Réouverture des terrasses : les caractéristiques des pots de chambre réglementaires à installer en extérieur.

Après d’interminables mois de fermetures, les débits de boissons pourront enfin servir leur assoiffée clientèle. Cependant, les consommateurs devront faire face à un défi de taille, accentué par un couvre-feu qui passera de 19 à 21h dès ce tant attendu mercredi 19 mai.

En raison du protocole sanitaire très strict, les toilettes seront fermées au public. Pour répondre aux envies, plus ou moins pressantes, un dispositif urinaire exceptionnel est autorisé. Ainsi, des toilettes publiques plus ou moins sophistiquées devront être placées sur les terrasses. “Je pourrai placer 5 tables sur ma terrasse. Si j’installe des chiottes de chantier, c’est une table qui saute. Vu le chiffre d’affaires riquiqui que je vais faire, je ne pourrai pas me le permettre. Une jauge de 50%, c’est pas du pipi de chat, mais presque “, confie un cafetier.

“J’ai mis 20 ans pour avoir une étoile, c’est pas pour une goutte de pipi à même le sol que je vais risquer de la perdre. Je vais installer deux ou trois pots dehors. Aux infos, ils ont dit que les pots doivent avoir un couvercle. Ça tombe bien, car je ne vais pas passer mon temps à vider la pisse de mes clients. Je le ferai quand ça sera plein à ras-bord. Pareil quand ils vont chier en terrasse”, a tenu à préciser un affable propriétaire de restaurant.


“Mes clients seraient prêts à pisser dans une bouteille en plastique s’il le fallait…”

A situation exceptionnelle, dispositif exceptionnel. Les professionnels de la restauration et des beuveries festives prennent la mesure avec philosophie. “Le 29 juin, les gens pourront picoler dehors jusqu’à 23 heures. Ça en fera de la pisse, surtout quand la jauge sera à 100%. Même avec une jauge des terrasses à 50%, ça va en faire des vessies pleines. Il va y en avoir de l’urine”, analyse le propriétaire d’un pub parisien. “Mais bon, je ne vais pas faire la fine bouche. Il faut s’adapter dans la vie, toujours. A cause de ce foutu confinement de mes deux, je me suis adapté. J’ai perdu ma baraque pour payer mes charges. J’ai aussi été obligé de rouler en bagnole française. Mon banquier ne gueule plus, mais on a dû crécher dans la réserve avec ma femme et mes gosses. J’ai dû planquer les bouteilles, car ma gonzesse et mes ados ne supportaient plus la situation. Ils sifflaient les bouteilles en cachette pour ne pas sombrer dans la dépression, ces cons. Mais on va se refaire avec cette réouverture des terrasses. Ça ne peut pas être pire de toute façon. Mes clients attendent aussi. Ils ont hâte. Mes clients seraient prêts à pisser dans une bouteille en plastique s’il le fallait pour pouvoir picoler dehors sans le risque de se choper une prune.”

“Des sacs à urine… en attendant d’être livrés en seaux”

De ce fait, les patrons de cafés, bars, pubs et de restaurants se ruent sur les catalogues de vendeurs de matériel pour cafés et restaurants, mais également ceux de chantiers de travaux publics. “Nos clients ne pourront pas acheter n’importe quel modèle de wc portable. Il y a toute une série de points à respecter en termes de contenance, sans oublier le fameux couvercle. En France, nous ne sommes pas les champions des formalités administratives pour rien. Si tu n’as pas la bonne dosette de bouteille calibrée au millilitre près : ta licence IV saute aussi vite qu’un bouchon de champagne lors d’un départ en retraite. Que les patrons de cafés et de restaurants oublient de mettre sur leur terrasse le pot de chambre de leur mioche. Ce n’est pas accepté par le secrétariat du déconfinement”, explique le commercial d’une grande enseigne de matériel CHR.

“En raison des ruptures de stocks, les cafetiers et les restaurateurs pourront distribuer des sacs à urine aux clients, en attendant d’être livrés en seaux”, rassure un parlementaire.

Un porte-papier toilette amovible.

Hors de question, donc, d’installer à la va-vite un vulgaire seau en terrasse. La liste des pots de chambre agréés a été communiquée par le ministère en charge du commerce, établie en partenariat avec les ministères du tourisme, du travail, mais également des services d’hygiène.

Ainsi, les modèles de toilettes agréés à installer en terrasse, pour camping ou non, devront posséder un seau intérieur de 5 litres minimum, un couvercle anti-éclaboussures, une anse renforcée et un porte-papier toilette amovible.

 

Crédit-photo :pxhere, cc0.

 

Partager.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

lejournalnews.com