Mounir Mahjoubi sera opéré par un robot doté de l’intelligence artificielle créé spécialement par Cédric Villani.

Hospitalisé pour un début de pancréatite, l’état de santé du Secrétaire d’État au numérique et aux réseaux sociaux est jugé sans gravité, selon son cabinet composé essentiellement de geeks dynamiques et passionnés.

Face au débat sur l’intervention de l’intelligence artificielle dans notre vie quotidienne, vantée par certains et redoutée par d’autres, Mounir Mahjoubi a accepté la proposition de Cédric Villani, député LAREM et conseiller spécial en arithmétique du gouvernement, de se faire opérer de sa pancréatite par des robots dotés de l’intelligence artificielle (IA).

Le 21ème sera numérique ou pas. Le gouvernement veut montrer qu’il le sera avec l’opération du Secrétaire D’État au numérique et aux réseaux sociaux, Mounir Mahjoubi. Pris d’intenses douleurs au ventre dues à un début de pancréatite, jeudi dernier, l’expert en technologies 2.0, Mounir Mahjoubi, a été hospitalisé et devrait se faire opérer mardi prochain. Mais l’intervention chirurgicale sera réalisée uniquement par des robots et des ordinateurs dotés de l’intelligence artificielle (IA) pour montrer que l’IA a toute sa place dans le quotidien des français.

“Me faire triturer les boyaux par un robot”

Bien qu’un peu hésitant au début, Mounir Mahjoubi a cependant accepté le vœu formulé par son génie camarade de gouvernement, Cédric Villani. “Quand, pour me convaincre, Cédric a parlé des algorithmes adaptatifs de Schroedder et de Van Kierkielfeld, cela m’a fait un peu peur, je l’avoue. Quand en plus, il a évoqué les réseaux Bayésiens, j’ai failli uriner dans mon caleçon. Bayésiens, ça m’a fait pensé à Bayrou, c’est pas très enthousiasmant, non ?. Je défends bec et ongles l’intelligence artificielle, mais au point de me faire triturer les boyaux par un robot, j’avais demandé à Cédric un peu de temps pour réfléchir. J’avais pas dis oui tout de suite, vous auriez fait la même chose à ma place. Je prône l’intervention des machines dans certains domaines, mais dans mon bide, je savais pas trop. Après tout, le doute est humain. Je sais, ce que je viens de dire n’est pas 2.0 mais bon. J’ai quand même demandé l’avis de mes connaissances et proches anis humains, aussi bien réelles que virtuelles, à travers les réseaux sociaux. Donc, après en avoir discuté avec des potes sur le forum de jeuxvidéo.com, Quora et Twitch, ainsi qu’avec mes amis, réels et virtuels, sur Facebook, Twitter Snapchat, RenRen, Messenger, Tango, ooVoo, Whatsapp, WeChat, Viber, Dubsmash, BBM, Peach, Line, Skype, Whisper, Path, Yik Yak, Telegram, Periscope, Diaspora, Ello, Friendica, Mastodon, Instagram, Pinterest, Flickr, Vimeo, Copains d’Avant, Trombi, Viadeo, LinkedIn, Google+, Waze, Foursquare, Swarm, Skyblog, Tumblr, Mixbit, Slideshare, Plag, Flipboard, Reddit, Yahoo Questions/Réponses, Ask.fm, Spotify, Deezer, Xbox Live, Weibo, Baido, Taringa et sur quelques autres sites et applications pour smartphones et tablettes, sous Androïd et iOS, j’ai dit oui à Cédric. L’IA est l’avenir, cela est indéniable. Elle aura des effets positifs sur les plans économiques, politiques et sociaux, mais bon, il s’agit de mes organes vitaux quand-même. Mais bon, je vais le faire pour le bien de la nation. Mais ce qui m’a vraiment incité à accepter, c’est la discussion avec le chirurgien, un robot qui parle de 2 tonnes, très professionnels et très pédagogue. Il m’a rassuré et m’a certifié que l’intervention se passera dans les meilleures conditions et que je pourrai même reprendre le travail dès le lendemain de l’intervention. Ça me convient pas trop car j’ai un déplacement dans le nord de la France, avec la pluie, le brouillard, les nuages et tout le toutim. J’aurais préféré aller dans la Sillicon Valley, mais c’est pas grave, j’y reste juste pour la journée de toute façon. Cette opération, je l’appréhende quand même un petit peu car il n’y aura que des robots et des ordinateurs dans le bloc-opératoire. Tout le personnel sera composé de machines, du chirurgien aux infirmières, en passant par l’anesthésiste, mais ça va aller”, indique Mounir Mahjoubi.

“C’est l’intelligence artificielle qui fera le reste”

Par contre, le doute ne fait pas partie du vocabulaire d’une personne, Cédric Villani.  Le “Lady Gaga des maths“, comme le surnomme les médias américains, est euphorique et ne tient plus en place depuis l’annonce de la pancréatite de Mounir Mahjoubi. “J’ai créé et monté l’ensemble les robots et les ordinateurs en 48 heures seulement. Quand vous avez un objectif, pensez toujours au théorème de Pythagore, a2 + b2=c2. C’est un très bon moyen de réussir ce que l’on entreprend. Les citoyens pourront assister à l’opération dans une émission spéciale sur la chaîne LCP ainsi que sur une application mobile gratuite spécialement conçue pour la pancréatite de Mounir. Les robots-chirurgiens sont programmés au minimum et c’est l’intelligence artificielle qui fera le reste. Le robot-chirurgien décidera tout seul, pendant l’opération, s’il faudra retirer uniquement les tissus malades ou bien toute la vésicule biliaire. Cette intervention chirurgicale marquera un tournant dans l’histoire de la science. Au début, je me suis trompé de manuel PDF, j’avais utilisé un fichier chirurgical pour les opérations en chirurgie-vétérinaire mais le robot m’a vite montré mon énorme erreur et on a rectifié le tir avec ce robot-chirurgien, qui est devenu mon ami. Avec le robot, nous avons beaucoup discuté de mathématique, de science, de politique et de football durant les étapes de montage des ordinateurs. Les gens ont peur de l’intelligence artificielle, mais c’est compréhensible. Mais à un moment il faut se dire que l’on peut sous-traiter certaines tâches, vitales ou non, aux machines, santé comprise. Et puis, quand vous voyez certains chirurgiens oublier une compresse dans le ventre d’un malade car ils ont peur de rater leur vol en 1ère classe, non remboursable et non échangeable, on se dit qu’un robot c’est mieux. Le chirurgien-robot se basera sur ses connaissances en connexion directe avec les moteurs de recherche Google, Bing, Ecosia, DuckDuckGo, Lilo et Qwant, ainsi que sur la méthode heuristique”, précise Cédric Villani.

L’intervention sera à suivre, en direct, sur la chaîne parlementaire LCP dès mardi à 9h du matin.

 

 

 

 

Crédit-photo :  Pexels, pixabay, cc0.

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.