Evasion fiscale : les fraudeurs n’auront plus le droit de payer leurs impôts en France.

Le gouvernement espère enfin trouver la solution à l’épineux problème de l’évasion fiscale. Après la perte de leurs droits civiques durant une période, encore à définir, le Ministère des Finances a trouvé une nouvelle parade pour lutter contre l’évasion fiscale.

Les fraudeurs ont du souci à se faire. En plus de la privation leurs droits civiques, ils ne pourront plus payer d’impôts sur le territoire français. Le gouvernement l’a annoncé officiellement cette nuit, suite à un vote en urgence au Parlement français.

“Cette interdiction va les persuader de frauder, c’est certain. De nombreux fraudeurs fiscaux sont venus d’eux-même au Ministère lorsque nous avons annoncer la perte des droits civiques pour ces magiciens financiers, comme nous les appelons au ministère. Ne pas pouvoir voter est une extraordinaire épée de Damoclès. Là nous avons ajouté une seconde épée, bien plus dissuasive”, indique un agent des finances du Ministère de l’Economie, des Finances, de l’Action et des Finances publiques. “Les précédentes campagnes de sensibilisation n’ont, malheureusement, eu que peu d’échos. Nous avions pourtant bien expliqué aux fraudeurs que les impôts servent également aux soins dans les hôpitaux, au bon fonctionnement des écoles, dans le domaine du social, à la culture et à bien d’autres actions qui font de la France une grande nation, solidaire vis-à-vis de ses citoyens, mais ils n’ont pas voulu écouter. Mais là, pour parler familièrement, ils vont avoir les chocottes ces fumiers”.

Cette nouvelle disposition devrait rapporter près de 50 milliards d’euros par an aux finances publiques. L’évasion fiscale représente un manque à gagner estimé entre 60 et 80 milliards d’euros par an pour l’Etat.

 

Crédit-photo : geralt, pixabay, cc0.

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.