Manifestation des retraités : toutes les adresses pour récupérer dentiers , sonotones, déambulateurs et autres appareils égarés.

Chaque manifestation réserve son lot de surprises et d’objets égarés. Suite au rassemblement des retraités, accompagnés des personnels des EHPAD et des syndicats, les autorités ont mis en place plusieurs adresses pour que les personnes âgées récupèrent les objets qu’elles ont égaré.

Les retraités sont en colère. Accompagnées de personnels des EHPAD (Etablissements d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) et des syndicats pour les aider à changer leurs serviettes pour l’incontinence et surtout pour les épauler afin de finir debout à la fin du parcours, les personnes âgées avaient manifesté à Paris et dans plusieurs grandes villes de France contre la hausse de la CSG.

“Les mémés nous apportent même des madeleines”

Les manifestants étaient, à Paris, au nombre de 30.000 selon les organisateurs et 7.200 selon la Préfecture de police. “Comme on savait pas trop, dans le doute, on avait aussi compté les personnels aidants. Après, à savoir s’ils étaient là, par solidarité, pour gueuler contre la CSG ou pour aider les vioques à marcher, on ne s’est pas trop posé la question. Surtout que là, durant cette manifestation, nous, les policiers, ont commençaient à somnoler. Normal, il n’y avait pas de casseurs, ni de cocos en colère, eux ils sont pires que les casseurs. Ils nous balancent des pavés de 68 dans la tronche, alors que les casseurs s’attaquent aux vitrines uniquement ou aux panneaux publicitaires, ils doivent avoir quelque chose contre le verre ou le plexiglas, sûrement. Les personnes âgées en colère, quand elles gueulent, c’est comme une berceuse, même quand elles hurlent à pleine voix, on les entends à peine, on dirait un bourdonnement et ça nous donne envie de dormir. Dès qu’il y a une manif de vieux, on se bagarre au commissariat pour venir. Les mémés nous apportent même des madeleines et de la confiture fait maison. Ces personnes sont toutes gentilles, pourquoi leur infliger une hausse de la CGS ?. Personne ne comprend au commissariat. Ces personnes sont adorables. Avec les collègues, on a dû tirer à la courte paille pour savoir lesquels d’entre nous viendraient à la manif. C’est pareil dans toutes les villes, pas uniquement Paris. Bien sûr en Corse c’est différent, comme d’habitude. Là bas, les vieux ressortent la dynamite du grenier exprès pour les manifs. La Corse c’est à part, ça se corse à chaque fois. Par contre à Marseille, les collègues policiers jouent au foot, durant les manifs, avec les petits vieux”, indique un représentant des forces de l’ordre.

“Je pourrais être leur grand-mère à ces petits couillons”

Bien que le parcours ait été raccourci de moitié, la manifestation parisienne des retraités, en colère contre la hausse de la CSG de 1,7 point, a mis plus de temps que prévue pour atteindre le bout de son parcours. Initialement, elle devait durer 1 heure, avec des coupures pour remplacer les piles des sonotones et des pacemakers, ainsi que pour changer les couches adultes pour incontinence urinaire. “C’est vraiment très bien ce qu’ils ont fait à la Mairie de Paris et à la Préfecture de police. Des agents de la mairie et des policiers nous même ont aidés à changer les piles de nos pacemakers. Pour nos couches, les personnels des EHPAD s’en sont occupés car les agents de la mairie en mettaient partout quand ils avaient commencé à gentiment nous nettoyer. Je ne leur en veux pas, c’est normal, ils ne sont pas habitués, ils manient plus leurs machines pour écrire des textes et faire des calculs, vous savez les gros machins électriques, ah oui , je me rappelle du nom, les ordinateurs, voilà. Mais c’est très bien qu’ils aient placé des tentes pour nous changer et des sacs de couchage pour faire la sieste. Vous comprenez que nous n’avons plus 20 ans et même avec nos déambulateurs, on ne marche pas plus de 200 mètres d’une seule traite”, précise une gentille dame de 94 ans. Elle ajoute, “nous avons travaillé toute notre vie pour payer les salaires des députés et c’est comme ça qu’ils nous remercient ces petits morveux. Je pourrais être leur grand-mère à ces petits couillons. Heureusement pour eux que mon défunt mari ne soit plus de ce monde, sinon il leur aurait foutu son mousqueton Berthier, de quand il avait fait la Première guerre mondiale, là où je pense et il ne se serait pas gêné pour le faire mon gros René. Un coriace qu’il était mon gros bébé d’amour. Il me manque tant si vous saviez. Il n’avait peur de rien, ni de personne. Il avait mis en déroute à lui seul tout tout un régiment de boches. Ils étaient tout seul dans les tranchées, mais ils les avait tous fait fuir. Un dur à cuire mon René. Heureusement pour ces petits cons du Parlement qu’il ne soit plus là, ça ne serait pas passé ainsi avec leur ordonnance à la noix. Maintenant c’est moi qui ai besoin d’une ordonnance du docteur pour mes migraines causées par cette hausse de la CSG. Nous sommes là pour dire une seconde fois notre mécontentement. La première fois, c’était par courrier. Avec les copines de la maison de retraite, nous avions rempli chacune une lettre avec nos excréments dedans et nous leurs avions envoyé les lettres au parlement avec le petit mot ‘vous augmentez la CSG, on a n’a plus d’oseille pour acheter nos couches’. Apparemment, au parlement, les députés n’ont pas compris notre message car la CSG n’a pas baissé. On recommencera. Le gouvernement ne doit pas oublier que nous sommes plus de 16 millions de retraités, alors 16 millions de lettres comme la nôtre, ça en fait des quantités de fiente comme dirait mon défunt René, paix à son âme”, confie Huguette, retraitée de Villefranche-sur-Saône.

Les dentiers, sonotones et autres déambulateurs oubliés peuvent être récupérés dans les établissements suivants :

  • Secrétariat d’Etat aux personnes amorties.
  • Services des ancêtres de toutes les mairies des grandes villes où avaient lieu les manifestations.
  • Secrétariat général chargé des vieux croulants.
  • Agence nationale des personnes vétustes.
  • Institut national des citoyens décrépis.
  • Chambre nationale des vieillards.
  • Office national des personnes périmées.

 

 

 

 

Crédit-photo : congerdesign, pixabay, cc0.

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.