La Police Municipale a embauché d’anciens guérilleros des FARC pour assurer la sécurité dans les villes de France.

Face au manque de candidatures d’agents de police municipaux, le gouvernement avait décidé, en juin dernier, de recruter d’anciens commandos des Forces Armées Révolutionnaires Colombiennes.

La nouvelle est tombée ce matin et elle va sans aucun doute donner du fil à retordre aux délinquants du territoire français. ces derniers jours, plus de 20.000 anciens guérilleros des FARC ont atterri à l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle, en provenance de Colombie. Dans les semaines à venir, 50.000 autres guérilleros sont attendus .

Après un accord de paix avec le gouvernement colombien, les FARC avaient cessé leurs combats pour prendre le pouvoir. Des milliers de combattants se sont retrouvés au chômage. le gouvernement français a donc décidé de les recruter pour assurer le maintien de l’ordre dans les villes du pays.

La Police Municipale n’attirait plus de monde. face au manque de candidatures, le seul moyen a été de recourir à des agents externes, nous confie-t-on au Secrétariat de la Sécurité intérieure du gouvernement. “Les agents avaient pour seule arme une matraque télescopique de 30 cm, donc face à un Glock ou une Kalachnikov AK-47, il n’y a pas photo. Les agents municipaux se faisaient tirer comme des pigeons par les gamins de 7 ans armés jusqu’aux dents. Ce n’était plus possible”, souligne un expert en sécurité. “C’est évident qu’avec d’anciens FARC, qui viennent, de surcroit avec leurs armes, les trafiquants en face y réfléchiront à deux fois avant de pointer le bout de leur nez”, ajoute le consultant.

Crédit photo :  Silvia Andrea Moreno, cc by-nd 2.0.

 

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.