Ségolène Royal au Groenland : les premières conclusions chocs de son rapport.

Nommée en juillet dernier Ambassadrice chargée de la négociation internationale pour les pôles Arctique et Antarctique, Ségolène Royal est en visite au Groenland pour étudier les conséquences du réchauffement climatique sur l’environnement.

Après avoir présidé la COP21, depuis le départ de Laurent Fabius pour le Conseil constitutionnel, l’ancienne candidate à la présidence de la République et ancienne Ministre de l’Environnement, Ségolène Royal, est depuis juillet 2017, ambassadrice chargée de la négociation internationale pour les Pôles Arctique et Antarctique. Un chargé de mission nous a confié que son expertise sur le réchauffement climatique et son impact l’environnement seront très utiles aux chercheurs français, mais également étrangers.

En exclusivité, lejournalnews.com a pu recueillir des informations sur le rapport qu’elle livrera à son retour du Groenland (Greenland). Ce territoire, exploré par Erik Le Rouge à la fin du 10ème siècle, avait été appelé terre verte pour inciter les colons à s’y installer.

Extraits des conclusions du rapport de Ségolène Royal, relatif à son déplacement au Groenland.

  • En Arctique, les températures sont extrêmement basses, de jour comme de nuit.
  • D’épaisses couches de neige et de glace recouvrent le territoire.
  • La neige et la glace se transforment en eau si elle sont chauffées ou si elle sont à proximité d’une source de chaleur.
  • Il est obligatoire de s’habiller chaudement en extérieur au Groenland.
  • Sans gants, on a des gerçures aux mains.
  • De la neige recouvre l’ensemble du territoire, excepté l’intérieur des habitations.
  • L’eau contenue dans les bouteilles gèle si elle est placée dehors.
  • Le vent rend le visage tout froid.
  • Les chiens de traîneau sont carnivores et ils ont des poils.

De nombreux pays exploitent déjà ces données pour l’amélioration de leurs études. “Nous remercions infiniment Mme Royal pour ces informations qui nous seront primordiales dans nos lois futures liées à l’environnement. Depuis un moment nous bloquions vraiment, mais avec ce rapport nous progresserons. Un petit pas pour Ségolène, mais un bond de géant pour l’humanité”, confie un représentant du Programme des Nations Unis pour l’Environnement.

 

Crédit-photo : pxhere, cc0 domaine public.

 

 

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.