Fermeture des rayons non-alimentaires : plus que 24 heures pour acheter du papier toilette, du déodorant ou de la lessive.

Pour calmer les libraires, à la fois mélancoliques et nostalgiques, et empêcher un traitement déloyal fait aux hypermarchés de l’avis des commerçants, le Premier ministre a annoncé que seuls les produits alimentaires seront commercialisés dans les grandes et moyennes surfaces.

“J’ai vraiment besoin de mon déo”

Ainsi, le tant convoité papier toilette et les utiles déodorants, entre autres, seront retirés de la vente. “Même avec 5° dehors, on ouvre les fenêtres du bureau où je bosse, pour permettre une aération en raison du coronavirus, mais quand même : j’ai vraiment besoin de mon déo. Je vais sentir le bouc. Avec les objectifs commerciaux irréalisables et insensés que me fixe ma direction, c’est difficile de ne pas suer. J’y tiens à mon CDI, moi. Je refuse de pointer à Pôle Emploi à cause de ma sueur”, prévient un salarié.


“Remplacer ma lessive par du vinaigre blanc”

Les citoyens de France et de Navarre n’ont donc plus que 24 heures pour s’approvisionner en papier toilette et autres produits d’hygiène. “Au pire des cas, je vais remplacer ma lessive par du vinaigre blanc. Comme tout le monde a un masque, mes collègues et clients ne verront pas la différence”, se rassure une cadre supérieure.

“Les adultes se torcheront à la flotte, à l’ancienne, en mode old school, ce n’est pas ça le problème. Mais le Premier ministre n’a pas parlé des couches pour bébés. Je ne vais quand même pas ciseler mes draps pour en faire des langes ? Ils sont tout neufs, en plus”, fait savoir un jeune papa.

 

Crédit-photo : pxhere, cc0.

 

Partager.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!