L’UE ordonne aux banques de sperme de masturber les donneurs pour récolter leur précieuse semence.

L’Union européenne ne plaisante pas avec les droits de ses citoyens. Dans le cadre de sa fonction de protection des usagers européens, l’UE a ordonné aux banques de sperme d’aider, dans les règles de l’art et du droit, les donneurs de sperme durant “la phase d’extraction de la semence”, selon le décret européen voté cette nuit.

Suite au rapport élaboré par un groupe d’étude composé de près de 460 élus parlementaires européens hommes sur un nombre total de 480, un record pour ce type de travail sociétal, le décret a été validé cette nuit. Sur les 270 femmes députées, toutes ont voté contre cette nouvelle loi, insolite dans toute l’histoire européenne.

Selon plusieurs sources, bien que non-officielles mais malgré tout crédibles, les lobbies des associations de consommateurs du Parlement européen seraient derrière cette étonnante mais raffinée décision législative de masturbation assistée lors des dons de sperme. “Nous, notre rôle est de protéger les citoyens quand ils achètent, quand ils vendent, mais également quand ils donnent. Ce n’est pas parce que c’est gratuit que tu peux être traité n’importe comment. Là, ce sont des dons de semence. Je ne vois pas en quoi les donneurs de spermatozoïdes seraient exclus des droits européens”, justifie le président de l’Association européenne des fans de films pour adultes, dont le siège est à Bruxelles et Strasbourg, qui a soutenu le projet de loi.

“Des poètes, sûrement”

Les donneurs de sperme sondés sont partagés. Certains approuvent les yeux fermés, mais grands ouverts d’impatience de voir si cette nouvelle technique donnera plus de résultats. Cependant, d’autres bienfaiteurs sont réticents à se faire extraire leur liquide corporel manuellement par une autre personne. “Moi, chaque semaine, je donne ce que je peux, selon mes moyens. Toujours le lundi matin, à 8h30 précise. Avec le week-end, la balade du dimanche matin et la sieste de l’après-midi sans bruits de voitures dehors, mon liquide séminal est de meilleur qualité. Mais je dois avouer une chose. Avec la crise, la hausse de la CSG et ma petite retraite qui baisse, c’est pas facile de rester concentré. L’érection est de plus en plus rude. Mais me faire extraire mon jus de zizi par quelqu’un d’autre que moi ou ma moitié, je ne sais pas si c’est réalisable, sentimentalement parlant. Après, si c’est obligé, c’est obligé !. Mais dites-moi comment je vais expliquer ça à ma femme ?. Vous pourriez l’appeler pour lui dire que c’est obligé par l’Union Européenne, s’il vous plaît mon petit ?. Je ne comprends pas pourquoi ils ont décidé ça. On n’a pas besoin de quelqu’un pour nous aider à préparer notre petite mayonnaise testiculaire. Et puis, c’est plus facile maintenant de faire ça tout seul à la banque du sperme. A l’époque, on était obligé de reluquer des dessins au fusain que les employés de la banque du sperme faisaient pour nous stimuler. Ils ne recrutaient que dans les écoles d’Art. De très bons dessinateurs qu’ils étaient. Maintenant, avec le Minitel (internet, ndlr), les tévés (téléviseurs, ndlr) et les magazines avec les photos de gonzesses à poil, c’est bien plus facile de l’avoir raide comme un concombre produit dans les Pays de la Loire. Mais moi, j’en veux pas de leur technologie. Je les remercie pour leurs petites attentions, mais non. J’emporte toujours avec moi des dessins au fusain que les gens qui bossaient à la banque du sperme m’avaient donné quand Canal + a diffusé les premiers films olé olé. Ils les avaient enregistrés sur VHS, même ceux en crypté où il fallait imaginer les formes. Des donneurs ne bandaient que quand c’était en crypté, alors comprendre pourquoi. Ceux-là produisaient des quantités astronomiques. Le directeur national de la banque du sperme avait même demandé à avoir une copie des films en crypté pour connaître ce qui permettait cette prouesse de remplir les gobelets de 50 centilitres à ras bord. Il y avait notre pote Marcel qui faisait déborder les gobelets à chaque fois. Ah, sacré Marcel, quel couillon. Il allait même chaque jour pour emmerder les banquiers de la banque du sperme. Mais c’était pour blaguer. Il est pas méchant Marcel, juste un farceur. Mais ils le laissaient venir quand même car le sperme de Marcel était de meilleur qualité, avec plein de fructose dedans et sans grumeaux. Du sperme bio premium comme ils disent à la télévision. La moyenne est de 80 à 100 millions de spermatozoïdes par millilitre de sperme. Marcel, il ne descendait jamais en-dessous du milliard. Le milliardaire qu’on l’appelle. Tous les donneurs éjaculent dans des flacons gradués. Marcel, lui, il recevait des gobelets, carrément. Des gobelets où on met du café américain, les gigantesques. Marcel, il vient encore de temps en temps, mais moins que l’année dernière. Il a quand même 110 ans ce zigoto. Mais le directeur en chef n’avait rien trouvé à l’époque. Un vrai mystère ces films cochons cryptés. Les amateurs de films osés en cryptés doivent être des poètes, sûrement. Les films sur cassettes de Monsieur Dorcel avaient aussi mis fin aux dessins au fusain. Forcément, les donneurs n’en voulaient plus de leurs dessins. Moi, je les aime bien ces dessins de nanas nues comme des vers. Question d’habitude, peut-être. A l’ancienne, je préfère. Le côté terroir, nature et terres en friche. On ne change pas les techniques qui marchent. Ça marchait bien quand j’étais dans les tranchées en 14-18. C’est pas une petite cabine de 2 mètres sur 3 qui va m’empêcher d’avoir mon poireau levé comme un étendard. Mais côté intimité, c’est mieux les cabines de la banque du sperme. Mieux que les tranchées”, souligne méthodiquement un sympathique et émouvant donneur assidu de 104 ans.

