Records d’arrestations à Ibiza, depuis que les officiers de police ont de nouvelles tenues plus ergonomiques.

Nombreuses sont les personnes qui ne voient aucun lien entre le record du nombre d’arrestations dans la mythique île des Baléares et les nouvelles tenues des forces de l’ordre d’Ibiza. Mais les divers témoignages semblent prouver le contraire.

Mis à jour.

Le légendaire Coluche avait dit dans un sketch ,’vous avez remarqué, les gens ?, plus y’a de flics autour d’eux, plus y z’ont peur’. Il semblerait que cette tirade ne soit pas valable pour l’indémodable Ibiza, située aux Baléares.

“A Ibiza, c’est sea, music, alcohol, sex and sun”

Ibiza est connue pour sa qualité de vie, essentiellement nocturne. Entre les bars, les discothèques et les plages, tout a été pensé pour divertir au maximum, alcooliquement et musicalement, les touristes venus du monde entier. “Vous, les français, vous avez sea, sex and sun. Nous, à Ibiza, c’est sea, music, alcohol, sex and sun. Et encore, le sexe ici, c’est en option, on va dire. Quand un touriste a vidé 5 litres d’alcool fort en une seule journée, remplaçant son café matinal par un shot de tequila, il lui est difficile de vider ce qu’il y a dans les testicules”, indique le responsable de l’Office de tourisme d’Ibiza. Il ajoute, “pardonnez mon langage cru, mais à force de voir des préservatif usagés dans les rues de la ville, tout se réfère aux burnes et au sperme. Car au bout de 7 nuitées, les touristes, s’habituant peu à peu aux effets de l’alcool, recommencent à avoir des érections normales et même plus développées. Pour en revenir à notre sujet, nous avons personnellement demandé de nouvelles tenues pour les policiers et les policières, afin que les agents de police puissent se fondre plus aisément dans la masse. L’uniforme est plus léger. Un gland qui dépasse, un téton qui pointe, les visiteurs n’y voient que du feu. Ces cons croient que les policiers sont des employés de bar qui se sont déguisés. Et selon nos premières statistiques, notre stratégie marche. Pour preuve, les arrestations ont été multipliées par 100, dès les premières 48 heures”.

“Personne pour admirer nos Picasso, Dali, Goya, Miro…”

Les cellules des commissariats d’Ibiza sont pleines à craquer. Plusieurs locaux municipaux ont été réquisitionnés, comme le musée, la salle de sensibilisation aux effets néfastes de l’alcool…. “Malgré les splendides et coûteuses œuvres d’art qu’il y a dans notre musée, nous pouvons objectivement dire qu’il n’y a pas foule. Trois visiteurs en moyenne par an et encore, ce sont des gens bourrés qui pensaient que le musée est un club electro-gothique. Personne pour admirer nos Picasso, Dali, Goya, Miro, Vélasquez, Blanchard, Hernandez, Berruguete et bien d’autres. Au sujet des tenues, particulières de nos policiers, pour vous expliquer simplement, il y a autant de monde dans les cellules de nos commissariats que dans les discothèques”, précise Antonio “electro cop-pop” Ramirez, un responsable des forces de l’ordre, également DJ et barman en dehors de son service.

“…également DJ entre ses cours à l’Université Avicii d’Ibiza”

Les habitants d’Ibiza ont la musique et la préparation de cocktails dans le sang. Des cours de mixage audio et de préparations de cocktails se font dès la maternelle. “Cela vous étonne toujours, vous, les français, quand je dis que je suis DJ ou barman. Vous savez, presque tous les habitants d’Ibiza sont ou ont été DJ et barman ou barmaid. C’est presque inné chez nous. Quand tu entends la musique, alors que tu es encore dans le ventre de ta maman, c’est normal que tu sois attiré par les mélodies rapides. Même les séances de yoga se font sur fond de musique electro”, précise un professeur en théologie, également DJ entre ses cours à l’Université Avicii d’Ibiza.

“J’ai dû foutre le feu à ma chambre d’hôtel”

Les personnes arrêtées n’en veulent pas à la police locale, bien au contraire. “Moi à la base, j’étais venu pour faire de la plongée sous-marine. J’avoue que je n’aime pas trop la musique et danser encore moins. Je préfère le silence sous l’eau et en dehors. C’est peut-être pour ça que j’aime la plongée. Personne te dérange à 2.000 mètres de profondeur. La dernière fois que j’ai dansé, cela devait être au collège, si mes souvenirs sont bons. Mais je vais vous avouer un truc. Dommage que nos policières n’aient pas les mêmes tenues en France. Croyez-moi, il y aurait beaucoup moins de délits. Moi, j’ai un casier judiciaire vierge et je me suis rendu après avoir mis le feu à ma chambre d’hôtel. Alors imaginez un multi-récidiviste. Il se mettrait les menottes lui-même et il irait au commissariat pour se faire arrêter. Moi, pour me faire appréhender, j’ai d’abord vidé une bouteille de vodka, une de gin, sans le tonic, puis deux bouteilles de whisky. Bien sûr, j’ai pris de la bière entre chaque gorgée, comme c’est la tradition ici. J’ai finis bourré, mais les flics ne m’ont pas emmené au poste. J’ai à peine reçu un petit avertissement. Les policières m’ont dit que c’était normal ici de picoler comme un trou. Il faut dire que le taux d’alcoolémie n’est pas le même qu’en France. Ici, à Ibiza, un piéton se fait arrêter s’il a 10 g par litre. Quand c’est moins, ils te libèrent. Pas de bol, moi j’étais à 9,8. J’aurais pas dû me gaver de leurs succulentes tapas en buvant. L’alcool monte moins vite. Je ne parle pas des conducteurs et des millions de scooters qu’il y a ici, bien sûr. Donc pour voir les policières et qu’elles me mettent les menottes, j’ai dû foutre le feu à ma chambre d’hôtel. Là, les policières sont venues et m’ont emmené au poste”, relate un touriste français. Il ajoute, “dommage que les surveillantes pénitentiaires n’aient pas la même tenue. J’ai quand même été condamné à 3 ans de prison, mais cela en valait la peine. En même temps, j’ai porté le maillot de l’équipe de foot du Barça. Très mauvaise idée. Quand vous êtes jugés en dehors de Barcelone, évitez, c’est un conseil”.

 

 

 

Crédit-photo : Comfreak, pixabay, cc0.

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.