NDDL : Stéphane Bern rejoindra la ZAD pour empêcher la démolition du château construit par les zadistes.

La ZAD se vide peu à peu de ses occupants. Les zadistes sont raccompagnés cordialement par les forces de l’ordre jusqu’à l’extérieur du périmètre de sécurité, situé à 300 km de Notre-Dame-des-Landes.

Mis à jour.

En toute cordialité, les CRS et les gendarmes aident les anciens manifestants à charger leurs bagages et autres affaires personnelles dans les camions. Mêmes camions qui les déposeront “le plus loin possible de la région Pays de la Loire”, selon les vœux de la préfecture. Mais une question soulève les passions. Que vont devenir le château et toutes les autres constructions en bois de qualité de la zone occupée de Notre-Dame-des-Landes ?.

“Je suis un petit oiseau abandonné”

L’annulation du projet d’aéroport aura eu raison de la colère des zadistes. Alors qu’ils ont tout fait pour que l’aéroport géant de la région Pays de la Loire ne se fasse pas, alors qu’ils y sont arrivés, alors qu’ils ont obtenu la victoire, ils sont désormais contraints de quitter la ZAD, leur ZAD. “Je suis né dans le 78, mais j’ai demandé et obtenu de l’état-civil qu’ils ajoutent ZAD dans mon lieu de naissance marqué sur ma carte d’identité. Depuis le temps que je suis ici, c’est comme si j’étais né dans la ZAD. Nous avons réussi à annuler le projet d’aéroport. Mais pourquoi le gouvernement veut-il à tout prix me déloger de mon nid ?. Personne ne comprend parmi nous, les manifestants. Je suis un petit oiseau abandonné”, se désole un zadiste, embarquant avec son balluchon dans le camion affrété par les autorités.

“Le château de la ZAD devrait être racheté par une grande banque d’affaires”

Mais une question demeure. Que vont devenir les constructions, belles mais illégales, réalisées par les zadistes ?. L’impressionnant château, construit en pierre de taille, sera-t-il détruit ou bien sera-t-il le nouveau siège d’une grande banque d’affaires, spécialisée en transactions boursières ?. Selon certaines rumeurs, au sein de la bourse de Paris, le bâtiment, digne du Moyen-Age, sera un haut lieu de la finance internationale, qui échappera, légalement, à la taxation française par de malicieux procédés d’optimisation fiscale . “Il y a des rumeurs, oui. Mais en tant que trader, tant que l’ordre n’est pas donné, je ne peux pas vous dire si ces rumeurs sont exactes ou pas. Mais oui, à ce qu’il parait, le château de la ZAD devrait être racheté par une grande banque d’affaires, dont le siège est à Panama. Sinon, il sera détruit”, indique un trader parisien.

“Comment les zadistes ont-ils réalisé cette prouesse architecturale ?”

Hormis les nombreuses cabanes et citadelles de surveillance en bois, les zadistes ont érigé un colossal château de 160 pièces. Les architectes du monde entier en sont ébahis. “Une merveille architecturale pareille, en pleine forêt, cela tient presque du miracle. Comment les zadistes ont-ils réalisé cette prouesse architecturale ?. Et sans gros matériel ou grues s’il vous plaît, à la charrette, je me le demande encore. Idem pour mes confrères, ils ne comprennent pas comment ils ont fait pour construire un tel édifice avec toutes ses pièces, ses couloirs et ses 20 escaliers. Je savais que les zadistes étaient des coriaces, mais à ce point ? non, je l’avoue, ils sont vraiment très forts ces bretons”, précise un célèbre architecte français.

“Stéphane Bern… viendra manifester avec nous”

Pas moins de 80.000 tonnes de pierre ont été nécessaires pour sortir de terre ce colossal bâtiment médiéval, selon le maître-d’oeuvre zadiste en charge du projet. “Dommage, l’architecte dissident, qui a réalisé les plans de ce château, vient d’être arrêté et expulsé par les CRS. Vous l’avez manqué de peu. Il y a encore des zadistes cachés dans le château. L’architecte a créé des passages secret, mais ce n’est pas dans les plans. Comme dans Prison Break, il s’est fait tatouer tous les plans des passages secrets, mais pas sur son dos comme dans la série. Tout est imprimé sur ses fesses et c’est sa femme qui le guide, avec une torche. A la base, le zadiste, qui a réalisé ces plans, travaillait pour le compte d’un office HLM. Mais à force de réaliser des cages à lapin, avec des murs de 5 centimètres de largeur, selon les demandes des offices HLM et du ministère du Budget, il en a eu marre. Il a tout quitté pour s’installer à Notre-Dame-des-Landes. Il a délaissé son bel appartement parisien, sa grosse berline et ses vacances trimestrielles à travers le monde. Il est venu avec toute sa famille dans cette forêt. Comme son crayon d’architecte le démangeait, il a décidé de construire le château qui est devant vous et il l’a fait, en un temps record, étant donné le peu de moyens que l’on avait. Le château a été fait en à peine 3 ans. Mais hors de question de le démolir. D’ailleurs, Stéphane Bern, le monsieur patrimoine du gouvernement, viendra manifester avec nous. C’est bien un château selon la définition du Larousse ? oui ou non ?. Alors il fait partie du patrimoine national, donc intouchable, point. Stéphane Bern nous a téléphoné, à la permanence de la ZAD, pour nous avertir qu’il viendra manifester avec nous. Un chic type ce Stéphane, vraiment”, précise un zadiste qui a aidé aux travaux de construction du château.

 

Une autre construction réalisée par les zadistes dans la ZAD de NDDL.

Source : pxhere, cco.

 

 

 

Crédit-photo principale : pxhere, cc0.

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.