Foot : Mediapro attaque Canal + pour “paiement en temps et en heure des droits TV”.

En plus d’accuser Canal + d’abus de position dominante, le géant Mediapro l’attaque pour un motif inédit dans l’histoire judiciaire mondiale. Explications.

Mediapro, le diffuseur principal de la Ligue 1-Uber Eats, manque-t-il de fair-play ? Le doute s’installe chez les fans du ballon rond, mais également chez un grand nombre de juristes.

“La faute ?


Canal + respecte les délais de paiement”

“Je ne sais pas comment ça se passe en Espagne et en Chine, mais on ne m’a jamais appris ça en cours de droit. Depuis quand payer dans les délais est-il un délit ?”, se demande un éminent avocat en droit des affaires.

Bien qu’grande difficulté pour honorer ses engagements financiers relatifs aux droits télés dus à la Ligue de Football Professionnelle française, le mastodonte sino-espagnol a trouvé l’énergie pour traîner Canal + en justice. La faute ? Canal + respecte les délais de paiement.

“On n’est pas Madame Irma”

En septembre dernier, la chaîne cryptée française avait attaqué en justice Mediapro, lui reprochant les conditions “irréalistes, voire surréalistes” qui lui étaient demandées pour pouvoir diffuser des matchs de Ligue 1. “Que Mediapro nous tiennent par les burnes pour nous donner 1 ou 2 matchs par mois, c’est de bonne guerre. Ca peut se comprendre. C’est la loi des affaires, après tout. Mais qu’ils nous demandent de faire les maquereaux pour eux ? : non, non et non. C’est pas écrit Madame Claude sur mon front. Ils voulaient qu’on racole pour eux en leur apportant un nombre défini d’abonnés en échange de matchs. On n’est pas Madame Irma. On ne peut pas deviner combien de gens vont s’abonner, bordel ! Ils nous demandaient aussi de racoler en cherchant des clients. En plus, en 30 ans de métier, j’ai jamais fait le tapin. J’ai léché quelques culs pour monter les échelons, comme tout le monde. Mais faire le trottoir ? Hors de question. Ce n’est pas maintenant que je vais commencer à tapiner pour quelqu’un d’autre. Avec tout le respect que j’ai pour les putes”, fait savoir un cadre de Canal +.

“Vous nous jalousez le pognon que l’on n’a pas”

Les dirigeants de Mediapro n’en démordent pas. Ils veulent que Canal + passe à la caisse. “Certes, on n’a pas encore payé ce qu’on doit à votre putana de Ligue de football professionnel, mais quand même. Ce n’est pas une raison pour que ces enfoirés de Canal + respectent leurs engagements. Ils se prennent pour qui à avoir une parole ? Frimeurs de romantiques de français de mes deux cojones (de mes deux, ndlr) ! Ils ne savent pas encore d’où on vient. S’ils veulent qu’on la joue en mode Casa de Papel ou style triades chinoises, qu’ils le disent. Que Canal + ne s’avise pas d’honorer ses échéances avec ponctualité, sérieux et rigueur. Leur façon d’agir est malhonnête. Bravo la concurrence”, s’insurge un dirigeant de Mediapro, tout en signant une traite de banque pour le café qu’il a bu lors de l’interview dans un grand palace parisien. “Messi joue dans le championnat espagnol, c’est sûrement la cause de cette jalousie. Vous avez qui dans votre Ligue 1 de mierda ! Le prodigieux gamin (Mbappé, ndlr) ? Il jouera au Real bientôt. Neymar ? Il partira bientôt aussi, c’est certain. Toutes vos pépites se barreront en Espagne, en Angleterre ou dans les pays du Golfe. Bande de jaloux ! Vous nous jalousez le pognon que l’on n’a pas, cabrones (crétins, ndlr)”, ajoute-t-il.

 

Crédit-photo : pxhere, cc0.

 

Partager.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

lejournalnews.com