurant qui vend  des burgers ou des tacos. Je ne veux rien ajouter de plus”.

Le projet des gangs de LA semble faire des émules. D’autres gangs de grandes villes comme New-York, Chicago ou Miami préparent leurs chaînes de télévision qui diffuseront, 24h/24 les courses-poursuites de leurs membres, par les forces de l’ordre.

 

 

 

Crédit-Photo : StockSnap, pixabay, cc0.

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.