Coupe du monde : les cameramans ont déposé un préavis de grève, suite à l’interdiction de la FIFA de zoomer sur les plus jolies supportrices dans les stades.

La finale de la Coupe du monde de football, opposant la France à la Croatie, pourrait-elle être reportée ?. Il y a malheureusement des risques, suite à l’inattendue préavis de grève déposé par le personnel en charge de la diffusion des images.

La FIFA et l’organisation de la Coupe du monde de football sont sens dessus-dessous. Suite à l’interdiction de filmer en gros plans les plus jolies supportrices en tribune, lors des matchs, l’ensemble du personnel en charge des images a déposé un préavis de grève, inédit dans l’histoire des retransmissions télévisées. Ils demandent, à l’unanimité de restaurer “leur droit à filmer les bombasses, bien fraîches”, selon le représentant des cameramen.

“Nous acceptons de filmer des moches”

“On est obligé de filmer sous 35° de chaleur, alors que l’on pourrait être assis, bien confortablement, dans notre canapé, une bonne bière à la main, et on veut nous enlever le plaisir de voir les jolies femmes présentes en tribunes. Y’en a marre de filmer uniquement les footballeurs. C’est toujours la même chose, en plus, cette Coupe du monde. La majorité des équipes jouent à 10 derrière et il faut attendre la 119ème minute pour voir un but du tibia. Le FIFA doit comprendre que nous, le personnel qui filme, on se fait chier. C’est pas difficile à comprendre. Pourtant, on aime le foot. C’est pour cela que nous faisons ce métier, mais il y a des limites humaines et psychologiques à ne pas dépasser. La FIFA doit le comprendre. Il faut dire que les gens nous voient, nous les cameramans, comme de simples photographes de mariages. Avec tout le respect que j’ai pour eux. Je le dis franchement, car j’en étais un, avant. Mais nous, qui filmons dans les stades, nous sommes des artistes à l’état pur. Dans la vie, tout est relatif, la beauté aussi. Mais nous, les cameramans, nous sommes des artistes. Nous aimons la beauté, l’esthétique, l’élégance et la FIFA nous le reproche ?. A la rigueur, nous acceptons de filmer des moches, par-ci, par-là, de temps en temps. Si ça peut calmer la FIFA. A la rigueur, on pourrait le faire. Mais ne plus filmer les filles canons, non, non et non !. Quand les membres de la FIFA organisent une conférence, ils vont dans un bel hôtel ou dans un hôtel moche ?. Répondez-moi. Pour nous, c’est pareil !”, vocifère le cameraman interrogé, tout en visionnant ses meilleurs zooms sur son smartphone.

La FIFA essaie par tous les moyens de dissuader les collaborateurs techniques en charge des images sur le terrain d’arrêter leur grève. “Apparemment, cela est en passe d’être réglé. Nous avons nommé notre interlocuteur pour négocier avec eux, il s’appelle Vladimir. Un gars sûr. Quelqu’un d’efficace. De très efficace même. Il est habitué à régler les situations compliquées, de manière radicale, dirons-nous. Il sait y faire. Nous sommes optimistes. Les annonceurs pourront voir leurs publicités à la télévision. Comment ?. Oui, les téléspectateurs aussi pourront voir les publicités. Comment ?. Oui, le match France-Croatie aussi, ils pourront le regarder en direct, dimanche prochain”, indique un membre de la FIFA.

Les réalisateurs, les cameramans et les autres membres du personnel technique en charge des images sont en pourparlers, en ce moment même, à Moscou avec le représentants de la FIFA.

“Les négociations sont en bonne voie. Les gens pourront regarder la finale, dimanche à 17 heures, en direct, sur TF1 ou beIN SPORTS. Rassurez-vous les trouillards de français”, indique Vladimir, le négociateur de la FIFA.

 

 

 

 

Crédit-photo : pxhere, cc0.

 

Partager.

1 Comment

  1. Etant un fan de l’esthétique et étant en permanence à la recherche de la perfection, j’ai un peu de mal à comprendre l’objectif de la FIFA. Si quelqu’un peut m’expliquer.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.