Le 1er fast-food naturiste de plats à emporter de France va ouvrir à Paris l’été prochain.

Alors que nos sympathiques amies et amis naturistes sont démoralisés, en raison du froid, de ne pas batifoler en tenue d’Adam et Eve, mais sans la feuille de vigne, une nouvelle va remonter leur moral chaudement vêtu durant cette période hivernale. En effet, le premier fast-food naturiste de vente de plats à emporter va ouvrir l’été prochain à Paris, avant une expansion dans toute la France dans un an.

L’hiver est synonyme de neige, avec tous ses plaisirs skiables. Mais il est également synonyme de vêtements qui recouvrent l’intégralité du corps pour tous les naturistes de France et de Navarre. « Ils sont naturistes en Navarre ?. Pourtant d’après le nom de leur région, la Navarre, ils ont l’air d’être très rigides sur le code vestimentaire. Merci pour l’info. Je ferai du naturisme en Navarre, si j’ai l’occasion d’aller là-bas », se réjouit un naturiste, obligé de sortir habillé en raison du vent glacial.

“Il se désape et on discute”

Cependant, une annonce ravira les férus de balades nues. L’été prochain, en plein centre de Paris, un fast-food servira sa clientèle, même habillée. « Nous, les naturistes, on est tolérants, bien plus que vous, avec tout le respect que je dois aux gens qui arrivent à profiter du soleil malgré leurs shorts, t-shirts et maillots de bain. Plus j’y réfléchis, moins j’arrive à comprendre comment vous raisonnez, vous les habillés. Mais je ne désespère pas de voir davantage de personnes à poil. Moi, perso, j’m’en fous. C’est pas pour reluquer, c’est plus pour votre confort à vous les gens qui s’habillent pour sortir ou pour aller travailler. Franchement, vous ne savez pas ce que vous ratez à marcher ou à aller au boulot avec 3 ou 4 vêtements sur vous, par 35, 30, 25 ou même 20 °, et à l’ombre, qui plus est. De toute façon, ce n’est qu’une question de temps. De plus en plus de gens se convertissent aux joies du naturisme, même en intérieur. La preuve, avec mon banquier. A chaque fois que j’ai rendez-vous avec lui, il se désape et on discute de mon dossier tranquillement. Bon, il ne fait ça qu’avec ses clientes et ses clients naturistes. Mais avant, il ne l’était pas. Avant qu’il comprenne notre idéologie et le pourquoi du comment, il me parlait avec sa chemise-cravate en transpirant alors que moi, j’avais une température corporelle normale. Normal, j’étais à poil. Mais depuis que je lui ai expliqué comment on réfléchit, nous les naturistes, des biens que ça pouvait lui faire de vivre tout nu, et pas uniquement sous la douche, il a semblé comprendre le raisonnement. Pareil pour mon comptable, mon assureur, mon plombier, mon électricien, mon architecte, mon maçon, mon jardinier, mon mécanicien, mon agent des impôts, mon médecin, mon webmaster, mon avocat, et même mon notaire. Ils ne sont pas tant coincés que ça les notaires. Il ne faut pas croire tout ce qui se dit sur eux. Les légendes urbaines ne sont pas toutes réelles. Par contre, même si j’ai réussi à les convaincre que nu, elle est plus belle la vie, mon boucher-charcutier, mon fromager et mon boulanger-pâtissier, ils aimeraient bien bosser à poil, mais ils ne peuvent pas, à cause des poils justement. C’est pas HACCP, les poils. Pour mon facteur non plus, c’est pas possible. En même temps, c’est connu qu’ils sont très rigides et bien trop puritains dans l’administration. Le Préfet me l’avait dit quand on s’est croisé par hasard dans une plage naturiste en vacances”.


