Lutte contre le séparatisme : tous les élèves devront manger du porc “au moins une fois par semaine” pour éviter le redoublement et les retenues CAF.

Une première dans la longue histoire de la gastronomie française. Lutte contre l’égoïste séparatisme oblige, tous les écoliers, collégiens, lycéens et étudiants devront manger du porc, au moins une fois par semaine, pour ne pas redoubler ou ne pas voir les utiles allocations familiales passer sous le nez de leurs parents.

Face aux multiples divisions que subit la nation, des mesures seront mises en place pour lutter contre le séparatisme. “Tous les enfants, adolescents et étudiants devront manger du porc au moins une fois pas semaine. Nous avons l’une des meilleures gastronomies du monde et certaines personnes rechignent à manger un bon cassoulet ou un succulent filet de porc à la sauce aux champignons. Je ne veux froisser personne, mais ça frôle le sacrilège de ne pas être tenté par d’onctueuses rillettes de porc”, explique un critique gastronomique.

“Sacrément délicieux”

Les parents concernés par ce phénomène d’isolement, qui va à l’encontre des valeurs d’égalité prônées par la République, même les plus opiniâtres, prennent cette nouvelle mesure politico-socio-gastronomique avec philosophie. “Mon fils est revenu à la maison heureux comme tout. Il m’a dit que c’est trop bon, le cochon. Il a demandé à sa mère d’en préparer tous les jours. Ça doit être sacrément délicieux. Bon, moi, je sais pas trop. J’en ai jamais bouffé. Mais là, ça donne presque envie d’en becter. J’hésite un peu parce que quand j’étais en maternelle dans une école religieuse, les enseignants nous disaient qu’on allait être transformés en sangliers, quand on dort, si on mangeait du porc”, confie un affable père de famille.

“Un exquis filet mignon aux truffes”

Les critiques gastronomiques se réjouissent donc de ce nouveau règlement. “Les gosses disent non à un exquis filet mignon aux truffes, c’est un comble quand même. On voit à leurs regards qu’ils aimeraient bien en manger comme leurs camarades de classes, mais ils refusent machinalement. Franchement, les parents ne savent pas ce que les papilles de leurs marmots ratent. Il faut savoir que la nourriture servie aux gosses dans les cantines est mille fois meilleure que celle servie dans certains restaurants étoilés”, explique un expert en cuisine.


“Le séparatisme à ses raisons que la raison ignore”

Ainsi, pour éviter redoublement et ponction des allocations CAF, les élèves des écoles, collèges et lycées, mais également les étudiants du supérieur, devront “manger au moins une fois par semaine un plat chaud à base de porc”. “Si tu n’as pas mangé du cochon avant d’avoir été diplômé, c’est que t’as raté ta vie, prévient un étudiant en psychologie, après avoir mangé du porc pour la première fois de sa vie. Si j’avais su, je l’aurais fait avant, mais c’est comme ça. Le séparatisme à ses raisons que la raison ignore.”

“Enfoiré de Darwin et enfoirés de dinosaures !”

Les associations culturelles et écoles religieuses digèrent peu à peu cette mesure. “Moi, du moment que les garçons et les filles sont séparés dans les classes, la cantine et la cours de récréation, ça me va. Nous, les religieux, nous sommes connus pour être têtus, mais c’est la nature humaine, que voulez-vous ? Du moment aussi qu’on me laisse dire que Darwin a dit des conneries sur cette satanée évolution de mes deux, je ne vais pas faire la fine bouche. Les singes ont deux yeux, deux oreilles, une bouche et des doigts comme nous, mais c’est un pur hasard, rien de plus. Il n’y a aucun lien entre eux et nous. Ceux qui crient en l’évolution et la science sont dans l’erreur, mais c’est pas de leur faute, à ces ignorants incultes. On ne peut pas les obliger à penser autrement. On est subventionné par ces mécréants de laïcs, en plus. Ils sont très gentils, les infidèles de français. Trop même des fois. Nous, on n’a pas autant d’empathie. Quoi ? Il faut reconnaître les choses avec honnêteté. Il faut appeler un impie, un impie. On ne va pas faire les ingrats dans un pays qui permet de se convertir librement et qui ne fait pas de différence entre les gens. Dans certains pays, on te coupe la tête si tu veux changer de religion ou si t’es athée. Pareil si tu crois aux théories de Darwin. Enfoiré de Darwin et enfoirés de dinosaures ! Une belle connerie, cette science qu’est la biologie, indique le directeur d’un établissement religieux privé. Bon, désolé, mais je dois filer, j’ai mon vaccin anti-grippe à faire. On ne rigole pas avec ça, la santé, jamais.”

 

Crédit-photo : pxhere, cc0.

 

Partager.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!