NDDL : la liste des “radicaux” que le Ministre de l’Intérieur veut faire évacuer en priorité de la ZAD.

Le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes n’en finit plus de soulever les passions. Le Président de la République donnera sa décision dans les prochaines semaines. Mais une annonce du Ministre de l’Intérieur, sur France 2, provoque la frayeur des manifestants.

Mis à jour.

Se construira ou ne se construira pas ?, telle est la question à laquelle devra répondre le Président de la République française au sujet de la construction ou non de l’aéroport Notre-Dame-des-Landes, près de la ville de Nantes, dans les prochaines semaines.

Mais une annonce du Ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, sème le trouble parmi les manifestants qui sont contre le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, reclus dans la ZAD, la Zone d’Aménagement Différé, rebaptisée par les manifestants “Zone à Défendre”. Il a déclaré que les éléments “les plus radicaux” de la ZAD seront évacués. Aussi, nous avons voulu en savoir davantage sur cette catégorie de personnes visées. De source interne au Ministère de l’Intérieur, nous avons obtenu la liste de cette catégorie radicale que les forces de l’ordre ont pour consigne de faire partir en priorité, avant les personnes âgées, les enfants, les femmes enceintes et les personnes à mobilité réduite.

“Mon gosse de 18 ans porte un t-shirt Julien Doré”

Du côté des forces de l’ordre, l’étonnement est général. “On pensait évacuer tout le monde, mais en fait non. Seuls les personnes de la liste seront priées de partir en priorité. Ce qui m’embête, c’est que mon gosse de 23 ans, qui manifeste dans la ZAD, porte un t-shirt Julien Doré, j’espère que les collègues ne vont pas le mettre dans le panier à salade. Il est très gentil pourtant, il ne ferait pas de mal à une mouche. Mais il est contre le projet d’aéroport. Ses grands-parents ont une maison près de la ZAD et comme il vient ici avec sa copine à chaque vacances, il ne veut pas du bruit de tous les avions qui passeront au dessus de la maison de mes beaux-parents”, indique un CRS, avant qu’il ne prenne la route vers Nantes.

La liste des éléments jugés “radicaux” de la ZAD (Notre-Dame-des-Landes).

  • Individus tatoués.
  • Individus portant un piercing.
  • Individus fumant du cannabis ou du tabac à rouler.
  • Individus mal rasés.
  • Femmes non épilées.
  • individus aux cheveux longs, femmes comprises.
  • Individus au sourire béat.
  • individus à l’air vaniteux.
  • Individus jetant un regard froid aux forces de l’ordre.
  • Individus portant des habits sales ou malodorants.
  • Individus civils portant des vêtements de style militaire ou arborant des t-shirts dans lesquels figurent les inscriptions “Non à l’aéroport NDDL”, “Anarchy”, “Nique NDDL”, “Ni Dieu, Ni Maître, ni Aéroport”, “Julien Doré“…
  • Individus écoutant de la musique punk ou rock.
  • Individus munis de cure-dents en bouche.
  • Individus portant un badge, un pin’s ou une casquette de La France Insoumise.
  • Individus portant un maillot de football au flocage de Cantona, Nasri ou Anelka.
  • Individus munis de livres de Karl Marx.

 

 

 

 

Crédit-photo : Max Pixel, cc0.

 

 

 

 

 

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*