Macron en RTT : la Bourse de Paris chute de 6.000 points.

Le Président de la République française a pris quelques jours afin de faire le pont “comme beaucoup de gaulois réfractaires”, selon l’Elysée. Aux critiques de certains retraités et de la totalité des automobilistes et des cheminots de la SNCF, s’ajoute une chute historique de l’indice boursier à Paris.

Alors que nombre de travailleurs ont pris leur congé en raison du pont de la Toussaint dans le total anonymat, le repos de quelques jours que s’est accordé constitutionnellement, avec l’accord du Conseil d’État français, Emmanuel Macron fait la une de toute la presse financière nationale et internationale. Ses petites vacances ont eu une conséquence inattendue dans les milieux d’affaire, du jamais-vu depuis la crise des subprimes. “J’ai vu les cours qui chutaient, ce matin très tôt, vers 6 heures du matin. Pour une fois que je faisais la grasse matinée, pas de bol. En voyant les cours chuter en flèche, mon premier réflexe a été de me dire ‘oh punaise ! Madoff a été libéré’. Mais non, en fait, c’est Macron qui s’est isolé quelques jours. Il y en a qui disent qu’il est parti à la chasse, d’autres ont injustement dit que Macron s’est débiné en urgence pour faire un recueillement mystico-spirituel dans le Monastère de Rothschild, près de La Défense. Mais je sûr que c’est pas vrai. Si vous voulez mon avis, il doit préparer d’autres taxes à mettre dans le cul de ceux qui ne travaillent pas dans la finance. Pour en revenir à notre sujet, la réaction de la Bourse de Paris est démesurée. Cela dépasse l’entendement spéculatif boursier. Non, les traders ne doivent pas paniquer. Mais c’est connu, les traders de la Bourse de Paris sont de grands romantiques. Un rien les émeut. Après tout, Paris est la capitale du romantisme et de l’amour. CQFD. C’est humain”, fait savoir un analyste financier, qui n’a pas risqué de faire le pont, de peur de rater une OPA agressive.

“Maintenant, ça suffit les conneries !”

Le ministère de l’Economie et des Finances appelle à la raison. “Macron se repose. C’est pas la peine de chialer parce que le Boss est parti en congé. Il a le cuir épais, mais il a des sentiments. Les connards de la Bourse de Paris doivent arrêter de vendre leurs putains d’actions à la con. Cela fait chuter l’indice boursier. Qu’ils achètent à pleines valises. Pour une fois que le patron part en vacances, on voulait en profiter, nous au ministère. Résultat, à cause de la chute de la bourse, j’ai annulé mon long week-end. En fait, c’est le premier week-end que je devais prendre depuis que Macron est élu. Nous avons des cadences de dingue. Maintenant, ça suffit les conneries !. Que les gars de la Bourse de Paris arrêtent de bramer et qu’ils se remettent au boulot, au lieu de regarder les indices chuter comme chute un manifestant devant Benalla un 1er mai, Place de la Contrescarpe. Sinon, je leur envoie un cousin de Benalla qui est en stage de 3ème chez nous. Je ne savais pas qu’il y avait des collégiens qui pèsent 150 kilos. Il n’a jamais redoublé en plus. Allez, au boulot les traders !”, recommande un haut fonctionnaire de Bercy.

“Macron revient bientôt ?”

“Vous êtes sûrs qu’il va revenir bientôt notre Président ?. Vous me le jurez sur la tête de l’AMF (Autorité des Marchés Financiers, ndlr). On deviendrait quoi sans lui. Pour une fois qu’on a un chef de l’Etat disruptif. Il est quand même le seul politique à avoir cette capacité de captatio benevolentiae. Il est quand même notre unique rempart contre ces professionnels du désordre que sont les révolutionnaires de la France insoumise. Il doit vite revenir et nous protéger contre ces ingrats de socialistes, nuls en économie, il faut le rappeler. Comment ils ont tenu depuis le tournant de la rigueur en 1983, d’après vous ?.  Il est également le bouclier contre ces crétins d’extrêmes. Mais il leur a bien refermé leur clapet durant le débat du second tour de la présidentielle. Ces cons ne connaissent rien en économie. Ils ne font pas la différence entre hors taxes et TTC. Comment voulez-vous qu’ils gèrent l’économie d’un grand pays comme la France ?. Désolé de redemander, mais Macron revient bientôt ?”, me demande un trader parisien.

“Putains de congés !”

Les grands pontes du CAC40 ont repris les choses en main en début d’après-midi. “On va passer pour quoi devant les ricains de Wall Street et de la Silicon Valley ?. Nous avons réconforté les traders sensibles de la Bourse de Paris. Peu à peu, ils retrouvent leurs réflexes de tueurs boursiers. Mais en début de journée, cela a été très dur. Ces petits cons n’arrivaient même pas à taper les codes ISIN et mnémonique tellement ils tremblaient. Même le système informatique Universal Trading System buguait de frousse, à cause du congé à Macron. C’est toujours la même chose avec les traders poétiques. Mais nous leur avons diffusé des documentaires. D’abord Le Loup de Wall Street, puis le film Wall Street, durant leur pause déjeuner quotidienne de 5 minutes. On a mis les films en accéléré, car le temps, c’est de l’argent. Ils ont visionné le deuxième Wall Street, celui de quand l’argent ne dort jamais, pas le premier Wall Street. Le premier volet leur fout toujours les chocottes, car Gordon Gekko finit en prison à la fin. Là, ça va mieux, mais on a évité le Krach boursier. En pleine Toussaint, ça la fout mal. Tu t’apprêtes à partir en putain de week-end et tu te retrouves dans un putain de cimetière, dans un putain de cercueil. Tu pensais faire la fête durant ton putain de congé, mais c’est toi que les gens fêtent car tu viens d’avoir une putain de crise cardiaque à cause d’une putain de chute des putains de cours boursiers qui a fait disparaître ton putain de capital. En langage boursier, on appelle ça le putain d’effet Halloween inversé. Putain de Halloween !. Putains de congés !. Tu comprends pourquoi les gens intelligents disent que le travail, c’est la santé”, fait savoir le CEO d’une multinationale spécialisée en vente de glyphosate alimentaire.

 

 

 

Crédit-photo : geralt, pixabay, cc0.

 

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.