Boutique de l’Elysée : les gels ultra lubrifiants anaux et les fouets sont déjà en rupture de stock.

Créée pour financer le ravalement des bâtiments du palais présidentiel, saccagés par les manifestants composés de  retraités, de chômeurs, d’adhérents de la France Insoumise et du Rassemblement national, de cheminots de la SNCF, de membres de la Manif pour tous, de chauffeurs de taxi et de syndicalistes, lors des diverses manifestations, depuis des décennies, la Boutique de l’Elysée propose une gamme variée de produits, du plus commun au plus divertissant.

Lancée à coups de campagnes marketing et disruptives, la boutique de l’Elysée a pour objectif de récolter de l’argent pour le ravalement des façades des bâtiments de l’Elysée, à Paris.

“Le pognon de dingue les rend plus forts ces enflures !”

“Ces connards de manifestants ont tout saccagé lors des émeutes (manifestations, ndlr) depuis plus de trente ans. Résultat, on doit reconstruire des pans entiers de murs et de façades, mais aussi remplacer les vitres ou le mobilier intérieur. Les manifs qu’il y a eu depuis l’élection de notre vénérable et courageux président Emmanuel Macron n’ont pas arrangé les choses. Elles sont plus virulentes que celles de 1789 ou de mai 68 réunies. En même temps, c’est normal, les manifestants d’aujourd’hui sont mieux nourris que ceux de la révolution française et des années 60. Ils peuvent lancer des pavés de très loin ces connards. En 68, les protestataires étaient tous à moitié endormis à cause de leur cannabis et autre LSD. Aujourd’hui, c’est autre chose. Le pognon de dingue les rend plus forts ces enflures !”, indique un haut fonctionnaire de l’Elysée.

“La première fois que nous renonçons à de l’oseille”

Les produits proposés par l’Elysée sont en vente sur le site officiel du Palais présidentiel, mais également dans toutes les succursales de la Banque Rothschild et les agences du Medef. “Nous ne prélevons aucune commission sur les ventes. C’est bien la première fois que nous renonçons à de l’oseille, mais c’est pour la bonne cause”, confie un trader du Medef, en charge de la sensibilisation aux plans sociaux.

“Nous avons un cœur et des sentiments”

La boutique du Palais présidentiel propose t-shirts, verres, tasses, sacs-cabas, montres, bracelets, bijoux, maroquinerie, blocs-notes, stylos, sex-toys, préservatifs et bien d’autres produits plus innovants les uns que les autres. “Il y a deux gammes de produits, une pour les riches et une pour les pauvres. Une gamme pour les riches, c’est-à-dire ceux qui ont réussi, mais aussi une gamme pour les pauvres, ceux qui ne sont rien. Nous n’avons mis personne sur le carreau. Les blocs-notes et les stylos, c’est pour les chefs d’entreprise qui voudront licencier plus vite. Pas besoin d’attendre que l’ordinateur s’allume, fasse les mises-à-jour, ni de mettre en marche l’imprimante, charger le papier, changer les cartouches d’encre et imprimer. C’est plus rapide d’écrire 2 ou 3 lignes pour les lettres de licenciement. Le temps, c’est de l’argent. La papeterie peut également s’adresser aux chômeurs, quand ils ne sont pas illettrés ou fainéants. Il y en a, pas beaucoup des non-fainéants, mais il y en a. Les personnes qui sont à la recherche d’un emploi pourront ainsi traverser la rue et déposer leurs CV et lettres de motivation dans les restaurants et les sociétés de BTP. Pour les verres, par contre, c’est surtout pour les pauvres. Ils sont en plexiglass, comme ceux des cantines scolaires. Ça leur rappellera leur enfance, aux pauvres, telle la madeleine de Proust. Mais là, ils pourront picoler dedans, pour oublier qu’ils ne sont rien. Cela démontre que nous aussi, à LREM, nous avons un cœur et des sentiments, et pas uniquement pour les nantis, comme ces enculés de FI (la France Insoumise, ndlr) veulent le faire croire. Vous êtes pauvres ou riches lejournalnews.com ?. Je demande car on a des portes-passeports. Ce produit, par contre, c’est que pour les riches. C’est pas un pauvre qui peut se payer un porte-passeport à 35 euros, déjà qu’il n’a pas de quoi s’offrir un billet d’avion, même en classe économique. T’en veux un ?”, me demande un vendeur de la boutique de l’Elysée.

