Affaire Benalla Fight Club : le gouvernement annonce, dans l’indifférence générale, une cohabitation avec La France Insoumise, ainsi que de nombreuses réformes sociales, dont la hausse des APL à 1.000 euros par mois.

Les milliers de manifestations anti-réformes ont donné leurs résultats, mais l’affaire “Benalla Fight Club” a éclipsé les annonces du gouvernement de ce jour.

Alors que les médias ne diffusent que des informations sur l’affaire “Benalla Fight Club” et que les français sont scotchés devant les révélations en cascades à la télévision et sur internet, le gouvernement a annoncé, dans l’indifférence générale, la cohabitation avec le parti La France Insoumise, ainsi qu’une série de mesures qui annulent les réformes précédemment votées par le gouvernement Philippe.

“François Ruffin… sera nommé Premier ministre”

L’un des porte-paroles du gouvernement a annoncé que François Ruffin, le trublion du Parlement qui effraie tous les ministres et les élus, sera nommé Premier ministre.

“Les carburants ne seront plus sévèrement taxés”

De plus, le Code du travail ne sera plus reformé, la SNCF, l’éducation nationale, la CAF et la sécurité sociale ne seront finalement plus privatisées, la CSG sera supprimée et les montants mensuels des APL seront fixés à 1.000 euros, pour les étudiants compris. Bonne nouvelle pour les veufs et les veuves, qui ont perdu dans la douleur un proche, sentimentalement et également financièrement utile, car les pensions de réversion seront triplées. Pour les automobilistes, la vitesse dans les départementales sera limitée à 81 km/h et le taux d’alcoolémie à 19,83 grammes. “Les 81 km/h, c’est pour faire un clin d’œil à l’élection d’un socialo à la présidence de la République (François Mitterrand, ndlr). Les 19,83 grammes, c’est en rapport avec 1983 et le ‘Tournant de la rigueur’ de Mitterrand”, précise avec malice un ministre du gouvernement, tout en faisant ses cartons. Les carburants ne seront plus sévèrement taxés. Le prix du litre d’essence ou de diesel variera entre 20 et 40 centimes d’euro. Les étudiants ne seront pas en reste. Chaque jeune du supérieur recevra une prime de 3.000 euros, annuellement, pour leurs loisirs et leurs sorties culturelles dans les bars et les discothèques. Les lycéens auront droit à 800 euros chaque année pour l’achat de leurs livres, de leurs jeux vidéo et de leurs vidéos érotiques ou pornographiques en ligne. Autre mesure phare, les matchs de Ligue 1, de Champions League et de la Coupe du monde seront intégralement diffusés sur les chaînes de France Télévisions, gratuitement. Les serviettes hygiéniques seront gratuites pour les femmes et les congés de maternité seront de 3 ans, dès le premier enfant. Le Revenu universel sera instauré dès janvier 2019. “Le montant du Revenu universel sera de 1.800 euros par mois à peu près”, se désole, les yeux embués par la tristesse, un élu LAREM.

“A l’encontre des lois du libéralisme”

“Nous avions entendu les revendications des français bien avant les manifestations du 1er mai. Nous ne comprenons pas pourquoi il n’y a pas de signes de profusions de joie de la part des citoyens en général, et des manifestants, ainsi que tous ceux qui ne sont rien en particulier. Même les médias n’en parlent pas de la nomination d’un élu La France Insoumise et de mesures sociales de gauche, qui vont, quand même, à l’encontre des lois du libéralisme que nous chérissons pourtant tant. L’affaire ‘Benalla Fight Club‘ a un lien dans cette absence de médiatisation et d’euphorie populaire, sûrement. Vous en pensez quoi, vous ?. J’ai raison ou pas ?”, me demande un élu parlementaire de la majorité.

Les mesures seront effectives dès le 1er septembre prochain.

 

 

 

 

Crédit-photo : pxhere, cc0.

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.