High-Tech – USA : le matelas connecté a provoqué 560 divorces.

La start-up connect-bedroom, domiciliée dans la Silicon Valley, en Californie, USA, créatrice du premier matelas connecté va revoir son modèle. En effet, près de 560 divorces ont été causés par leur invention.

Le matelas connecté, grâce à une application ultra-sophistiquée, permet de donner une liste impressionnante de données allant de l’intensité des ronflements au nombre d’apnées du sommeil, en passant par le nombre de mouvements effectués pendant la nuit. Mais voilà, cette invention donne également un listing des mouvements durant les ébats amoureux, mais également des cris de plaisir et du nombre d’orgasmes réalisés pendant les câlins.

Une américaine nous livre son témoignage car elle en a fait les frais. Amber Gratery, âgée de 36 ans et habitante de la ville de Pine dans le Colorado, a reçu en temps réels, alors qu’elle se trouvait au travail, le fâcheux listing, ainsi que les fichiers mp4 des enregistrements des ébats de son mari avec une autre. “Clayton m’avait dit qu’il allait à une conférence du NRA (National Rifle Association) pour pouvoir permettre, aux enfants de notre Etat de plus de 3 ans d’acheter et de porter une arme. Jusqu’ici seuls les enfants de plus de 6 ans pouvaient le faire. C’est permis à l’école primaire et à l’université. Donc cela doit aussi être aussi autorisé en maternelle. C’est honteux de ne pas permettre à nos bouts de choux de pouvoir se défendre. Non ?. Vous à part à Marseille, vous n’avez pas le droit d’avoir des armes. J’ai vu ça sur Fox News. Bref. Donc j’étais au bureau et j’ai reçu un message sur l’application de notre matelas connecté. Pensant que c’était le fichier des données de notre partie de jambes en l’air de la veille, je l’ai ouvert, curieuse de savoir l’amplitude des oscillations quand on avait testé la position de la pieuvre. You know, I love kamasutra ! (ndlr : vous savez j’adore le kamasutra). Mais j’ai été choquée quand j’ai vu l’heure. Ce c****** me trompe ! Mais je l’ai appris immédiatement et je ne regrette absolument pas mon achat. Il était affilié à mon assurance santé. Avec la future suppression de l’Obamacare voulue par notre chère Président Trump, ce connard qui m’a fait cocue crèvera. Bien fait pour lui.”, nous confie-t-elle.

Des cas comme celui d’Amber, le pays en compte des centaines. La start-up prévoit d’ailleurs de revoir sa copie et permettre à ses utilisateurs d’effectuer des réglages plus pointus et éviter ainsi de telles déconvenues.

Crédit photo : Yahquinn, cc by-sa 3.0.

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.