Belgique : l’Hôpital de Louvain opère selon la grosseur du portefeuille de ses patients. La liste complète des praticiens ici.

Un scandale médical se produit en ce moment-même en Belgique. Selon le très sérieux quotidien De Morgen, l’Hôpital de Louvain ( UZ Leuven), en Belgique, pratiquerait les interventions chirurgicales selon le montant payé par les patients pour leur chambre, individuelle ou non.

Mis à jour.

Alors que la Belgique de démène pour avoir enfin un gouvernement qui durerait plus de 3 mois, un scandale médical de l’Hôpital de Louvain (UZ Leuven) éclabousse le pays, au point que la Ministre de la Santé est intervenue en personne pour faire cesser ces pratiques indignes du code de déontologie médical. La Ministre Maggie De Block, médecin de formation, s’est dite scandalisée de ces pratiques de la part de l’Hôpital de Louvain.

“J’ai vu le peintre enfiler la blouse et prendre le bistouri”

Le journal De Morgen avait révélé que l’Hôpital de Louvain propose à ses patients de se faire opérer par les professeurs en chirurgie, sous condition s’ils prennent une chambre individuelle. Les autres malades en chambre double, triple, quadruple ou en dortoir se font opérer par d’autres membres de l’hôpital (assistants, internes, étudiants de 1ère année, secrétaires, plombiers, peintres, électriciens, agents de nettoyage…). “Je n’ai pas les moyens de prendre une chambre particulière. Je suis malade et j’avais vraiment besoin de cette opération pour garder mon travail. Mais quand j’ai vu le peintre enfiler la blouse et prendre le bistouri pour commencer à m’opérer alors que l’anesthésiste ne m’avait pas encore endormie, j’ai dit non et je suis sortie. Le Professeur était dans le bloc opératoire d’à-côté en train de faire une intervention à un patient qui avait pris la chambre Palace, avec champagne et caviar offerts. Je suis rentrée en taxi. Le temps que j’économise et je prendrai une chambre simple pour me faire opérer par un vrai chirurgien cette fois-ci”, indique une patiente, tout en gémissant de douleur.

“Les patients recevront le message par Snapchat”

Les patients étaient averti de la personne qui allait les opérer lors de la réservation de leur chambre par lettre. Mais dès que l’affaire est sortie dans les médias, l’hôpital a indiqué que cette lettre serait retirée définitivement. Dorénavant les patients recevront le message par Snapchat ou par messagerie cryptée. “C’était une mauvaise idée que d’envoyer le mode opératoire par lettre. Nous aurions dû utiliser les moyens modernes qui ne laissent pas de traces. Il faut dire que nous n’avions pas d’informaticien. Maintenant, c’est fait. Un jeune patient, très courtois, très sérieux et motivé, originaire de Molenbeek, tout juste de retour de Syrie, est venu se faire soigner pour des blessures par balles causées par des armes de guerre en Syrie. Après son opération, il nous a fait découvrir les messageries Telegram et Wickr Me. Il s’y connait très bien en messages cryptés”, précise un cadre Marketing de l’Hôpital Universitaire de Louvain.

“Tourner la pince chirurgicale à droite ou à gauche”

Avant d’aller opérer un malade à cœur ouvert, le cadre Marketing indique, “je trouve que les médias en font trop sur cette affaire. Nous avons quand même suivi une formation, courte certes, mais formation quand même sur les 2 modes opératoires utilisés à 90% par tous les chirurgiens du monde. Les 10% restants, nous suivons notre instinct. Cela a l’air impressionnant vu de dehors, pour le grand public et surtout pour les malades, ainsi que pour leurs proches, mais vous savez, c’est presque toujours la même façon d’opérer : couper au bistouri, triturer avec la pince et recoudre. Les opérations diffèrent selon le fait de tourner la pince chirurgicale à droite ou à gauche. C’est tout, rien de plus. Et puis pour les points de suture, un groupe de patientes, toutes membres d’un club de tricot et de couture, nous avaient appris à coudre. Elles étaient là pour une intoxication alimentaire dans leur maison de retraite”.

Mais tout le monde n’est pas du même avis. Les Républicains US, qui veulent annuler Obamacare, se disent offusqués par les pratiques de l’Hôpital de Louvain en Belgique. “Cela est presque inhumain. Il faut avoir du cœur et de l’empathie, surtout en ce qui concerne la santé de personnes malades et encore plus quand on travaille dans la médecine”, souligne le Président des USA Donald Trump.

La liste des personnes qui opèrent selon le type de chambre des patients

à l’Hôpital de Louvain en Belgique.

  • Chambre individuelle : Professeurs en chirurgie.
  • Chambre double : assistant(e)s techniques médicaux (ATM) du Professeur ou étudiant(e)s de 2ème année ou plus.
  • Chambre triple : étudiant(e)s de 1ère année, comptables, préposés du service achats, agents administratifs, dont les secrétaires, ainsi que les agents d’accueil.
  • Chambre quadruple : agents techniques (peintres, électriciens, plombiers, jardiniers, chauffeurs, cuisiniers…).
  • Chambre quintuple : agents de nettoyage ou de sécurité.
  • Dortoir : famille ou ami(e)s des patients.

 

 

 

Crédit-photo : Kecko, Flickr, cc by 2.0.

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*