“Le gaulois est réfractaire, mais il est coquin”

Particularité de la boutique de l’Elysée, le gouvernement propose, en plus des préservatifs, des gels lubrifiants pour augmenter le plaisir. “C’est bien la première fois que l’on propose d’offrir du plaisir aux français. En même temps, ils le méritent. Ils ont bien pris les pauvres. Quand je dis pauvres, les classes moyennes en font partie, ils ont serré les fesses aussi. Nous reconnaissons qu’ils ont été vaillants, nos chers concitoyens. Presque aussi vaillants que des masochistes lors de séances SM (sado-masochiste, ndlr). D’ailleurs, c’est de là que nous est venue l’idée de proposer des gels lubrifiants et aussi des sex-toys. Je vous recommande les bracelets de divertissement sexuel. Et d’ailleurs, je tiens à démentir les rumeurs comme quoi ce serait Monsieur Benalla qui les a créés, nos menottes sex-toys. Il n’a rien à voir dans cette histoire. Notre top des ventes est la cravache. Je ne sais pas s’il y a un lien avec les flots de prélèvements que nous faisons subir aux citoyens, mais ils prennent goût aux petites fessées les français. Le gaulois est réfractaire, mais il est coquin (rire)”, explique un membre du gouvernement, tout en feuilletant la brochure de la Boutique de l’Elysée.

“Des déguisements de CRS”

Parmi les futurs produits que mettra en vente la boutique de l’Elysée, les citoyens pourront s’offrir une série de déguisements sexy. “On aura des déguisements de CRS, avec le casque et toute la panoplie. Ça sera un succès, sans nul doute”, promet une vendeuse. Les sex-toys sont déjà en rupture de stock. En effet, les clientes et les clients se sont jetés sur les modèles officiels de plugs anaux, de masturbateurs pour hommes et les godemichets. “Le fournisseur des masturbateurs pour hommes nous a dit que ça se vend comme des petits pains dans tous les commerces spécialisés. Il faut dire qu’avec la hausse du carburant, faire le plein pour aller chez sa maîtresse ou son amant, ou bien pour aller aux putes, ça revient très cher. Faire le plein pour se vider les couilles n’est plus aussi rentable qu’avant. Ça vaut plus le coup. Mieux vaut acheter un masturbateur ou un vibromasseur”,  conseille un commercial de la Boutique de l’Elysée.

“Oh les cons !”

La liste des fournisseurs officiels de la Boutique de l’Elysée compte plus d’une dizaine de sociétés de renom, dont BIC et Le Slip Français. “Les fournisseurs sont de renom, oui, sûrement, mais surtout, ce sont les seules boîtes qui ont encore le courage de produire en France. Courage selon certains, mais c’est une forme d’inconscience selon des analystes-financiers, basés en Irlande ou au Luxembourg. Tous les fournisseurs officiels de la Boutique de l’Elysée ont leurs ouvriers en France. Ils paient leurs charges patronales en France, tous, oh les cons !. Pardonnez mon langage orduriers, mais, les patrons, ils peuvent payer nettement moins de charges dans d’autres pays, même européens. L’uniformisation fiscale dans l’UE n’est pas pour demain. Mais il faut saluer la bravoure de ces fournisseurs de la boutique au président. Certaines mauvaises langues disent qu’ils produisent en France pour déposer le bilan plus rapidement et surtout sans contraintes. Il y a moins de formalités. Mais ce n’est pas vrai, selon moi. En gagnant moins, ils montrent qu’ils sont droits et désintéressés. Ils créent de l’emploi en France, c’est tout à leur honneur”, explique un expert-comptable.

 

 

 

 

Crédit-photo : pxhere, cc0.

 

 

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.