Football – La Ligue 1 fournira un accompagnement psychologique à tous les défenseurs.

Dans un communiqué officiel, le secrétariat lié au bien-être des joueurs professionnels, agence rattachée à la Ligue de Football professionnel a décidé, suite au transfert du magicien brésilien Neymar au PSG, de fournir à tous les défenseurs du championnat de première division une assistance psychologique, avant et après match.

“Nous savons combien les défenseurs de Ligue 1 sont affectés par l’arrivée d’un tel joueur. Ils ont besoin de nous.”, souligne Marc-Edouard Lamin, psychiatre au sein de la Ligue. “La peur d’être humilié par une salve de petits ponts, de passements de jambes, de roulettes et de dribbles devant leurs proches et leurs amis serait fatal pour ces joueurs, qui sont, nous avons tendance à l’oublier avant tout des êtres humains, avec des sentiments, derrière leurs tacles par derrière et leurs coups de coude volontaires sur le visage de l’adversaire durant les corners.”, insiste le Professeur Lamin.

La cellule psychologique composée de 6 psychiatres a été créée lors de la venue de Zlatan Ibrahimovic en 2012. Avant cela, les défenseurs étaient en position de force. mais la venue du géant suédois a fragilisé la majorité des joueurs qui ne se gênaient pourtant pas pour briser une jambe ou arracher un tendon en toute tranquilité. Depuis le départ du suédois, cette cellule psychologique a été mise en veille. Mais l’arrivée du prodige sud-américain Neymar a de nouveau activé cette unité chargée de venir en aide aux joueurs souffrant de stress aigu, de névrose d’angoisse et de trouble panique. Son effectif sera d’ailleurs réhaussé avec pas moins de 60 psychiatres et spécialiste du stress.

Décidément l’arrivée de Neymar en France n’en finit pas de chambouler notre championnat, jusque là si paisible.

Crédit photo : Pixabay, cc0 1.0.

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.