“Vous ne vous rendez pas compte de l’énergie qu’il faut pour faire sortir 4 millilitres de spermatos, malgré les magazines avec plein de taches dessus, mais on n’y fait plus attention à la longue, et aussi malgré les chaînes pornos qu’ils diffusent dans leurs écrans géants en cabine et aussi sur leurs ordinateurs. Les souris et les pavés tactiles sont stérilisés à chaque passage, c’est très bien hygiéniquement parlant. Je donne avec joie, c’est pour la bonne cause. Ça aide des gens qui, malheureusement, ne peuvent pas avoir d’enfants. Pardon d’être aussi cru, mais sachez, mon bon monsieur que je bande avec plaisir et fierté à chaque fois que je vais à ma banque (banque de sperme, ndlr). C’est pas comme quand je vais dans mon autre banque, là où j’ai mon pognon. Ils y vont fort avec leurs agios à la con. Mon pénis fait dodo dès que j’approche de l’agence. Même quand il y a la nana avec les gros nichons, rien. Mais pour le sperme, c’est très bien ce qu’ils ont décidé à Bruxelles. Pour une fois, ils pensent à nous, c’est plus pratique. J’ai eu une tendinite l’autre jour. Mais c’est normal. Comment veux-tu bander en pensant à la hausse du carburant ?”, me questionne un autre donneur.

Des élus européens affermissent leur décision de masturber les donneurs dans les banques de sperme. “Nous ne faisons pas qu’aider les lobbies polluants, cancérigènes et financiers. Les consommateurs en général de produits manufacturés dans les pays à bas couts de main-d’œuvre, mais également les donneurs de sperme font partie intégrante de notre politique. Tout le monde ne parle que de la qualité perçue et de la qualité attendue des consommateurs. Mais les donneurs, qui y pense ? qui ?. Et puis, en termes qualitatif et quantitatif, le sperme est bien meilleur quand le processus de pulvérisation est sous-traité. La sous-traitance n’a pas que du mauvais. Dans une approche comportementale, une comparaison cognitive indique que la satisfaction palpable ou effective est inférieure à la satisfaction théorique. Ce n’est pas parce que c’est un don que cela doit mener à des résultats catastrophiques en termes de réaction émotive de bienfaisance. Et puis, il n’y a pas d’autres explications à fournir. De toute façon, c’est voté, que les gens soient d’accord ou pas. Annuler une décision votée au Parlement européen, c’est comme ôter une tache de sperme sur une page de magazine porno, c’est impossible. Ou du moins, il faut beaucoup de temps”, explique un élu, ponctuel et fidèle donneur de sperme.

