Airbus envoie Neymar pour vendre l’A 350 en Asie et au Moyen-Orient.

Après le PSG, la Tour-Eiffel, la destination Paris, c’est au tour de la France de profiter de l’effet Neymar. Le prodige du Paris Saint-Germain vient d’être envoyé par jet privé en Asie et au Moyen-Orient pour commercialiser en priorité l’avion gros-porteur A 350 du constructeur aéronautique européen.

La guerre commerciale entre les deux géants de l’aéronautique continue. Airbus prend un avion d’avance sur son concurrent Boeing, en envoyant l’international brésilien et attaquant du PSG vendre le dernier né de la gamme Airbus. Appareil de la famille des long-courriers, le colosse A 350-1000 peut accueillir plus de 800 passagers.

Le choix de Neymar en VRP de luxe s’explique par sa renommée et la passion suscitée par le football dans ces parties du globe, fait-on savoir de la part d’Airbus. “Mais on explique bien à nos interlocuteurs professionnels étrangers qu’il a reçu l’aval du PSG et non pas celui du Toulouse Football Club. Le siège d’Airbus est à Toulouse mais Neymar n’a aucun lien ni avec le Téfécé, ni avec l’ASPTT Blagnac. Vous et moi le savons, on en rigolerait presque, mais les asiatiques ou les habitants des pays du Golfe, ne le savent pas eux. Que le PSG se rassure, nous parlons du club lors de tous nos rendez-vous d’affaire. Nous diffusons même les meilleurs rencontres du club. Mais pas un mot sur la remontada face au FC Barcelone. Pas un mot sur le 6-1″, prévient le responsable communication d’Airbus.

Airbus précise qu’il n’y a pas d’intéressement financier pour Neymar. La seule contrepartie demandée par le joueur est de le laisser piloter des appareils de temps en temps, surtout les bombardiers militaires, nous confie un chargé commercial d’Airbus.

Neymar aux commandes d’un Airbus A 400 M.

Crédit photo : Tim Felce, cc by-sa 2.0.

Aux dernières nouvelles, Neymar a déjà vendu 60 avions de ligne (A320, A330 et A380), 150 hélicoptères, 9 satellites et 56 avions militaires (Eurofighter, A 400 M…), en plus des 20 long-courriers A 350-1000.

Entre deux ventes, Neymar jouera au Parc des Princes ou en match à l’extérieur.

Il se murmure qu’EDF serait en pourparler avec le joueur pour commercialiser des centrales nucléaires à travers le monde. Là encore, sans aucune contrepartie financière, si ce n’est que l’électricité lui sera offerte durant la durée de son contrat au PSG.

Crédit photo accueil : Alexander Granholm, cc by 2.0.

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*