Élections – USA : Trump demande par décret présidentiel à l’Ukraine et à la Russie de recompter les voix dans le Wisconsin, la Pennsylvanie, le Michigan, la Géorgie et la Caroline du Nord.

Digne de Netflix, Amazon Prime ou Canal +, la série à suspense de l’élection américaine qui a lieu en ce moment pousse la terre entière à retenir son souffle. Après les accusations de fraude lancées par Trump au sujet des États remportés par son adversaire Joe Biden, le Président US en appelle à l’Ukraine et à la Russie pour le recomptage des votes dans le Wisconsin, la Pennsylvanie, le Michigan, la Géorgie et la Caroline du Nord.

“C’est son caractère à Trump. Quand il perd, il en déduit automatiquement qu’il y a triche de la part de la partie adverse, explique l’un de ses anciens professeurs de golf. Demandez à ses adversaires au golf. Ils le laissent gagner à chaque fois, sinon ils refont la partie, depuis le trou numéro 1. Il est très sympa, mais qu’est-ce qu’il est bavard. En plus, il ne parle que de lui et de ses succès, tout temps, même quand on va pisser. Il est intarissable sur sa personne. Pas moyen de faire pipi tranquille avec lui.”

“Un cas d’école”


“L’Ukraine et la Russie sont ses amis, c’est de notoriété publique, et pourtant Trump nous accuse, nous, les démocrates, d’être des communistes. C’est le monde à l’envers. Avec le capricieux (Trump, ndlr), quand tu te dis que tu as tout vu : et bien non. Il faut vraiment s’attendre à tout avec lui. Ce zigoto un cas d’école”, confie  un élu démocrate qui a réussi à être officialisé après plus de 325 recomptages, tous demandés par son concurrent républicain au poste de grand électeur. Il ajoute : “Recomptage après recomptage, c’étaient les mêmes chiffres. Mais les républicains ont quand même demandé à refaire les calculs. A un moment, ils se sont endormis et on les a laissés dans la salle de vote.”

“C’est niet !”

L’Ukraine et la Russie n’ont pas fait de commentaires. “Niet, niet, niet ! Nous pas faire annonce officielle, ni commentaires sur élection capitaliste dans USA. Notre crédo : interdit ingérence dans pays étranger, sauf dans pays qui appartenaient à URSS. Ça permis pour nous. Nous pas montrer non plus vidéo en caméra cachée de Président américain, c’est niet !”, m’ordonne un agent secret.

 

Crédit-photo : pxhere, cc0.

 

Partager.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!