JO 2024 : après les 1,5 M d’euros à Lima, le comité annule sa commande de dentiers en or et diamants.

Le déplacement à Lima, au Pérou, de la délégation française des JO 2024 aura eu un autre résultat résultat positif, en plus de l’attribution des Jeux olympiques de 2024.

Paris savait qu’elle allait recevoir les Jeux olympiques de 2024, mais plusieurs centaines de membres, plus de 300 au total pour 60 invités lors de la cérémonie, de la délégation Paris 2024 ont quand même fait le déplacement à Lima, au Pérou. Ce déplacement, qui aura seulement coûté près de 1.500.000 euros, est jugé coûteux pour certaines personnes, qui n’ont pas bien compris l’esprit olympique.

L’un des rares journaux indépendants français Mediapart avait révélé le détail dans un article qui a fait coulé beaucoup d’encre. Avion affrété spécialement pour l’occasion, dîner majestueux dans un grand restaurant de Lima, hôtel 5 étoiles…

Un détour d’honneur par Los Angeles afin de choisir le modèle de dentier en or et diamants.

Face au tollé soulevé par cet impressionnant étalage de luxe et de volupté, le Comité d’organisation de Paris 2024 a décidé de jouer la carte de la sagesse et de la sobriété. Il a en effet décidé d’annuler tout bonnement et simplement les 300 exemplaires des dentiers en or et en diamants, commandés pour faire un selfie géant, en l’honneur de la victoire de Lima. Les convives du déplacement à Lima, avaient fait un détour par Los Angeles, dans le vol retour vers Paris, afin de choisir le modèle et de prendre les empreintes dentaires chez le spécialiste dentaire des stars d’Hollywood de chaque membre du comité Paris 2024.

“On a fait par mal d’escales, 19 au total… pour nous imprégner de l’esprit olympique”.

“A Hollywood, on a un tout petit peu dérapé, certes. Nous avons été sages à Rio, Buenos-Aires, New-York, Tokyo, Sydney, Pékin, Berlin, Rome, Londres, Athènes, Madrid, Moscou, Montréal, Genève, Marrakech, Le Caire, Oslo et au Groenland. On a fait par mal d’escales, 19 au total, avec des nuitées dans de très beaux hôtels, soit dit en passant, pour nous imprégner de l’esprit olympique. Mais sur le moment, c’était une très bonne idée tout ce prestige. Ici c’est Paris, quand même”, souligne le membre du comité d’organisation.

“Pierre de Coubertin aurait compris notre démarche”.

Le représentant nous précise sa pensée. “Paris a un standing et un rang bling-bling à tenir. Paris, c’est la Fashion Week, la haute-couture, les Champs-Élysées, les call-girls de luxe, les boîtes de nuit parisiennes, la mode, le shopping, la carte bleue qui chauffe, les parfums, la gastronomie High Class, la luxure, la jet-set, Booba, les stars de cinéma, Nabilla… Mais je persiste que ces dentiers étaient nécessaires pour l’image des JO Paris 2024. On les a annulé sous la pression populaire. Dommage que les gens non bling-bling ne comprennent pas. Pierre de Coubertin aurait compris notre démarche”, insiste le membre du comité d’organisation JO Paris 2024.

Crédit-photo : Pinterest.

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*