La Colombie demande l’extradition de Thierry Ardisson.

L’incident diplomatique est proche entre la Colombie et la France, après l’épisode du sachet de cocaïne balancé sur la table par Thierry Ardisson, le journaliste-producteur, qui présente l’émission “Salut les terriens” sur C8, face au fils de Pablo Escobar, ancien dirigeant d’une multinationale d’import-export, spécialisée dans la commercialisation de produits du terroir colombiens, particulièrement la cocaïne.

Mis à jour.

La Colombie demande des excuses officielles à la France. Après l’émission «Salut les terriens” diffusée sur C8, durant laquelle l’intrépide Thierry Ardisson avait jeté sur la table un gros sachet de cocaïne devant l’invité Juan Pablo Escobar, le fils de Pablo Escobar, la Colombie est en froid avec la France. Pablo Escobar est une ancien dirigeant d’une multinationale d’import-export, spécialisée dans la commercialisation de produits du terroir colombiens, particulièrement la cocaïne.

Juan Pablo Escobar avait été convié à l’émission de Thierry Ardisson pour son livre “Pablo Escobar, mon père“, aux éditions Hugo & Cie.

La Colombie demande l’extradition de Thierry Ardisson vers la Colombie.

L’État colombien, par l’intermédiaire de l’Ambassade de Colombie à Saint-Tropez,demande officiellement à Emmanuel Macron des excuses publiques. De plus, la Colombie demande l’extradition de Thierry Ardisson vers la Colombie.

L’inscription de la culture de la cocaïne au Patrimoine Culturel Immatériel Mondial de l’Humanité.

« De par son intérêt exceptionnel dans la culture mondiale, nous avons demandé l’inscription de la culture de la cocaïne au Patrimoine Culturel Immatériel Mondial de l’Humanité. Nous avons déposé un dossier à l’Unesco et la procédure en en cours. Nous avons franchi les 2 premières phases avec succès et il reste l’étape de dégustation par l’Unesco pour valider et obtenir l’agrément final”, souligne un représentant de l’Ambassade de Colombie à Paris.

Un label qualité spécifique à la cocaïne de Colombie a été créé cette année.

“Aussi, nous avons été outrés par l’acte de M. Ardisson. Jeter un gros sachet de cocaïne, comme de la vulgaire farine. Cela suppose que la cocaïne est encore à l’état de trafic alors que maintenant les échanges se sont institutionnalisés. Un label qualité spécifique à la cocaïne de Colombie a été créé cette année. Ce label est synonyme de qualité et de légalité dans le monde entier. Tout est fait dans la transparence et la rigueur. Nous ne sommes plus dans l’informel et Thierry Ardisson, qui connait d’habitude tous ses dossiers avec professionnalisme, devrait le savoir”, précise le représentant colombien, à Saint-Tropez, en France.

“M. Ardisson doit respecter le produit du terroir colombien”.

Le représentant de la Colombie précise que même si M. Thierry Ardisson n’a jamais consommé de cocaïne, qu’il comprenait son choix mais M. Ardisson doit respecter le produit du terroir colombien.

Des pourparlers sont en cours entre les autorités françaises et colombiennes pour demander l’annulation de cette demande d’extradition.

Photo : capture d’écran Youtube.

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.