USA – Kavanaugh : “Just do it”, “The King of Beers”, “Think small” et “Sky is the limit” inscrits dans la constitution américaine.

En pleine tourmente juridique et médiatique, le conservateur Brett Kavanaugh a été nommé à la Cour suprême des Etats-Unis d’Amérique. A peine élu, il en a profité pour inscrire plusieurs nouveaux articles dans la prestigieuse constitution américaine.

Les partisans américains du progrès sont aux anges. Alors que l’article sur le port d’armes pour tous est éternellement ancré dans la loi US, à leur grand dam, deux nouveaux articles vont les réjouir et leur montrer que la constitution du pays le plus puissant du monde, après la Chine, la Russie, le Japon et l’Allemagne, et qui a eu le cran d’élire Donald Trump comme président, peut évoluer. “Du cran, non. Le terme exact serait plutôt inconscience. C’est de l’inconscience pure et simple d’avoir voté pour un type comme Trump. Mais il était temps qu’il y ait du nouveau dans notre parfaite si parfaite loi suprême des USA”, remarque un partisan pro-avortement. Il ajoute, “il est temps que mettre à jour notre vénérable constitution qui date de l’époque des cow-boys, des duels, des aliments sans OGM et de l’eau infectée que les gens buvaient chez eux. Ah non, pour l’eau non-potable, ça existe encore à Flint, dans le Michigan, pardon de mon imprécision”.

“C’est à n’y rien comprendre”

Ainsi, le juge Kavanaugh, tout fraîchement élu, a inscrit les expressions “I am what i am”, “Sky is the limit” et “Just do it” dans l’honorable constitution américaine. Font également partie des ajouts, les articles “You’re in good hands”, “Think small”, “Because i’m worth it !”, “The King of Beers“, “Have it your way” et “What’s the Worst That Could Happen ?” dans la fascinante et étonnante constitution US. Donald Trump en a profité pour intégrer “Solutions for a small planet” dans un amendement sur l’environnement, datant de 1856. “Il faut de tout pour faire un monde, comme disait le générique d’Arnold & Willy. Mais là, nous atteignons des sommets. Entre Brett Kavanaugh qui devient juge suprême, alors qu’il est contre l’Obamacare et pour les armes. Entre le fait qu’un gars comme Trump soit si aisément devenu le leader du monde libre, les USA. C’est à n’y rien comprendre. Vraiment, aux USA, Sky is the limit (rien ne peut m’arrêter, ndlr). Notre constitution est subjuguante et effarante à la fois. Tout le monde peut porter une arme, c’est écrit noir sur blanc dans le second amendement. C’est vraiment fascinant, dans le sens extraordinaire et surtout dans le sens effrayant du terme”, précise un redoutable chef de gang de Los Angeles, un bazooka dans une main et un fusil-mitrailleur dans l’autre, made in NRA.

Les démocrates ont proposé d’inscrire “Cut the crap” (Arrêtons les conneries, ndlr), en référence à la nomination de Brett Kavanaugh à la Cour suprême, ainsi que “Think different”, mais sans succès.

Brett Kavanaugh est accusé, depuis septembre dernier, par une ancienne camarade de lycée, alors âgée de 15 ans et que lui en avait 17, de l’avoir agressée sexuellement. En plus des accusations d’agression sexuelle, Kavanaugh figure parmi les élus les plus conservateurs des plus conservateurs.

“Juste après lui, il y a le diable”

“Même les conservateurs ont peur de Kavanaugh. C’est pas un tendre avec l’espèce humaine. Même Dieu a peur des plus conservateurs. Mais Kavanaugh, c’est le summum du conservatisme. Juste après lui, il y a le diable, je pense. Déjà que l’on a un mec comme Trump à la tête du pays, voilà maintenant que Kavanaugh est membre de l’éminente Cour suprême, l’ultime gardienne de la justice, qui statue sur des affaires importantes et sur des sujets graves, relatifs à la vie humaine, comme la liberté, l’égalité, la fraternité, le respect d’autrui, le port d’armes, les actes racistes, les actes homophobes ou l’avortement. Quand je pense que ce gars remplace un Kennedy, ça me donne envie de vomir. Le Kennedy qui est parti est un conservateur, mais c’est un Kennedy quand même”, indique un élu conservateur au Sénat.

“Ce gars nous fait vraiment peur”

La Cour suprême est composée de 9 juges, dont un président. “Nous avons crû voir le pire du pire, après suite à l’élection de Trump à la présidence des USA, mais en fait non. Il y a pire, c’est-à-dire un gars comme Kavanaugh qui rejoint la table des sages US. Sky is the limit, vraiment. Que Dieu bénisse les Etats-Unis d’Amérique. Nous en aurons vraiment besoin de cette bénédiction, car ce gars nous fait vraiment peur. Je ne sais pas si je vais continuer la politique, en toute franchise, je vous le dis. Même les journalistes de Fox News ont la trouille de ce type. Tout le monde sait que ce ne sont pas des tendres émotionnellement et socialement parlant, les gens de la Fox. Certaines rumeurs disent que Kavanaugh viendra armé à la Cour suprême”, fait savoir un élu républicain pro-armes, anti-soins gratuits et publiquement homophobe.

“Très riches, riches, pauvres ou très pauvres”

“Vous avez de la chance, vous, les français d’avoir un gouvernement socialiste qui prend soin de vos droits et de vos citoyens, qu’ils soient très riches, riches, pauvres ou très pauvres. Notre si grand pays a encore du chemin à faire”, reconnaît un américain, agonisant devant le siège de son assurance privée qui ne veut pas prendre en charge les soins pour le guérir de son cancer.

 

 

Crédit-photo : pxhere, cc by 2.0.

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.