Salon des Seniors 2018 : les stands dédiés à l’euthanasie font le plein de commandes lors du grand rendez-vous annuel des personnes âgées.

A Paris, au Parc des Expositions, Porte de Versailles, se tient, à partir d’aujourd’hui jeudi et jusqu’au dimanche 8 avril, le Salon des Seniors 2018 qui fête de bien belle manière ses 20 ans.

En plus, des traditionnels villages thématiques et des conférences, les organisateurs du Salon des Seniors , qui se tient en ce moment même à Paris Expo – Porte de Versailles jusqu’à dimanche prochain, ont permis aux sociétés proposant des services euthanasiques de proposer leurs offres en termes de fin de vie assistée par empoisonnement (FVAE).

“…immédiatement euthanasier nos clients dans une aire désaffectée de Paris Expo”

Les responsables de sociétés spécialisées en euthanasie sont aux anges. Ils n’ont pas une minute à eux. Notre reporter a dû attendre plusieurs heures pour recueillir les propos de l’un des directeurs d’une grande firme, leader dans le domaine. “Si vous me permettez l’expression, ils en ont une sacrée paire les organisateurs de ce Salon des Seniors de nous permettre de louer leurs stands. Ils vont à contre-sens des politiques et c’est une avancée majeure dans le domaine du bien-être des seniors. Franchement, quel courage. Nous en restons encore bouches bées au syndicat interprofessionnel des sociétés de vente de services en euthanasie. En plus, il y a une demande énorme. C’est bien simple, nos carnets de commandes sont pleins pour les trois prochaines années. On sera même obligé d’agrandir nos locaux. Des petits vieux ont même apporté leur cercueil avec eux tellement ils ont hâte de quitter ce monde et voguer vers d’autres cieux. Allez faire un tour dans le parking du salon, il y a des remorques avec des cercueils. Mais nous avons refusé de satisfaire à leur demande de les euthanasier à l’intérieur même du salon. Nous avons monté des tentes pour immédiatement euthanasier nos clients dans une aire désaffectée de Paris Expo, spécialement louée pour l’occasion. A l’intérieur même du salon, cela enfreindrait les règles sanitaires d’usage. Il y a toute une série de procédures et de manipulations qui doivent être exécutées dans les règles de l’art pour abattre un petit vieux ou une petite vieille par voie euthanasique. Oui j’ai dit abattre. Je suis sincèrement désolé d’employer le terme abattre, mais en termes technique et de process, c’est le mot que l’on emploie dans le métier. Donc, je disais que nous n’abattons pas les personnes âgées n’importe comment. Il y a toute une série d’étapes spécifiques et strictes. De la discussion sur le temps qu’il fait, en général 2-3 minutes, pour les détendre, à la série de piqures tant attendue, en passant par le dernier repas et les derniers coups de fils aux proches pour leur dire adieu. Les clients commandent leurs plats et nous leur apportons leurs repas, décongelé et réchauffé au micro-onde en 5 minutes. Ils ont également une entrée froide et un dessert dans leur ultime menu. Le petit digestif est offert bien sûr bien sûr. C’est conseillé de prendre un petit digestif sinon lors de l’autopsie, ça éclabousse et ça en fout partout. Nous nous fournissons au supermarché du coin. Le secteur de la grande distribution a réalisé d’énormes progrès dans le domaine culinaire. Et puis, les personnes âgées, qui vont partir pour toujours, méritent bien de bons petits plats. Mais les petits vieux connaissent toutes les étapes. Pas même besoin de leur expliquer ou de les sensibiliser. Ils sont même bien plus renseignés que nous. Nous savions qu’il y avait une demande en France, car les personnes âgées partent en Belgique, au Luxembourg ou en Suisse pour se faire euthanasier, mais pas à ce point. C’est bien simple, nous n’avons même pas eu besoin de dépenser des sommes folles en affichage, spots tv, bannières publicitaires sur internet ou dépliants. C’est uniquement le bouche à oreille qui a rameuté les gens. Ils en parlent dans toutes les maisons de retraite en France”, souligne Dominique Saint-Pierre, gérant d’une start-up euthanasique.

“Stands dans le village Mes voyages”

Du côté des organisateurs du Salon des Seniors 2018 de Paris, c’est à la fois l’étonnement et une sorte d’enthousiasme mêlé à de l’euphorie. Ils ne s’attendaient pas à un tel succès des offres des sociétés proposant des services euthanasiques. “Nous avons placé leurs stands dans le village ‘Mes voyages’. Nous avons beaucoup hésité, entre les villages ‘Mon logement’ et ‘Mes loisirs & Mes voyages’ car, après tout, le cercueil n’est-il pas notre dernière demeure ? c’est la triste réalité de l’existence. Vous me direz, il y a aussi l’incinération, mais avec la taxe carbone, ça coûte plus cher. Dans la vie, il faut prendre les choses avec philosophie. Nous ne sommes que de passage et parfois il faut savoir partir avant le dessert. C’est justement ce que les stands dédiés à l’euthanasie de notre Salon des Senior 2018 proposent, en toute simplicité. C’est quand même une première en France et nous n’en sommes pas peu fiers”, précise Adrien Vivant, l’un des co-organisateurs du Salon des Seniors 2018.

“Convaincre ma tendre épouse avant dimanche soir…”

La foule est nombreuse devant les 5 stands consacrés à l’euthanasie. Les célibataires âgés, mais également les couples de retraités attendent, pour certains de longues heures, avant de pouvoir s’inscrire. “Moi ça fait 3 heures que j’attends et c’est bientôt mon tour. Enfin, quand je dis mon tour, en fait, c’est le tour de ma femme. Je l’ai envoyé se balader dans le Village ‘Être en forme’. Je veux lui faire une petite surprise. L’euthanasie que je vais acheter tout à l’heure, ça sera son cadeau de Noël avant l’heure. Elle est en pleine forme mais je sens qu’elle a mauvaise mine en ce moment. Donc c’est davantage de la prévention ce petit cadeau. Avec la hausse de la CSG, nous les retraités, on meurt de plus en plus tôt. J’avais lu une étude sur ce sujet dans une revue scientifique. On a moins d’argent, on mange moins et moins bien, on n’a pas l’argent pour avancer les soins, donc on clamse plus vite, mais dans quel état. L’euthanasie te permet de partir avant que le moteur ne casse. C’est vraiment très bien ces stands pour se faire euthanasier. On n’aura plus besoin de partir à l’étranger. On pourra mourir en France, dans la patrie du général de Gaulle et de Malraux. Maintenant, il me reste à convaincre ma tendre épouse avant dimanche soir, car àa sera le dernier jour du salon”, précise un senior.

“Moitié moins chers”

Les tarifs pour se faire euthanasier ou bien pour faire partir plus tôt un proche adoré, malade ou avant qu’il ne le soit, sont compris entre 1.500 et 5.000 euros, soit moitié moins chers que ceux proposés par nos concurrents voisins belges, luxembourgeois ou suisses. Pour les personnes âgées qui voudront partir avec leur animal de compagnie, l’euthanasie de l’animal est offert durant la durée du salon.

 

 

 

Crédit-photo :  pxhere, cc0.

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.