Élections aux USA : Trump menace de bombarder le Wisconsin si les voix ne sont pas recomptées dans “les plus brefs délais”.

Les imposants bombardiers américains risquent-ils de rentrer dans la danse à cause des emblématiques Swings States ? Cela semble de plus en plus probable, selon un mécanicien aéronautique de l’US Army.

“On nous a demandé de faire la révision de tous les bombardiers, mais, pour l’instant, nous ignorons quelles sont les cibles, a-t-il confié. Je ne sais pas ce que ceux qui vont se ramasser 10.000 tonnes de bombes dans la tronche ont fait, mais ils ont énervé le grand Boss, notre Commandant en chef des armées des USA (Donald Trump, ndlr).

“Les 10 grands électeurs du Wisconsin sont à nous”


Face aux résultats très serrés lors de ces élections 2020, l’actuel Président américain Donald Trump a accusé le camp démocrate d’avoir fraudé dans le but de permettre la victoire de Joe Biden. “Les propos du nerveux capricieux (Trump, ndlr) sont indignes du poste de locataire de l’illustre Maison-Blanche. Le cinglé mégalo (Trump, ndlr) doit nous présenter des excuses sur-le-champs, car Joe Handsome Biden a été désigné vainqueur dans le Wisconsin, mais aussi dans d’autres États. Les 10 grands électeurs du Wisconsin sont à nous. Le détraqué puéril (Trump, ndlr) doit s’excuser sinon… sinon… (long silence), sinon on va s’énerver et nous publierons un communiqué qui le fera rougir de honte. Il n’arrivera pas à trouver le sommeil, ni même à se regarder dans un miroir en repensant à notre communiqué”, prévient un élu démocrate.

“Tant que je ne suis pas désigné vainqueur, je n’abandonnerai pas”

En plus de demander un recomptage des voix dans les États clés, les fameux Swing States, à savoir le Michigan, la Pennsylvanie, la Géorgie, la Caroline du Nord et le Wisconsin, le Président en a profité pour lancer un ultimatum aux bureaux de vote. “Ces fraudeurs ont eu l’Arizona, ils n’auront pas mon Wisconsin. ! Oui, c’est le mien ! C’est mon État !, annonce Trump. Il est à moi et rien qu’à moi. Je suis le Président de la nation des braves, après tout. Nul ne peut me contredire, demandez aux chinois ou aux habitants des pays de merde, ils vous le diront. Je suis le meilleur, car je suis riche, très riche, très très riche. Tellement riche que cela en devient indécent, confie Trump. Le Wisconsin a intérêt à vite recompter tous les votes. Sleepy Joe (Joe Biden, ndlr) est vainqueur dans cet Etat, donc il y a fraude. C’est ma seule explication. Il y a forcément des irrégularités de la part des démocrates. Je ne sais pas lesquelles, mais il y en a, un point c’est tout. Tant que je ne suis pas désigné vainqueur, je n’abandonnerai pas.”

“Si j’avais su, j’aurais fait notaire”

Les 472 avocats de Trump, spécialement recrutés pour ces recours, sont au bord de la dépression. “Il va nous rendre dingues. On lui parle de Court suprême et il appelle les généraux pour qu’ils arment les bombardiers. C’est à en perdre son code électoral (latin, ndlr). Si j’avais su, j’aurais fait notaire, c’est plus calme comme boulot. Tu commences à 10 heures et tu rentres chez toi à 16 heures, tranquille, pépère. Moi, avec ces élections, je n’ai pas dormi depuis 72 heures, et ce n’est que le début”, explique un juriste, tout en croquant une pleine poignée de comprimés de vitamine C.

“Hors de question de participer à ce merdier. Je ne me suis pas engagé pour canarder des américains, même gauchistes”, indique un éminent et sage Général US. Il ajoute : “On savait notre Président imprévisible, mais pas à ce point. Trump est pire que Harding, Nixon, Reagan et Bush Junior réunis. Moi, je ne bouge pas de ma base”

 

Crédit-photo : pxhere, cc0.

 

Partager.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!