Privé de Coupe du Monde et après avoir encaissé un but d’anthologie de la part de Ronaldo, Buffon cherche un excellent marabout pour le désenvoûter.

Le retourné acrobatique du mythique footballeur-people du Real Cristiano Ronaldo ayant entraîné le but de folie contre la Juventus Turin en Champions League restera dans les annales du football.

Lors du match de Champions League Juventus-Real Madrid, le buteur madrilène Cristiano Ronaldo a marqué un but qui restera dans l’histoire du foot, au point d’avoir été applaudi par les supporters de la Louve, une première en Italie depuis que Maradona jouait à Naples. La figure artistico-sportive du sublime Merengue CR7 a même été saluée par les fans du FC Barcelone.

Le Real Madrid a remporté la première manche 3 à 0 en quart de finale aller de Champions League. Le match retour s’annonce passionnant selon les fans du Real et “masochiste” selon les supporters de la Juve.

Mais une personne ne célèbre pas ce but magnifique. Le légendaire gardien de la Juventus Turin, Gianluigi Buffon, est assommé. “Mais aucun gardien ne pouvait empêcher ce but extraordinaire, même Kevin Trapp“, selon plusieurs experts de France Football, du journal L’Equipe, de So Foot, de footmercato.net, de sports.fr, de maxifoot.fr et selon également l’avis du chroniqueur people et spécialiste du PSG, Pierre Ménès. Le gardien de la sélection italienne, qui avait fait savoir, la semaine dernière, qu’il jouera pour la Squadra Azzurra jusqu’en 2030, est dans l’incompréhension totale après avoir encaissé ce but.

“Ma que cazzo ?”

Interrompant la lecture de son livre “La sorcellerie pour les nuls”, Gianluigi Buffon a accordé à notre site lejournalnews.com quelques mots pour expliquer le but encaissé lors du match contre le Real Madrid. “Ma que cazzo ? je ne comprends plus rien du tout. Je suis allé au stade Allianz Barilla Stadium en Vespa, comme d’habitude. Dans le vestiaire, avant le match, j’ai mangé mes pâtes à la carbonara, comme d’habitude. J’ai fait mes vocalises de ténor pour avoir une belle voix grave sexuellement vibratoire pour faire honneur à l’orgasmique virilité italienne pendant les interviews aux chaînes de télévision, comme d’habitude. J’ai regardé un extrait de la série Gomorra pour me motiver, comme d’habitude. J’ai tout fait comme avant chaque match important. J’étais bien et en forme. Mais j’ignore mon inefficacité devant le retourné de Ronaldo. Je reconnais que c’est un très beau but. Mais on m’a jeté una maledizione (ndlr : un mauvais sort), je ne vois pas autre chose qui pourrait expliquer mon immobilité devant mes cages. Je ne veux accuser personne, mais je sais que les napolitains sont très forts dans le domaine de la sorcellerie. Comme on est à 4 points devant Naples au classement du championnat italien, ceci expliquerait cela. Ils veulent me saboter le moral les napolitains. Mais je ne veux pas faire de conclusions hasardeuses et hâtives. Cela ne serait pas fair-play. J’ai quand même le trophée du joueur le plus fair-play de la FIFA et de l’UEFA depuis 20 années consécutives. Je dois honorer ces trophées. Il y a aussi une autre piste. Il y a également les redoutables ensorceleuses madrilènes de la Calle de la Montera de Madrid. Un ancien joueur espagnol de la Juve m’en avait parlé une fois. Ces dames seraient très envoûtantes, comme les sirènes d’Ulysse, avec leurs paroles attirantes. Mais il ne faut pas non plus oublier le PSG. Comme ils se sont pris une raclée en huitièmes de finale par le Real, ils veulent peut-être montrer que le Real Madrid peut mettre une branlée à toutes les grandes équipes européennes. Histoire de faire oublier l’humiliation, proche de la sodomie pour expliquer vulgairement à la milanaise, au Parc des Princes à Paris. A la télévision, j’avais vu un grand homme noir qui se baladait dans le vestiaire parisien lors de chaque match du PSG. Au début, j’avais cru que c’était le papa de Mbappé. Il est son agent, je comprends qu’il suive son adoré bambino partout. Le papa de Mbappé est même rentré sur le terrain lors d’un match de Ligue 1 par inadvertance. Donc, le soir du match contre le Real, j’ai aperçu un homme qui lui ressemblait et déambulait dans nos vestiaires, avant le match et pendant la mi-temps. Il murmurait des paroles bizarres en brûlant de l’encens. Mais en fait c’était un autre homme, ce n’était pas le padre (ndlr : père) de Mbappé. Je ne voudrais pas me hasarder à dire des bêtises mais je suis presque sûr que c’est un marabout envoyé par un club pour m’envoûter, peut-être par le Paris Saint-Germain”, indique l’admirable Gianluigi Buffon.

“… avant même de savoir marcher”

Aussi, face à cette déconvenue, Gianluigi Buffon lance un appel dans les médias pour trouver un marabout “expérimenté et efficace”, afin de le débarrasser au plus vite du sortilège qui le poursuit. “Je paierai le prix qu’il faudra. J’égorgerai les animaux nécessaires, de mes mains s’il le faut. En Toscane, nous égorgeons les moutons et les poules avant même de savoir marcher. Je ferai les sacrifices adéquates pour ne plus jamais revivre des moments pareils à ceux d’hier contre le Real Madrid. Surtout pas lors du match retour le 11 avril prochain, à Madrid en plus. J’ai déjà dit au chauffeur de notre bus de ne pas passer par la Calle de la Montera quand on ira à l’hôtel ou au stade à Madrid”, précise le gardien légendaire.

 

 

Crédit-photo : Paulblank, cc by 3.0.

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*