“Un supplément pour port de fringues”

Ainsi, avant l’été, le seul fast-food qui recevra des clients naturistes ouvrira ses portes avant l’été prochain. “Là, on est prêts. On attend juste le beau temps. Les clients dévêtus pourront acheter sandwichs, burgers, salades, paninis, pizzas et aux bons petits plats à emporter. Les gens qui sont habillés seront aussi les bienvenus, mais il y aura un supplément pour port de fringues. Comment ?, c’est pas quoi ?, pas juste ?. Je te signale que c’est mon local, que c’est moi qui paie les charges de mon commerce, donc, je fais ce qui me chante de faire avec mon concept de permettre de manger sainement aux gens qui vont dans les parcs naturistes parisiens. Est-ce que toi, je te critique quand tu portes des vêtements ?. La réponse est non. C’est pareil pour moi. Que personne ne me critique quand je fais la promotion du vivre ensemble à poil. Je disais quoi, déjà ?. Ah oui, on attend l’arrivée du soleil à Paname. C’est mieux pour nos livreurs en scooter. Normal, ils seront tout nus, quand ils feront les livraisons en deux-roues. En cuisine, ils seront aussi à poil, mais ils auront chacun un tablier et la toque. Il est génial mon concept, je te dis”, souligne le gérant du futur fast-food.

“Pas la peine de te faire un dessin”

Les commerces des alentours du futur fast-food naturiste sont enchantés par l’arrivée prochaine de leur nouveau voisin de voirie. Il faut dire que les casseurs et les pilleurs du centre de la capitale les ont démoralisés. “Les Gilets jaunes sont hyper sympas. Eux, ils passent devant ma boutique en me souriant. Des fois, ils me traitent de ‘bobo intello bourré de pognon’, mais c’est pour me taquiner, c’est pas bien méchant. Par contre, les casseurs brisent ma vitrine chaque semaine et à la même heure, en plus, comme pour narguer les forces de l’ordre, selon mon humble avis. Bon, les casseurs qui cassent, c’est devenu normal à Paris, mais quand même, c’est énervant même si on s’est habitués. Tout de suite après les casseurs, ce sont les pilleurs qui saccagent mon local. Eux, ils ne passent jamais par les vitrines. Ils préfèrent les portes, car elles ne risquent pas de déchirer les vêtements qu’ils portent, contrairement au verre des vitrines. Ils ne s’habillent qu’en marques très onéreuses. Donc, après les casseurs, les pilleurs arrivent tout de suite après. C’est très synchronisé leur machin. Ils cassent la porte d’entrée et ils retournent tout ce qu’il y a dans les étagères. Mais, dès qu’ils se rendent compte que je ne vends ni baskets, ni fringues de marque, ni produits high-tech, ils repartent aussi vite qu’ils ne sont venus, en m’engueulant. Cela ne les empêche pas de revenir la semaine d’après, allez comprendre. J’ai pourtant rajouter un panneau ‘vente de livres uniquement’, mais non, ils cassent ma porte à chaque fois. Les pilleurs n’ont pas touché à un seul bouquin de mon commerce, alors qu’ils viennent chaque semaine dans notre quartier. Je suis libraire, donc c’est pas la peine de te faire un dessin sur la manière à laquelle je m’emmerde au boulot. C’est pour ça que j’ai hâte qu’ils ouvrent ce fast-food en mode nus et culottés. J’ai une librairie, mais moi, à la base, j’adore les BD. Je ne voulais vendre que des BD, mais c’est financièrement pas possible. C’est plus rentable de vendre des romans de l’écrivaine qui s’habille toujours en noir (Amélie Nothomb, ndlr). La moitié de mon chiffre d’affaires, je le fais grâce aux bouquins de la romancière qui s’habille de la même couleur que les fringues d’Obispo. Le reste de mes recettes, je le fais avec les ventes des livres de l’autre-là, le sociologue (Eric Zemmour, ndlr), et aussi avec les ventes des guides touristiques de New York de l’écrivain français que tout le monde connaît de nom, mais pas de visage (Guillaume Musso, ndlr). Sans oublier le pognon que rapportent les ventes de bouquins de l’autre-là, le cartographe-paysagiste qui sourit jamais (Michel Houellebecq, ndlr). Il y a aussi énormément de ventes réalisées par les ouvrages de l’autre-là, celui qui écrit des romans un tout petit peu dans le style Harlequin, mais en beaucoup mieux, en plus construit, plus imaginatif, plus passionnant et surtout, en beaucoup plus intelligent (Marc Lévy, ndlr). Mais en ce qui concerne ce fast-food nudiste (naturiste, ndlr). Ça va faire du bien de voir des nanas à poil dans le quartier, ça nous changera des manifestants”, remarque un commerçant parisien, tout en lisant une bande-dessinée.

 

 

 

Crédit-photo : pxhere, cc0.

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.