Internet gratuit dans l’ensemble des trains de la SNCF (tgv, ter, intercités…) prévu pour 2080 en France.

La SNCF veut propulser son archaïque et asthénique entité dans le 21ème siècle. Internet sera disponible, d’ici quelques années et gratuitement, dans tous les wagons des trains de la vieille, mais gentille, dame ferroviaire.

Trop c’est trop. Face aux critiques répétées au sujet des pannes et des retards journaliers de ses trains, la SNCF a décidé de prendre les devants de manière radicale et, pour une fois, de façon ultra-efficace. Internet est déjà disponible dans plusieurs centaines de rames en France. Mais le débit est encore assez restreint, avec seulement 128 k, à se partager entre les wagons. Ce faible débit serait une prouesse, si nous n’étions pas en 2018. Ceci, la SNCF s’en est rendue compte, suite à une conférence dans la Silicon Valley où les californiens en sont déjà à la 10G, aussi bien chez eux, qu’au travail, dans la rue ou dans les transports en commun. Mais dans le réseau ferroviaire hexagonal, les voyageurs doivent faire preuve de beaucoup de patience. “Ma putain de batterie de mon putain de téléphone était vide. Je me suis connecté avec mon putain d’ordinateur à leur putain d’internet, mais rien. Avec leur putain de débit à la con, j’ai même pas pu envoyer un putain de mail, sans putain de pièce jointe en plus, sans putain de photo, sans putain de rien. Juste une putain de petite ligne pour mon putain de boss. Mais c’est pas parti, ça n’a pas arrêté de ramer. C’est plus un putain de train, c’est une putain de  barque tellement ça rame leur putain d’internet de mes 3. Oui, j’ai dit de mes 3 car j’ai 3 testicules et alors ?”, précise un voyageur qui a finalement transmis le mail vocalement à son supérieur hiérarchique.

“Nous pouvons être philosophes à la SNCF”

« La SNCF en mode locomotive fonctionnant au charbon, même si on en a encore plusieurs en fonctionnement en France, ce sera bientôt de l’histoire ancienne. Notre société nationale des chemins de fer français a été vexée de s’entendre dire qu’elle est tellement âgée et invalide que même ses trains ont besoin de cannes pour marcher normalement. Nous montrerons aux français en colère et en retard à leurs rendez-vous professionnels et personnels, ainsi qu’au monde entier qui nous regarde de haut, de quelle bois la SNCF se chauffe. Nous moderniserons les infrastructures à l’intérieur de tous les wagons. Même si internet est une chose récente, nous avons commandé une série d’études pour que tous nos voyageurs puissent naviguer sur internet dans l’ensemble de nos lignes, en dehors de la Creuse bien évidement. Notre retranché département de la Creuse sera servi en dernier, comme d’habitude. Les trains en partance et en provenance de la reculée Creuse ne seront équipés d’internet qu’en 2150. Ne me demandez pas pourquoi, je n’en sais fichtre rien. De toute façon, l’isolé et lointain département de la Creuse est toujours servi en dernier. A force, les creusois et les creusoises ne s’en plaignent même plus. De toute façon tellement ils sont habitués, on le entend plus se plaindre. A se demander s’ils ont les moyens modernes de télécommunications. On peut tout de même les comprendre les creusois, l’habitude crée une forme de normalité. Vous voyez que nous pouvons être philosophes à la SNCF, nous n’annonçons pas que des retards ou des annulations de trains, nous savons transmettre également des messages existentiels», indique un responsable de la SNCF.

“Ils nous ont porté l’œil ces enculés”

Ainsi, tous les wagons des trains des lignes de TGV, Ouigo, TER, Intercités, Thalys, Eurostar, ainsi que les wagons en bois tractés par les inusables locomotives à vapeur légendaires, qui font la fierté de la technologie française et l’image de marque de la SNCF, seront équipés d’internet à partir de 2080. « Mais attention, il pourrait y avoir du retard. Ponctualité et SNCF ne vont pas très bien ensemble. Ces deux mots sont rarement placés dans la même phrase. Je me demande si ce n’est pas le lobby des compagnies aériennes qui nous a fait des grigris. Ils nous ont porté l’œil ces enculés des lignes aériennes », ajoute le responsable du service « annonces retards et annulations de trains » de la SNCF.

 

 

 

Crédit-photo : hpgruesen, pixnio, domaine public.

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*