“Satisfaction théorique, satisfaction palpable, mon cul oui !. Déjà qu’à la maison, je peux plus manger de yaourts tellement ça me rappelle le boulot. Alors si, en plus, je dois me coltiner les branlettes, ça va pas aller. On a une tonne de boulot avec les gobelets à étiqueter et  l’interminable paperasse à remplir. C’est pas politiquement correct ce que je vais dire, mais à part ma bite, j’arrive pas à en toucher d’autres. Je sais, c’est pas bien ce que je viens de dire. C’est limite homophobe, mais j’y arrive pas, c’est comme ça. Je l’avais bien fait une fois, mais j’aime pas, j’y arrive pas, c’est comme ça. Je l’ai fait une fois au lycée, lors d’une boom, j’ai pas aimé. Une fois à l’école lors de ma formation en biologie, j’ai pas aimé. Une fois en stage, j’ai pas aimé. Une fois dans une soirée quand j’étais complètement bourré, pour rigoler avec un pote, j’ai pas aimé non plus. J’y arrive pas, c’est comme ça. Je veux pas branler de zizis. C’est pas dans mon contrat de travail en plus. Salut Marcel. Tiens je t’ai préparé tes gobelets. N’en fous pas partout comme l’autre fois”, recommande à un donneur un employé d’une éminente banque de sperme, dont le siège est à La Défense à Paris.

La mesure prend effet dès décembre prochain dans tous les pays européens. Jamais dans l’histoire de l’Union Européenne, une décision parlementaire n’était allé aussi vite pour être appliquée. “A part pour la commercialisation du glyphosate et des moteurs trafiqués polluants, c’est jamais allé aussi rapidement. Comme quoi, c’est pas un sablier l’UE. Ça sait faire les choses vite et bien”, indique un professeur en politique.

“De la soupe de quéquette partout”

Un manuel a été distribué à toutes les banques et agences de dons de sperme aussi bien en France métropolitaine, que dans les DOM-TOM. “Je n’ai pas encore eu le temps de lire les 300 pages du manuel. Mais, à première vue, toutes les étapes sont explicitement indiquées selon les normes et les standards internationaux. Les dessins aident énormément. Disons que je m’y connais dans le domaine. J’ai la chance de visionner pas mal de films documentaires sur Jacquie et Michel, Dorcel TV, XXL, COLMAX, Penthouse HD1, Penthouse HD2, Penthouse Black, Hustler, UNION TV, HOT Video, Pink et Private. L’abonnement mensuel me revient un peu cher, mais c’est pour la bonne cause dans un but totalement professionnel. Mais dans le manuel élaboré par l’UE, tout le processus est détaillé minutieusement. Ils ont fait du bon boulot les gars et les nanas de l’UE. Je profite de cette interview pour les féliciter chaleureusement. Cette méthode est optimale et efficiente à la fois. J’ai demandé à ma copine de faire un test sur mon zgeg en respectant toutes les étapes du manuel de l’UE et ça marche à merveille. Elle s’en est foutu plein dessus tellement cette technique est efficace. Il y avait de la soupe de quéquette partout, si vous me permettez une analyse imagée. Ce sont des petits coquins et des petites coquines les ronds de cuir de Bruxelles et de Strasbourg. Sous leurs airs de premiers de la classe et de majors de promotions, avec leurs petites lunettes de puceaux et de vierges effarouchées avec leurs regards d’enfants de cœur, ce sont de sacrés polissons. Comme quoi, les idées reçues ne sont pas toujours exactes”, reconnaît le chargé de prélèvement d’une banque de sperme.

 

 

 

Crédit-photo : pxhere, cc0.

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.