Mini-krach boursier : Bernard Madoff conseille aux traders et aux investisseurs de ne pas s’affoler.

Selon l’expert boursier Bernard Madoff, il n’y a pas de krach boursier en vue. Les traders et les investisseurs doivent garder leur calme, malgré l’affolement qui sévit sur toutes les places financières de la planète, a-t-il déclaré depuis sa prison, après un cours sur la Pyramide de Ponzi qu’il a prodigué à des détenus.

Le Dow-Jones a perdu près de 5%, en clôture hier lundi. Les places boursières asiatiques lui ont emboîtées le pas avec des chutes des cours vertigineuses. En Europe, les prévisions ne sont pas rassurantes du tout, selon plusieurs traders. Déstabilisés, les marchés financiers ne savent plus à quel saint se vouer. La quiétude habituelle et l’euphorie, à coups de magnums de champagne, de cocaïne pure en provenance de Colombie et de soirées avec des escort-girls hors de prix ont laissé place aux dépressions, aux pleurs, aux divorces et aux consommations excessives de crack et autres drogues bon marché à New-York, Londres, Paris, Tokyo, Shangai, Hong Kong, Francfort et ailleurs.

“Une reconnaissance en termes de savoir-faire et d’expertise”

Mais il semblerait que la tendance s’inverse de manière prodigieuse. Les cours de toutes les actions remontent en flèches. Les indices sont en hausse de manière inattendue, hier encore. Les traders se disent très rassurés et retrouvent peu à peu le sourire éclatant Email Diamant qui fait leur renommée. Pour une fois, la FED n’y est pour rien quant à cette miraculeuse embellie. Le sauveur n’est autre qu’un ancien acteur financier qui s’est retrouvé en prison, pour les 150 prochaines années de sa vie, pour une banale histoire de prêts non remboursés entre particuliers. Bernard Madoff, en personne, a depuis, sa cellule, envoyé un communiqué afin de calmer les pulsions négatives financières. Il a appelé au calme et demandé de faire preuve de sérénité et de confiance envers la finance.  “La capitalisation boursière totale, soit l’ensemble des actions dans le monde, était de 90.000 milliards de dollars. A un moment, cela devait descendre, mais cela ne durera pas. C’est comme une boîte de chocolat que tu remplis trop, à un moment cela déborde. Les marchés financiers internationaux s’affolent mais il faut rester calme. Cela ne sert à rien de comparer le mini-krach qui se produit en ce moment avec les crises de 1929 ou encore avec cette putain de bulle internet de 2000. En 1929, il fallait attendre 4 heures avant que l’information ne soit transmise au trader. C’était la préhistoire à cette époque. La bulle internet, c’était des geeks qui faisaient passer de la farine pour de la cocaïne, avec leurs start-ups foireuses de mes couilles. En terme de trucs foireux, je suis le maître. Il y a plein de traders ici dans ma prison, ils m’appellent maestro. 150 ans de prisons, il faut les mériter, c’est un titre, un grade, une reconnaissance en termes de savoir-faire et d’expertise. Tu ne les as pas en trafiquant une putain de déclaration fiscale ou un bon de réduction à Walmart. Tu les as eu toi le journaliste les 150 ans de prison ? Non, alors tais-toi et écris. Ne rate pas un mot, ça vaut de l’or. Donc, tout ceci me rappelle la crise boursière de novembre 1996, qui a duré une semaine, mais au bout du compte les cours sont remontés, comme si de rien n’était. Les actifs circulants sont en phase d’actualisation, rien de plus, rien de moins. Quelqu’un a-t-il pensé à jeter un œil sur les appels globaux moyens de marge des principales places boursières? Non. Avec un seuil de 2,984, cela est normal qu’il y ait une panique. Mais il faut garder son calme et attendre que les actifs courants fassent levier de stabilisation grâce à l’inversion récurrente des SWAPs de devises”, indique le génie de la finance.

Il semblerait que son appel a été entendu. Le cours de la Bourse de Limoges, en France, a gagné près de 15% en une heure. Les autres places financières devraient suivre dans les prochaines heures, selon les analystes boursiers.

 

 

Crédit-photo : geralt, pixabay, cc0.

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.