Traque aux parisiens à Bordeaux : la Mairie leur propose des cours pour avoir l’accent du sud.

Suite aux affiches anti-parisiens affichées dans les rues un peu partout à Bordeaux, Alain Juppé, le maire de la ville viticole, a décidé de porter plainte.

Mis à jour.

Des affiches polémiques, invitant les parisiens à rentrer chez eux, sont placardées à Bordeaux. Les parisiens, vivant dans la jolie ville bordelaise, sont confinés chez eux, n’osant plus sortir. La Mairie de Bordeaux prépare une vaste opération de rapatriement pour les habitants voulant retourner à Paris. Mais pour ceux qui désirent rester dans la capitale du Sud-Ouest, la Mairie propose une formation spécifique aux ex-parisiens installés dans la cité du vin., a fait savoir Alain Juppé.

Ainsi, afin d’éviter toute mésaventure aux parisiens installés à Bordeaux, la Mairie a décidé d’offrir des cours aux nouveaux habitants. Elle a décidé de leur donner des cours pour perdre leur accent parisien. Ces cours seront offerts gracieusement a indiqué Laurence Saint Emilion, chargée de communication à la Mairie de Bordeaux.


Plus de 3000 anciens parisiens se sont déjà inscrits. La liste des demandes s’allongent au fil des heures, précise-t-on à la Mairie. « Il faut les faire fondre dans la masse. Leur accent parisien est clairement un signe distinctif. Certains commerçants n’hésitent pas à leur faire payer plus cher leurs courses’, indique un fonctionnaire de la mairie.

Un parisien a récemment acheté une baguette de pain 5 euros. Le boulanger, en garde à vue, n’a pas voulu s’excuser. En garde à vue, le boulanger a avoué que cela se fait de plus en plus à Bordeaux, ajoutant que le néo-bordelais n’avait qu’à rester dans la capitale.

Les migrants de Bordeaux organiseront une marche de solidarité pour les parisiens de la ville. « Ils ont besoin de nous. C’est pourquoi nous marcherons pour soutenir les parisiens », confie Malala, réfugiée afghane installée à Bordeaux.

Reportage de BFMTV,

« A Bordeaux, les habitants en ont marre des Parisiens ».


  Source : Youtube.

Photo : capture d’écran BFMTV, Youtube.

Partager.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

lejournalnews.com