Neymar prit pour un migrant et arrêté par erreur à Porte de la Chapelle à Paris.

Scène surréaliste qui s’est déroulée au nord de Paris ce dimanche soir. Le footballeur brésilien, après avoir diné avec des amis dans un restaurant du 18ème arrondissement, a été arrêté près du métro Porte de la Chapelle, non loin du camp de migrants.

Emmené au commissariat de la rue Marcadet du 18ème arrondissement, puis au centre de rétention de Vincennes, il aura fallu l’intervention du Président du PSG Nasser Al-Khalaïfi pour faire libérer la nouvelle recrue Neymar.

Contacté par téléphone, l’agent responsable de l’arrestation du magicien brésilien, pourtant grand fan du club de foot parisien, a indiqué qu’il ne l’avait pas reconnu sans son maillot du Barça, du Brésil ou du PSG. “Je ne le voyais qu’à la télé. Alors la probabilité de la rencontrer à Paris, vous imaginez ? Et la probabilité de le voir se balader près d’un camp de migrants ? Vous imaginez ça aussi ? En plus, ni lui, ni ses amis ne parlent pas un seul mot de français. Ils parlaient espagnol, puis portugais je crois, j’en étais vraiment pas sûr. Moi j’ai pris cela pour du pachto ou du dari, vous savez les langues officielles de l’Afghanistan. On a aussi appris, avec les collègues, au fur et à mesure des arrestations, la langue du Soudan : le fur, la langue de l’Ethiopie : l’amharique, la langue du Kurdistan : le kurdi et le farsi, la langue parlée en Iran.”, nous précise François, agent de police de 48 ans. Il ajoute, “Je connais pas mal de langues mais l’espagnol et le portugais, non. Il n’y a pas de migrants espagnols, portugais ou brésiliens dans le camp de la Chapelle. Je voudrais dire au dirigeants du PSG que je suis sincèrement désolé d’avoir mis Neymar et ses amis dans le panier à salade (ndlr : le fourgon de police). Et je les supplie de ne pas annuler mon abonnement au Parc des Princes. Par pitié. J’aime ce club. J’ai même été parmi les premiers à avoir acheté la tenue jaune pipi extérieur du PSG. Porter ce jaune, ça montre bien à quel point j’aime ce club, non ?”.

Le génie brésilien a été libéré cette nuit de dimanche à lundi et pourra assister à sa séance d’entraînement avec son nouveau club mardi. En effet, le club a accordé un repos, demain lundi, à Neymar, ainsi qu’à tous les joueurs pour le réconforter, le soutenir et lui faire oublier cette péripétie, qui est fort regrettable.

De source interne au club, on nous a confié que le joueur a hâte de commencer à jouer. Il dédiera d’ailleurs son premier but à Kourosh et Yozi, deux migrants afghans rencontrés dans le centre de rétention de Vincennes.

Crédit photo principale : Kevin.B, cc by-sa 3.0.

 

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.