Egypte : al-Sissi décrète que tout égyptien allant voter aux élections présidentielles de mars prochain ira en prison.

Le Président Abdel Fatah al-Sissi a fait une annonce incroyable, suite à l’arrestation du Général Sami Anan, bien qu’il soit à la retraite, pour le fait qu’il ait voulu se présenter à l’élection présidentielle en Egypte.

Le Général Sami Anan, officier égyptien à la retraite, a été arrêté, avait annoncé son équipe de campagne. Selon l’armée, cette arrestation est due au fait qu’il voulait se présenter aux élections présidentielles, ceci sans l’autorisation des forces armées.

Le Général Sami Anan, seul challenger devant l’indétrônable al-Sissi auto-proclamé Président après un coup d’état, avait annoncé sa candidature il y a deux semaines.

Le Président al-Sissi désire actuellement briguer un second mandat présidentiel et il le fait clairement savoir.

Le gouvernement n’a pas fait de commentaires quant à cette arrestation, mais les forces armées, dans un communiqué, parlent “d’infractions et de crimes”. Le Général Sami Anan est poursuivi pour ne pas avoir effectué les démarches nécessaires pour mettre fin à son service actif dans l’armée. Il est également accusé, par les autorités militaires du pays, de vouloir créer la “division” entre l’armée et le peuple égyptien. Selon l’armée, Sami Anan aurait fait une “falsification de documents officiels”.

“…comme le spécifie le Code civil et militaire égyptien”

Suite à cela, le Président égyptien en personne a déclaré, sur les ondes de la télévision nationale du pays, que “toute personne qui ira voter sera arrêtée sur le champs et sera passible de peines d’emprisonnement, allant de 130 à 150 ans de prison, avec torture préalable, comme le spécifie le Code Civil et Militaire égyptien”. Il a également “invité sous la contrainte des forces de l’ordre égyptiennes” tous les égyptiens à rendre leurs cartes électorales, sous peine de poursuites judiciaires et militaires, avec torture préalable d’usage.

Les élections présidentielles en Egypte se dérouleront à partir du 26 au 28 mars 2018. Les résultats sont attendus le 2 avril prochain. Ces élections se feront donc sans le général Sami Anan qui renonce finalement à se présenter, selon son équipe de campagne.

“Cela sera 100% ou rien du tout”

Le Président actuel al-Sissi, ancien militaire, avait obtenu un score de 96% lors des dernières élections. “Je n’aime pas les nombres comportant un 6. Lors des prochaines élections cela sera 100% ou rien du tout, même si c’est 99% de votes pour moi, je procéderai à des élections anticipées dès le 3 avril, car 9 c’est un 6 à l’envers et ça je n’aime pas”, a annoncé le Président dans un communiqué.

Depuis cette arrestation, le service d’éthique et de déontologie de la Commission nationale égyptienne de la représentation électorale est retranché et refuse toute interview ou demande d’information de la part des grands médias égyptiens indépendants, mais également internationaux.

 

 

 

Crédit-photo : Max Pixel, cc0.

 

 

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.